Bulle
illustration

Assurance santé expatrié au Royaume Uni

Destination Royaume Uni
>Accédez au secteur privé sans contrainte
>Couverture étendue France et Monde
>Vous êtes libéré des aléas du NHS
>La garantie du meilleur tarif

Découvrez notre dossier assurance expatrié au Royaume-Uni

Les expatriés peuvent être pris en charge gratuitement par le NHS. Performant pour les urgences graves, ses carences sont nombreuses et font du Royaume Uni le 2ème pays le plus cher d'Europe pour la santé. L’assurance santé expatrié sera la solution si vous souhaitez bénéficier d’un accès facile et rapide aux médecins et lieux de soins de votre choix, recevoir un remboursement adapté aux tarifs élevés, et maintenir la possibilité de vous faire soigner en France comme vous voulez.

Sommaire
Trait

Les chiffres clés de l'assurance santé
au Royaume-Uni

Les chiffres clés de l'assurance santé au Royaume-Uni
Dépenses de santé par habitant 3445€
Indexation annuelle des dépenses de santé 4,3%
Taux de remboursement CFE hospitalisation 19%
Nombre d'assureurs présentant des offres 15
Coût garantie hospitalisation à 30 ans /an 792€
Coût garantie hospitalisation à 50 ans /an 1260€
Trait

Le système de santé anglais pour les expats

Assurance privée indispensable

Le système de santé anglais, souvent décrié, présente des côtés positifs dont le principal est certainement la gratuité des soins dans le secteur public (NHS).


Ce système, ouvert à tous les résidents est bien sûr ouvert aux expatriés français.
Il a cependant de nombreuses limites telles que le délai d'accès à certains soins, une qualité des soins très variable et une absence totale de liberté de choix des praticiens (réseau imposé).


Pour contourner ces limites, de nombreux expatriés choisissent de souscrire une assurance privée adaptée.


Vis-à-vis de la carte européenne d’assurance maladie (CEAM), le Brexit risque de remettre en cause la prise en charge des frais de santé sur place pour vos séjours de moins de 3 mois. Une assurance voyage sera plus que conseillée, suivant les dispositions finales qui seront prises.

Situation sanitaire générale

La situation sanitaire est bonne en Grande Bretagne, bien que le système de soins ne satisfasse plus la population. Les investissements sont insuffisants et cela empêche une meilleure qualité des services de santé publics.


Les premiers soins sont assurés par les médecins généralistes ou General Practitioner qui ont reçu d’excellentes formations, et qui sont aussi bien équipés. Les spécialistes sont difficiles à trouver dans le NHS, notamment dans le domaine de la pédiatrie, cela entraîne un délai d’attente assez long pour l’obtention d’un premier rendez-vous.

Prix des soins sur place

Les soins privés coutent plus chers que les soins publics. Une consultation privée peut varier entre 75 £ (95 €) à 250 £ (315€). Il en est de même pour un spécialiste.

Grâce à une Carte Européenne de Santé, les français peuvent bénéficier des soins gratuits donnés par tous les médecins généralistes et dans les hôpitaux membres du National Health Service (NHS) durant les trois premiers mois du séjour.

ATTENTION : les dispositions CEAM sont amenées à évoluer suite au Brexit !

Le prix forfaitaire des médicaments inscrits sur la liste du NHS est d’environ 6,10 £ (8,72 €) par médicament prescrit. Par contre, si on paie un forfait de 7.65£ (8.87Eur) par ordonnance et si on a recours à la NHS, les médicaments prescrits par le GP sont remboursés.

Comment choisir un médecin

Le choix du médecin, du spécialiste et du centre de soins est libre à tout patient. Toutefois, il est conseillé de s’adresser à un médecin généraliste ou d’un cabinet de votre quartier et de se souscrire à sa liste de patients une fois avoir élu un domicile fixe.

Pour s’inscrire, il faut remplir le formulaire GMS1 avec vos coordonnées complètes et vos détails personnels ainsi qu’une pièce d’identité. Votre dossier sera ensuite envoyé au Service en charge des premiers soins (Primary Care Trust PCT) qui vous enverra une confirmation et renverra votre dossier au GP ou cabinet dont vous dépendez. Si vous n’êtes pas encore inscrit lors de la première consultation, vous serez considéré comme un client privé, donc non couvert et non remboursé.

La liste des GP ainsi que d’autres praticiens est disponible sur le site du Consulat de France. Vous pouvez aussi consulter la liste des GP au bureau de poste ou auprès des bibliothèques locales et aussi auprès du « Local Health Authority ».

Qualité des soins en secteur public

Même si le secteur public s'est beaucoup amélioré depuis les années 90, les attentes sont souvent longues, faute de personnel médical suffisant, notamment les médecins et les infirmières.

Toute hospitalisation ou consultation chez un médecin spécialisé passe obligatoirement un médecin généraliste (GP). La durée d’attente moyenne d’hospitalisation ne dépasse pas les 6 semaines selon l’urgence et la gravité des cas.

En dehors de ce point faible qu’est l’attente, le personnel du secteur public est aussi compétent que celui du secteur privé. Il arrive même de retrouver le même praticien public dans un établissement privé, avec l’attente en moins.

Qualité des soins en secteur privé

Si le patient souhaite avoir plus de confort, des aménagements spéciaux sont possibles même dans les établissements publics mais à un coût plus élevé que dans le secteur public encore.


La qualité des soins dans le secteur privé est excellente mais très chère ; d’où la nécessité d’avoir une couverture santé adaptée si vous recherchez à un bon niveau de remboursement de vos frais de santé.

Bulle
Picto vidéo

200 assurances santé expatriés
comparées en 2 minutes.

La Sécurité Sociale au Royaume Uni

La Sécurité Sociale locale

Une cotisation mensuelle est prélevée sur votre salaire. Pour que ces sommes prélevées soient bien versées sur votre compte de sécurité sociale en Grande Bretagne, il est nécessaire que vous vous inscriviez à une caisse locale. Pour souscrire, il faut remplir le formulaire P46 qui est disponible au « Department of Social Security » ou « Benefit Agency » le plus proche de chez vous.


La Sécurité sociale locale couvre les risques maladie-maternité, vieillesse, invalidité et survivants, accidents du travail et maladies professionnelles, chômage et les prestations familiales. Quelques risques sont couverts au titre de la résidence et d’autres au titre d’une activité professionnelle.


Elle vous permettra d'accéder aux réseaux de soins du NHS pendant tout votre séjour au Royaume Uni ; En revanche pour accéder au secteur privé une assurance privée sera indispensable.

La couverture de la Sécurité Sociale française

Seuls les salariés en détachement bénéficient de la Sécurité Sociale française pendant leur séjour en Grande Bretagne. Merci de consulter la rubrique "Qu'est-ce qu'un expatrié" pour plus de détails.

En dehors du système français, la couverture européenne constitue une solution temporaire intéressante. En effet, la carte européenne d’assurance maladie CEAM est valide jusqu’à 1 an et donne accès aux soins du NHS ; attention ces dispositions sont susceptibles d’évoluer avec le Brexit.

La couverture CFE

La couverture CFE fonctionne bien sûr sur tout le territoire mais elle n’est pas suffisante pour couvrir les dépenses de santé du secteur privé en Grande Bretagne, où les tarifs sont très élevés.

Obligatoirement, l’expatrié français devra souscrire à des assurances complémentaires.
Pour celui qui prévoit un retour en France sous 2 à 4 ans la CFE présente l'avantage d'offrir une transition qui se fait automatiquement auprès de la Sécurité Sociale au moment du retour.


Si vous choisissez cette option, il faudra souscrire dans les trois mois avant la date de départ, au risque d’être pénalisé (par un délai de carence).

Trait

Choisir une assurance expatrié au Royaume-Uni

Pourquoi souscrire ?

Pour accéder librement aux soins du secteur privé compte tenu de leur prix élevé.

Les assurances santé expatriées sont même quasiment obligatoires pour accéder à certains établissements hospitaliers ou spécialistes.

Quand et comment souscrire ?

Les procédures d’adhésion aux garanties expatriés sont plus complexes que pour une mutuelle classique, il convient donc de s’y prendre environ 30 jours avant votre départ.

Notre site vous permet de faire des tarifications en ligne et de comparer les garanties.

Un conseiller peut ensuite vous aider pour toute la procédure d’adhésion.

Quelles garanties choisir

Si votre budget est serré, contentez-vous d’une assurance hospitalisation et frais médicaux de niveau économique c’est le minimum indispensable.

Si votre budget le permet et compte tenu des prix pratiqués, optés plutôt pour une formule confort ou renforcée avec éventuellement des franchises de 10% ou 20% ou des franchises fixes annuelles, pour alléger la cotisation.

Pour plus de détails faites un comparatif d'assurance santé expatrié en ligne.

Faut-il faire l'avance des frais ?

La consultation de médecin généraliste est gratuite en Angleterre auprès des médecins agréés par le National Health Service (NHS). Dans ce cas, pas besoin d’avancer des frais. Par contre, il n’y a pas de remboursement pour les consultations auprès des médecins non agréés.

En cas d’hospitalisation, le séjour à l’hôpital dans le cadre du NHS ne nécessite aucun frais.

Concernant les médicaments, l’assuré devrait payer une somme forfaitaire de 7,65 £ pour chaque médicament prescrit, sans inclure les médicaments administrés pendant une consultation.

De même, les soins dentaires sont facturés sur la base de 3 niveaux de forfaits, entre 17 £ et 209 £. En règle générale, les personnes de moins de 19 ans et de plus de 60 ans sont exemptes de frais médicaux.


En secteur privé il faudra régler les soins qui seront ensuite remboursés par l'assureur. En cas d'hospitalisation, l'assureur pourra régler directement les frais.

Les frais dentaires et optique

Dans le cadre du NHS, les soins dentaires varient entre 16 GBP et 198 GBP selon la nature des soins. Le patient paie 80% du montant avec un plafond de 360 GBP.

Tous les examens ophtalmologiques ainsi que les lunettes sont payants et un forfait de 19.32 GBP est nécessaire. Cependant, il est possible pour les étudiants de moins de 19 ans et les patients ayant un état de vue grave, ainsi que les personnes qui ont un souci financier de bénéficier de la gratuité partielle ou totale de ces services.

Contrairement aux mutuelles classiques françaises, ces garanties constituent souvent des options dans les offres d’assurances pour expatriés. Elles sont utiles mais pas indispensables compte tenu de leur coût.

Assistance rapatriement

Le niveau de soins offert localement ne nécessite pas la souscription d'une assurance rapatriement.

Toutes les pathologies peuvent être traitées sur place, rapidement du moment que vous pouvez accéder aux soins privés.

L'assistance rapatriement pourra être souscrite pour des raisons de confort.

Les assurances complémentaires

Retraite

Sauf à bénéficier d'un statut prévoyant le versement de cotisations à un fond de pension par votre employeur, la souscription d'une retraite par capitalisation sera obligatoire.

Assurance incapacité/ invalidité et décès

Si votre employeur n'a pas souscrit d'assurance incapacité/invalidité, il est indispensable d'en souscrire une pour maintenir vos revenus en cas d'arrêt de travail ou d'invalidité.

Les garanties sont également inexistantes en cas de décès, il faut aussi prendre en main sa couverture pour protéger votre conjoint ou vos enfants.

Vous pouvez choisir une assurance privée ou à une des options de la CFE pour être couvert.

Maladies redoutées

Inexistantes en France, ces garanties sont très répandues au Royaume Uni. Elles prévoient le versement d'un capital lors du diagnostic d'une maladie grave (cancer, infarctus, SEP, etc).

Ce capital servira à faire face aux dépenses liées à un handicap ou à des frais de traitement de pointe, particulièrement onéreux et pour lesquels l’assurance santé montrera ses limites.

Automobile

La souscription à une assurance automobile est obligatoire dans tout le Royaume-Uni pour éviter les sanctions financières et pénales. Elles peuvent être lourdes en cas d’accident. Trois types d’assurances vous sont proposés :

-Le third party qui couvre les plaintes pour les dommages que votre voiture a causé à autrui (personnes ou véhicules). C’est le minimum légal requis.

-Le Third Party, Fire & Theft (TPF&T) qui en plus de ce qui a été mentionné ci-dessus, couvre également les pertes et dommages en cas de vol ou d’incendie.

-Comprehensive, ce dernier type d’assurance couvre les dommages sur votre véhicule, les accidents et le coût des soins en cas de collision. Elle est l'équivalent des formules Tous Risques.

Avis vérifiés 4.9/5 - 525 avis