International Santé
Téléphone +33 531618450 WhatsApp Contact

Législatives : les expats ne pourront pas voter par Internet

Cet abandon du vote électronique intervient à quelques semaines des élections présidentielles qui auront lieu les 23 avril et 7 mai, et législatives prévues les 11 et 18 juin 2017. Les Français de l’étranger devront donc choisir l’une des solutions alternatives pour exprimer leur choix politique à savoir : le vote à l’urne, par correspondance ou bien la procuration. Cette décision a été prise dans un contexte de menace de cyberattaques qui pourrait affecter le bon déroulement des élections. Elle ne concerne que les élections législatives mais induit également un doute sur la présidentielle.

Elections législatives : le vote par procuration facilité

Compte tenu « du niveau de menace extrêmement élevé de cyberattaques qui pourrait affecter le déroulement du vote électronique », le scrutin se fera de manière traditionnelle, comme l’a annoncé le ministre des Affaires étrangères le 6 mars 2017. Suite aux recommandations de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes informatiques (ANSSI), le gouvernement a décidé d’abandonner le vote électronique des Français de l’étranger aux élections législatives. Ces dernières qui avaient eu lieu pour la première fois en 2012, s’étaient pourtant déroulées sans incident. Matthias Fekl a toutefois indiqué que les élections 2017 sont marquées par un contexte bien précis puisque les risques de cyberattaques sont réels.

Pour inciter ces électeurs à venir voter malgré la suspension du vote par Internet, les votes par procuration et par correspondance seront facilités. La limite de recueil des demandes de vote par correspondance a ainsi été reportée au 31 mars 2017 au lieu du 1er mars. Par ailleurs, il y aura autant de sites de vote pour les élections législatives que pour les présidentielles. Les Français pourront donc exercer leur droit de vote à l’urne dans les mêmes conditions que lors des présidentielles.
Vers une hausse de l’abstention ?

En 2012, les taux de participation des Français de l’étranger aux législatives variaient de 20 à 25 %. Certains participants prétendent que cette suspension du vote par Internet aux élections législatives pourrait générer une hausse de l’abstention. Toutefois, cette affirmation est discutable puisqu’une étude de cas réalisée en 2014 démontre que le nombre de Français de l’étranger utilisant le vote électronique est encore trop faible pour impacter fortement le taux d’abstention. Il ne faut pas oublier que le fait de ne pas voter par Internet oblige certains d’entre eux à se déplacer à plus de 3 000 km pour trouver un bureau de vote.

Cette décision prise par le gouvernement a provoqué la colère de la droite qui estime que cette mesure tend à favoriser la gauche, considérant que la majorité des Français de l’étranger seraient de droite. Elle ne fait également pas l’unanimité auprès des élus de gauche qui affirment que cela constitue un « déni démocratique ». Frédéric Lefebvre, député des Français d’Amérique du Nord, 1ère circonscription, a lancé une pétition pour protester contre une décision qu’il estime « inacceptable ». De même, Philippe Gustin, candidat investi par les Républicains, a lui aussi mis en ligne une pétition.


Que sait-on de ces cyberattaques ?

Dans le journal Le Monde, le député anciennement socialiste Pouria Amirshahi évoque un « argument facile », précisant que le vote par Internet n’avait posé aucun problème en 2012. Il semble pourtant que la menace de cyberattaques soit réelle pour cette année 2017. Cette dernière aurait également été renforcée depuis les accusations d’ingérences de la Russie dans l’élection présidentielle américaine. Le mouvement En marche ! a précisé avoir enregistré plus de 4 000 attaques informatiques à son encontre en février dernier. Cependant, même si le vote électronique est risqué tant au niveau de l’identification de l’électeur que des recomptages des voix, il est aujourd’hui perçu comme une nécessité qui permet d’assurer « un égal accès des électeurs au vote ».

De plus, le vote par Internet n’est pas pour autant abandonné, comme le rappellent le ministre des Affaires étrangères et l’ANSSI. « Le concept même de vote électronique n’est pas remis en cause. Ce n’est pas le moment de relever le stylo. D’ici les prochaines élections, cela reste un objectif », a affirmé Guillaume Poupard, le directeur général de l’ANSSI à Nextinpact.

Economisez sur votre assurance expatrié
Economisez sur votre assurance expatrié
300 formules comparées en 2 minutes seulement.
Je compare
  • Partager :
  • Réagir :

Découvrez également

Hôpitaux et dérives de facturation à l'étranger

Les frais de santé ont augmenté partout dans le monde. Certains établissements en profitent pour surfacturer, pratiquant des examens inutiles ou des hospitalisations injustifiées. Cela impacte autant les assurés que leurs assureurs. Nous vous expliquons. 

Augmentation des tarifs des généralistes en France et impact sur la CFE

L'augmentation des consultations de médecins généralistes à 30 € en décembre 2025 devrait impacter les remboursements de la CFE. Nous vous expliquons en détail. 

Emeutes en Calédonie : le point sur les évacuations sanitaires et les soins sur Nouméa.

La situation actuelle en Nouvelle Calédonie nous invite à faire un point précis sur les conditions d’évacuations sanitaires et de soins pour nos assurés du Vanuatu.

Quelle différence entre assistance évacuation et rapatriement médical ?

Nous vous expliquons pourquoi ces deux notions sont importantes pour les expatriés, ce qui fait leur différence et comment faire le bon choix.

Nouvelles augmentations tarifaires de la CFE

La CFE annonce de nouvelles revalorisations de tarifs pour le 1er Avril 2024. Quelles sont ces augmentations et pour quelles raisons sont-elles faites ? Nous vous expliquons les nouveautés à venir et comment s'y préparer. 

Vos réactions

Poster un commentaire
Avis vérifiés 4.9/5