Bulle
illustration

Assurance santé expatrié en Tunisie

Destination Tunisie
>Accédez facilement aux meilleurs établissements privés
>Couverture en optique et dentaire
>Vous restez garanti en France
>Assistance 24h/24 et téléconsultation

Comment bien assurer sa santé pour un expatrié en Tunisie ?

Le système de santé Tunisien s'est modernisé en 20 ans. Les cliniques haut de gamme offrent des soins et des équipements de grande qualité pour des prix équivalents à la France. Certains examens ou traitements pointus (orthopédie, chirurgie cardiaque, neurologie, oncologie) doivent cependant encore être effectués à l'étranger. Une assurance santé expatrié permettra d'accéder facilement à tous ces services de soins.

Sommaire
Trait

Les chiffres clés de l'assurance santé
en Tunisie

Les chiffres clés de l'assurance santé en Tunisie
Dépenses de santé par habitant 664€
Indexation annuelle des dépenses de santé 9%
Taux de remboursement CFE hospitalisation 67%
Nombre d'assureurs présentant des offres 15
Garantie hospitalisation à 30 ans /an 600€
Garantie hospitalisation à 50 ans /an 1068€
Trait

Le système de santé en Tunisie

Un secteur de santé tourné vers le tourisme médical

Ces 20 dernières années, la Tunisie a fait de la Santé une de ses priorités, afin d’assurer une couverture gratuite pour les plus démunis et pour devenir une référence médicale pour l’Afrique. Pari réussi, le pays est aujourd’hui considéré comme une destination médicale fiable et même de tourisme médical. En 2019 c’étaient près de 500.000 patients étrangers qui se sont fait hospitaliser en Tunisie, et plus de 2 millions qui ont eu recours à des soins ambulatoires.

Les patients étrangers viennent en majorité des pays voisins, limitrophes et européens, les frais de santé étant particulièrement attractifs et les types de soins très diversifiés. Entre la demande croissante des résidents et celle des étrangers, la Santé privée est devenue l’un des piliers de l’économie locale. Cela n’est pas sans défis pour la Tunisie, notamment concernant la couverture maladie locale et son financement.

Celle-ci est obligatoire depuis 2004. A ce titre, le régime d’assurance médicale gratuite couvrait 7.3% de la population en 2019, tandis que 17.5% était couverte par l’assistance médicale à prix réduit, et 58% par le Fonds National de Sécurité Sociale.
Dernièrement, la Tunisie a mis l’accent sur l’amélioration de la qualité et de la fourniture des soins primaires dans tout le territoire, avec le développement d’infrastructures adaptées mais parfois mal réparties ; notamment dans le Sud et le Centre-Ouest du pays qui bénéficient de moins d’établissements supérieurs que Tunis ou Sousse par exemple. Afin de palier à certains de ces manques le pays développe des solutions de « cybersanté » et son secteur privé.

Qui dit développement de la qualité de soin, du secteur privé (nombre de lits d’hôpitaux triplé en 20 ans) et de la rentabilité des établissements, dit aussi augmentation des coûts pour la population. Différentes revalorisations de tarifs sont intervenues ces 6 dernières années et de nouvelles sont à l’étude depuis la crise Covid19. Une assurance santé expatrié vous permettra de couvrir le reste à charge des certains frais devenus plus coûteux, notamment dans le cadre de l’hospitalisation en secteur privé. Cela est particulièrement important dans un pays où seulement 5% du PIB est consacré à la santé (la Tunisie est classée parmi les 15 pires pays au monde) et où le nombre de médecins par habitant est encore 3 fois inférieur à celui de la France.

Prix des soins sur place

La Tunisie est donc connue pour être une destination de référence pour les Européens, en particulier les Français, en termes de tourisme médical notamment en médecine esthétique ou dentaire. Ce secteur étant très lucratif, il a malheureusement tendance à mobiliser les chirurgiens les plus qualifiés au dépend des autres spécialités.

C’est l’Ordre des Médecins qui fixe les tarifs en secteur libéral, ils sont de 35 et 45 TND pour un généraliste, de 50 à 70 TND pour un spécialiste, et de 50 à 75 TND pour un psychiatre ou neurologue.

Pour les soins dentaires, un contrôle s’élève à 50 TND. Le retrait d’une dent de sagesse peut coûter jusqu’à 200 TND. En clinique privée un implant dentaire de qualité coûtera en moyenne de 1.300 à 1.600 TDN.

Pour un accouchement naturel dans le secteur public, comptez de 500 à 700 TND. Dans le secteur privé, une césarienne peut aller de 1.000 à 2.000 TND. Si vous êtes affilié à la CNAM cette dernière prend en charge 350TND pour un accouchement naturel en clinique privée conventionnée.

Vous trouverez également des médicaments à prix acceptables, environ deux fois moins chers qu’en France.

Dans un pays au frais de santé modérés, l’assurance santé expatrié couvrira en premier lieu vos frais en cas d’hospitalisation. Sachant que les établissements hospitaliers peuvent réclamer le paiement intégral des frais médicaux avant la sortie des patients, une mutuelle expatrié vous assure la prise en charge directe de vos frais d’hospitalisation de plus de 24h. Enfin cette assurance vous permettra de couvrir toute ou partie de vos coûts de santé du secteur privé que ce soit pour la médecine ou l’optique/dentaire. A noter que les actes relatifs à de la chirurgie esthétique ne seront pas couverts.

Situation sanitaire et précautions à prendre

La Tunisie n’est pas un pays à risque sanitaire élevé. Il n’y a aucune vaccination obligatoire. De manière préventive, il vous est conseillé d’être à jour des vaccinations classiques DTP / ROR et antituberculeuse, et de faire les vaccinations contre l’hépatite A, l’hépatite B, et éventuellement la typhoïde et la rage dans le cadre de séjours longs en conditions d’hygiène précaire.

Prenez en compte dans la préparation de votre départ que pour l’hépatite B, deux vaccins espacés d’un mois sont à faire avant de partir. Dans le cas d’un départ précipité, il existe un schéma accéléré consistant en trois doses rapprochées.

Quelques précautions sont également à prendre avec l'eau potable, si vous pouvez boire l’eau du robinet dans les grandes villes, il est tout de même conseillé de boire de l’eau en bouteille. Ce qui n’est par contre pas nécessaire pour vous laver les dents ou cuisiner.

Qualité des soins en secteur public et privé

Les soins dans le secteur public sont en général gratuits, mais de qualité moyenne. Les professionnels de santé sont bien formés mais les installations peuvent manquer de moyens.

Les éventuels frais engagés seront remboursés si vous êtes affilié à la CNAM. Les établissements sanitaires publics à Tunis et Sfax sont les mieux équipés.

Les hôpitaux et cliniques privés sont équipés de matériels modernes et performants. Des règles et normes d’hygiène très strictes y sont appliquées.

Par ailleurs, les types de soins proposés sont très diversifiés : soins dentaires, chirurgie générale et spécialisée, cancérologie, ophtalmologie, thalassothérapie, thermalisme, chirurgie esthétique, etc...

Le personnel est accueillant et les professionnels sont diplômés des universités européennes et américaines.

Ce système présente toutefois une faiblesse en ce qui concerne les soins post-opératoires et les centres de rééducation.

Comment choisir un médecin ?

Bon nombre de médecins parlent français ou anglais dans les villes. Vous disposez donc d’un large choix.

Tout d’abord, vous avez les médecins des postes consulaires. Vous pouvez donc rejoindre les consulats situés à Agadir, Casablanca, Fès, Marrakech et Rabat en cas de maladie.

Il existe des listes de médecins de confiance, des hôpitaux et des cliniques pour les expatriés français. Ces listes sont disponibles au niveau du consulat général de France en Tunisie et sur les sites spécialisés pour les expatriés.

Dans le cas d’une hospitalisation, il existe des hôpitaux et cliniques conventionnés par la CFE qui éviteront aux membres d’avancer les frais.

La liste vous sera fournie au moment de l’hospitalisation. La CFE ne communique plus ses listes à l’avance. C’est dommage, mais c’est ainsi.

Quasiment tous les assureurs expatriés proposent également un accès à une plateforme de téléconsultation avec des généralistes et des spécialistes. Ainsi qu’un service de second avis médical.

la Sécurité Sociale tunisienne

La couverture Sécurité Sociale française en Tunisie

Pour les expatriés français en Tunisie, il existe une convention bilatérale de sécurité sociale entre les deux pays qui facilite le passage des résidents de chaque pays vers un autre, et concerne toutes les branches d’assurance (maladie-maternité, vieillesse, décès-invalidité, accident du travail et maladie professionnelle, prestations familiales).

Ainsi un bénéficiaire de la Sécurité Sociale française bénéficiera sans délai du régime de Sécurité Sociale Tunisienne. Il convient pour cela de vous munir d’un formulaire « d’attestation des périodes d’assurance » rempli avant votre départ de France pour en bénéficier.

ATTENTION : beaucoup de retraités français passent une grande partie de l'année sur le sol tunisien sans en avertir leur Sécurité Sociale française au prétexte qu'ils conservent une résidence en France. C'est une erreur qui peut leur coûter cher. La Sécu française ne couvre les frais à l'étranger que s'ils surviennent de manière inopinée lors d'un séjour temporaire. Elle pourra donc être amenée à refuser une hospitalisation liée à une pathologie non inopinée ou à demander des justificatifs tels que des billets d'avion.

Une adhésion à une assurance expatrié ou à la Caisse des Français de l'Etranger pourra permettre d'éviter tout problème.

Par ailleurs, être considéré comme non résident social français présente un avantage financier : celui d'être exonéré de CSG, CRDS et de cotisation sociale sur la plupart des revenus.

La Caisse des Français de l'Etranger

L’adhésion à la CFE ou une assurance expatrié privée est indispensable, si vous cherchez des prestations plus satisfaisantes que les indemnités limitées de la sécurité sociale locale, et en particulier pour accéder aux soins du secteur privé. L’assurance maladie de la CFE rembourse tous vos frais : médicaux, chirurgicaux, hospitaliers, dentaires, d’optique, de laboratoire et autres, dans la limite des taux et tarifs appliqués dans la zone 1 de couverture CFE.

La CFE couvrira donc vos frais engagés en Tunisie, comme une première base de remboursement. Par exemple, pour vos factures de pharmacie le remboursement est de 65% de la facture (la réglementation sur les médicaments génériques ne s’applique pas), ou 50% pour vos factures d’analyses de sang.

Particularité de la couverture CFE en Tunisie, une prise en charge 100% hospitalisation a été mise en place pour les assurés n’ayant pas souscrit d’assurance complémentaire. Cette prise en charge est effectuée par le biais de l’assistance VYV, partenaire de la CFE pour l’avance de frais d’hospitalisation. Afin de bénéficier de cette prise en charge à 100%, il faut s’assurer de contacter l’assisteur en premier lieu et de se rendre dans l’hôpital conventionné qui sera désigné par ce dernier. Il n’est pas question ici de choisir son lieu de soin ni même de connaître la liste des hôpitaux à l’avance.

Cette option peut sembler intéressante mais l’expérience nous a montré qu’elle était assez aléatoire puisque la CFE peut l’arrêter à tout moment. Ca a été le cas déjà deux fois sur les 8 dernières années. Légalement, rien n’oblige la CFE à maintenir ce service et il est possible que le jour où vous en aurez besoin, il n’existera plus.

A charge pour vous de déterminer quels sont vos besoins et si vous optez pour une couverture CFE seule ou avec complémentaire ou encore une assurance expatrié seule (dite au 1er euro). Ces assurances pour expatriés vous assurent une prise en charge hospitalisation à 100% dans l’hôpital de votre choix, et un complément de remboursements pour vos frais courants, notamment pour ceux qui voudront un bon remboursement des frais d’optique et dentaire ou des examens coûteux.

La Sécurité Sociale locale - CNSS

La sécurité sociale tunisienne fournit les prestations santé, prévoyance, familiales et de chômage des travailleurs salariés et indépendants. Elle est composée de plusieurs régimes (déterminés par les catégories professionnelles) et gérée par deux organismes principaux :
- La Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) qui s’occupe des assurances vieillesse, invalidité, survivants, décès, chômage, ainsi que des prestations familiales. Les employeurs doivent affilier leur salarié dans le mois qui suit son embauche afin qu’il puisse être immatriculé et recevoir sa carte. Il faut toujours vérifier que les démarches ont été entreprises.
- La Caisse Nationale d'Assurance Maladie (CNAM) qui gère les assurances maladie - maternité, accidents du travail et maladies professionnelles. L’affiliation à la CNAM est obligatoire pour tout citoyen et résident tunisien et permet de bénéficier des prestations gratuites auprès des établissements sanitaires publics.

La CNAM donne accès aux consultations externes des hôpitaux et établissements publics, ainsi qu’aux 6 polycliniques de la CNSS. La prise en charge de l’assurance maladie s’applique aussi bien dans le public que le privé, les frais de santé étant remboursés selon des plafonds et tarifs forfaitaires de référence qui sont identiques dans les 2 secteurs. Le choix de la filière de prise en charge est fixé au moment de l’adhésion pour toute l’année :
- Filière publique – carte bleue : couverture hospitalisation et ambulatoire dans toutes les structures publiques, conventionnées, ou polycliniques CNSS. Seul le ticket modérateur est à régler pour l’assuré. Le cumul des restes à charge est limité à l’équivalent d’un salaire et demi par an.
- Filière privée – carte jaune : il faut s’inscrire auprès d’un médecin de famille, qui doit être consulté avant toute visite de spécialiste. Certaines spécialités telles que la gynécologie, l’ophtalmologie, les soins dentaires, ou la pédiatrie ne nécessitent pas de visite préalable. La caisse avance les frais (dans la limite des taux prévus), sauf la part du ticket modérateur et pour les soins dentaires. L’hospitalisation est prise en charge directement dans les établissements publics et conventionnés CNAM. ATTENTION, les remboursements ambulatoires sont plafonnés à 200 TND par an (par assuré) en secteur public.
- Système de remboursement des frais – carte verte : accès à tout lieu de soin, privé ou public. L’assuré règle l’intégralité des tarifs conventionnels et est ensuite remboursé selon les taux de prise en charge et dans la limite d’un plafond annuel de 200 TND (par assuré) pour les soins ambulatoires en secteur privé. Il faut demander le remboursement dans un délai de 60 jours suivant la facturation.

Quelle que soit la filière choisie, la prise en charge hospitalisation est identique dans les 3 filières. Vous pouvez changer de filière à échéance annuelle sur demande à la CNAM, avec 3 mois de préavis.

Les droits à l’assurance maladie-maternité de la CNAM sont ouverts dès lors que vous avez cumulé au moins 50 jours de travail pendant les 2 derniers trimestres civils, ou si vous avez travaillé un minimum de 80 jours au cours des 4 derniers trimestres.
Le conjoint, les enfants encore étudiants de moins de 25 ans et les ascendants de 60 ans et plus à charge (logement, nourriture et habillement) seront couverts en tant qu’ayants-droit, s’ils n’ont pas d’autre couverture maladie par ailleurs.

L’assurance maladie Tunisienne fournit des prestations suffisantes pour accéder au système de soins public mais ne rembourse pas les frais ambulatoires en secteur privé ou selon un plafond très restreint. Une assurance santé expatrié sera nécessaire pour couvrir les frais médicaux en secteur privé, comme les restes à charges en secteur public.

Trait

Mutuelle et assurance santé expatrié en Tunisie

Pourquoi faut-il souscrire ?

L'assurance maladie obligatoire locale permet d'accéder à des remboursements satisfaisants et au système de soins public. Elle n'est cependant pas suffisante pour bénéficier d'un taux de couverture correct pour des soins pratiqués en secteur privé. De même les plafonds de remboursements de l’assurance maladie peuvent être vite atteints.

Une mutuelle expatrié en Tunisie vous permettra d’être pris en charge pour vos frais de santé locaux, avec un choix plus large de médecins et d’établissements de santé. Elle vous permettra d’être correctement remboursé lorsque vous consultez un médecin en secteur privé ou si vous avez besoin d’être hospitalisé dans un hôpital ou une clinique privée.

L’assurance santé expatrié présente par ailleurs les bénéfices suivants :
- Possibilité de vous faire soigner dans d'autres pays (que ce soit pour avoir accès à de meilleures structures, ou dans le cadre d’un déplacement professionnel ou de vacances).
- Services de téléconsultation et de second avis médical
- Facilité de rapatriement en cas de besoin
- Possibilité d’être assisté dans toutes vos démarches juridiques et médicales.

Quelles garanties choisir ?

Les frais médicaux étant abordables en Tunisie, même en secteur privé, une garantie économique ou confort peut très bien convenir.

Un point important peut être de choisir une assurance qui pourra également vous couvrir si vous souhaitez vous faire soigner dans un autre pays, par exemple en France. Cela peut être utile pour certaines pathologies ou pour être plus proche des siens.

L’assurance est extensible sur d’autres garanties compte tenu de votre situation : assistance rapatriement, assistance juridique, indemnité journalière, capital décès et invalidité qui peuvent être très utiles.

L'assistance rapatriement permettra notamment dans le cas d’interventions importantes, une évacuation sanitaire en France, sur Tunis ou un autre pays voisin.

Nos conseillers sauront vous orienter en fonction de vos besoins et moyens.

Faut-il faire l’avance des frais ?

Affilié à la CNSS/CNAM, suivant la filière de prise en charge que vous aurez choisie, l’avance des frais, hors ticket modérateur, pourra être faite dans le secteur public ou établissement conventionnés. Toutes les filières permettent une prise en charge directe en cas d’hospitalisation, dans la limite des tarifs définis par la Sécurité Sociale locale.

Avec une assurance expatrié : en cas d’hospitalisation de plus de 24 heures l’assureur organise la prise en charge auprès de l’établissement hospitalier / clinique. Les frais médicaux courants et d’optique/dentaire sont à avancer.

La demande de remboursement se fait facilement en ligne (fini le temps du courrier postal) ; Les assureurs proposants tous des espaces clients, et parfois des applications mobiles, pour la gestion de vos remboursements.

De manière générale, les factures jusqu’à 1.000€ peuvent être transmises par voie numérique. Les factures de plus de 1.000€ (plus rares) devront tout de même être envoyées par courrier.

Quand et comment souscrire ?

Les procédures d’adhésion aux garanties expatriés sont plus complexes que pour une mutuelle classique, il convient donc de s’y prendre environ 30 jours avant votre départ ou date d’effet souhaitée.

Il est possible de souscrire à l’assurance santé expatrié depuis la Tunisie. Cependant, nous vous conseillons de le faire avant de partir, pour bénéficier de la couverture dès votre arrivée et d’un choix optimum de formules.

Notre site vous permet de faire des tarifications en ligne et de comparer les garanties.
Un conseiller peut ensuite vous aider pour toute la procédure d’adhésion.

Assurances complémentaires pour expatriés

L’assistance rapatriement

Même si l'offre de soins sur place permet de prendre en charge la quasi-totalité des pathologies, une évacuation sanitaire peut-être nécessaire, soit vers l'étranger, soit vers Tunis si vous résidez dans une autre région.

Une assistance rapatriement est alors utile, elle permet également de bénéficier de prestations de confort, très appréciables en cas de coup dur (présence d'un proche, second avis médicale, etc).

Rappelez-vous que ni l’Ambassade ni le Consulat de France ne sont responsables de votre rapatriement en cas de problème médical sur place.

Responsabilité civile et protection juridique

Elle couvre tous les préjudices matériels et immatériels qu'un expatrié ou un membre de sa famille pourrait faire subir à un tiers.

La responsabilité civile ne s’appliquera pas dans le cadre de la conduite d’un véhicule à moteur, renseignez-vous auprès d’une assurance auto.

Assurance décès/invalidité

Si une base est prévue localement, elle reste minime, il faut prendre en main sa couverture pour protéger votre conjoint ou vos enfants.

Il est recommandé de souscrire à une assurance privée ou à une des options de la CFE pour être couvert.

Avis vérifiés 4.9/5 - 545 avis