Bulle
illustration

Assurance santé expatrié à Singapour

Destination Singapour
>Pour les non-résidents, indépendants, insatisfaits de la couverture locale
>Prise en charge des frais hors hospitalisation, dont maternité
>Contrat compréhensible et simplifié, avec un niveau de remboursement adapté

Singapour: l'excellence se paye

Singapour a une qualité de soins de santé exemplaire, que ce soit dans le secteur public ou privé, cependant les frais de santé seront à hauteur du niveau d’excellence. Quel que soit votre statut, une assurance santé sera indispensable. A Singapour, un contrat expatrié couvrira tous vos besoins sans se limiter aux frais d’hospitalisation, et avec des garanties et des niveaux de remboursement adaptés au pays.

Sommaire
Trait

Les chiffres clés de l'assurance santé
à Singapour

Les chiffres clés de l'assurance santé à Singapour
Dépenses de santé par habitant 3 425,89€
Indexation annuelle des dépenses de santé 9,3%
Taux de remboursement CFE hospitalisation 31%
Nombre d'assureurs présentant des offres 15
Garantie hospitalisation à 30 ans 1 146€
Garantie hospitalisation à 50 ans 1 881€
Trait

Le système de santé à Singapour

Un des meilleurs systèmes de santé du monde

Classé parmi les meilleurs systèmes de santé au monde, Singapour fait figure d’excellence, tant par ses établissements de santé que par ses spécialistes anglophones.

100% de la population a accès aux soins, toutefois cette couverture santé n’est pas gratuite. Le pays a misé depuis longtemps sur une consommation responsable de santé, en impliquant financièrement les assurés par des systèmes de cotisation, franchise, co-assurance et copaiement.

Une blague locale dit qu’il coûterait moins cher de mourir que de tomber malade à Singapour. Si un système de couverture santé universelle existe bien, il est destiné exclusivement aux citoyens et résidents permanents ; et seuls les plus démunis peuvent bénéficier de soins gratuits via MediFund.

Expatrié non-résident permanent ou avec un employement pass, indépendant, conjoint sans activité… aucune couverture santé n’est prévue pour vous ; par contre les tarifs de santé le seront !

Attention: vous êtes éligible au système de santé local MediShiel Life (et MediSave) ? seule la couverture de vos frais d’hospitalisation et de certains frais de santé (type dialyse, cancer, transplantation) est prévue. Frais dentaires, de maternité, de médecins ou de pharmacie, il sera nécessaire de souscrire à des assurances complémentaires (internationale, Integrated Shield Plan, Riders) pour être remboursé dans une bonne mesure.

Situation sanitaire et précautions à prendre

Aucun risque sanitaire spécifique n’est à signaler à Singapour, si ce n’est que la dengue y est endémique. Des campagnes régulières de prévention et d’éradication des moustiques (notamment par fumigation) sont menées dans toute la ville ; les habitant étant priés de vider tout point d’eau stagnante pour éviter la prolifération (attention l’amende guette tout contrevenant). Les protections classiques anti-moustiques seront suffisantes.

Par ailleurs, il est toujours conseillé de faire attention à ce que l’on consomme, ainsi qu’aux différentes variations de températures entre l’extérieur et les lieux/transports publics. Il est fréquent que les endroits climatisés soient à 16 degrés, quand il en fera 30 dehors avec 80% d’humidité. Prévoyez un foulard léger ou petit gilet.

Il est aussi recommandé d’effectuer ou de mettre à jour certaines vaccinations, en fonction de son âge et de son état de santé. On peut citer : le tétanos (DTP) et également la rougeole (ROR) qui est redevenue importantes ces dernières années. Le vaccin antituberculeux est préférable également.

Compte tenu du prix des soins sur place, nous vous recommandons de faire un check up avant de partir, en particulier pour les soins dentaires et d’optique.

Qualité des soins en secteur public et privé

On répertorie 9 hôpitaux privés et 14 hôpitaux publics. Le tarif varie selon 3 variables : la localisation, le type de chambre et le statut (résident ou non-résident).

Dans le système public la qualité des soins est de très bonne qualité, équivalente aux soins dans le privé, mais il se limite aux risques lourds : urgences et hospitalisation.

Par ailleurs l’accueil n’y est pas forcément aux standards occidentaux, ainsi les dortoirs de 8 lits (classe C) existent encore dans de nombreux hôpitaux, la chambre à 4/5 lits étant un classique.

Enfin, vous aurez accès aux tarifs subventionnés que si vous êtes résident permanent, affilié au MediShield Life. Dans tous les autres cas, il faut avoir recours au système privé, ou vous paierez le prix fort/expatrié.

Les soins dans le privé sont reconnus pour être parmi les meilleurs d’Asie (avec Hong-Kong) et de nombreux asiatiques fortunés n’hésitent pas à venir à Singapour pour trouver des soins qu’ils ne peuvent pas trouver ailleurs.

Les tarifs y sont très élevés, quel que soit votre statut. Près de 75% des affiliés MediShield Life ont un Integrated Shield Plan pour compléter leur couverture de base. Une assurance santé est essentielle.

Comment choisir un médecin

Vous avez le libre choix de votre médecin. Il faut garder en tête que votre statut, le lieu et le niveau de qualification du médecin déterminera le tarif de la consultation.

Par un exemple un consultant Sénior du Skin Center appliquera un tarif de consultation de 123 à 141 SGD, tandis que le consultant demandera 112 à 129 SGD et l’associé 100 à 115 SGD.

Vous trouverez une liste de médecins recommandés auprès de l’ambassade, des services consulaires ou des services d’assistance et groupes d’expatriés. Certains parmi eux peuvent être francophones.

Quasiment tous les assureurs expatriés proposent également un accès à une plateforme de téléconsultation pour les questions de santé basiques. Ainsi qu’un service de second avis médical.

Prix des soins sur place

A l’exception de certains centres de santé « de luxe » où une consultation peut coûter plus de 400 SGD, les consultations sont généralement abordables avec des tarifs qui varient entre 48 SGD + pour un généraliste en hôpital public, et 74 SGD et plus dans le privé. La facture inclura éventuellement la délivrance des médicaments de base (le médecin donnera la quantité nécessaire).

Ils seront en moyenne entre 79 SGD et 146 SGD et bien plus, pour un médecin spécialiste. Il faut comprendre que la médecine « de luxe » est une véritable niche de marché à Singapour compte tenu du tourisme médical haut de gamme qui y existe, mais il n’est pas nécessaire d’y recourir pour être soigné de manière excellente.

Les choses se compliquent toutefois en cas d’examens, de traitements plus complexes ou d’hospitalisation, en particulier pour les expatriés qui n’ont pas le statut de résident permanent et qui ne bénéficient pas de tarifs subventionnés par l’Etat. Les prix sont alors libres et peuvent atteindre des sommets. Une assurance expatrié haut de gamme est alors indispensable.

Voici une idée des tarifs pratiqués au Raffles Hospital, établissement haut de gamme : 1 journée d’hospitalisation en chambre privée classique (A room) coûte 668 SGD, une Suite coûtera quant à elle entre 919 SDG et 5.888 SDG. Au Changi Hospital, qui abrite le Medical Center for Travelers, la chambre privée (A) coûtera 480 SGD la journée (930 SGD en soins intensifs), tandis qu’une chambre à 5 lits (B) coûtera de 83 à 295 SGD (ou de 218 SGD à 930 SGD en soins intensifs). Enfin on peut citer le Mount Elisabeth Hospital recommandé par l’Ambassade de France : 728 SGD la chambre individuelle, 340 SGD la chambre semi-privée (à 2 lits), ou 276 SGD la chambre à 4 lits. Vous aurez accès à une suite privée à partir de 1.238 SGD, suivant l’état de vos finances.

En ce qui concerne les frais dentaires, le prix d’une couronne peut varier entre 600 SGD et 1.100SGD en moyenne. Un implant avec couronne coûtera lui entre 3.100 SGD et 5.300SGD suivant le lieu et le médecin choisi. Le retrait d’une dent de sagesse coûtera 535 SGD au Q&M Hospital. Afin de déterminer si une option optique/dentaire vous sera nécessaire, faites un bilan de vos besoins au préalable. Si vous effectuez simplement un check-up par an et ne portez pas de lunettes, la garantie n’est pas faite pour vous.

Bulle
Picto vidéo

200 assurances santé expatriés
comparées en 2 minutes.

La couverture sécurité sociale à Singapour

La Sécurité Sociale Française

La Sécurité Sociale française ne couvre que les touristes français, pour les séjours de courte durée (dans la limite de 90 jours consécutifs), dans le cadre d’une maladie inopinée et dans la limite de la base de remboursement française. Elle ne couvrira pas les résidents temporaires ou permanents à Singapour.

Par ailleurs, il n’y a pas non plus d’accord de sécurité sociale entre la France et Singapour. Partir sans assurance santé peut vous coûter très cher. L’ambassade de France et le Consulat ne seront pas responsables de vos frais de santé sur place.

La Sécurité Sociale locale

Le système de santé de Singapour est organisé autour d’un système dit « 3M », pour Medishield Life - MediSave - Medifund et des assurances privées, qui peut être assez complexe à appréhender pour les expatriés. Par ailleurs, ce système obligatoire ne couvre que les citoyens Singapouriens et les résidents permanents (avec un visa permanent, un Work permit ou Spass employeur).

  • Medishield Life

Ce système remplace fin 2015 le système Medishield en place depuis 1990. Le Medishield était un système public optionnel qui pouvait exclure certaines pathologies préexistantes et qui cessait à 90 ans. Le Medishield Life est obligatoire, il n’exclut aucune pathologie existante (mais applique une majoration de tarif de 30% pendant les 10 premières années en cas d’ALD) et est viager.

Comme l’ancien système, il a pour objectif de financer les frais les plus onéreux : hospitalisation et certains frais spécifiques (cancer, dialyse, transplantation, psychiatrie). Il ne couvre pas les frais de santé de médecine courante (outpatient), ni l’optique, le dentaire ou le suivi de grossesse et l’accouchement.

Les assurés payent une cotisation en fonction de la tranche de revenu et de l’âge + une franchise (de 1.000 SGD à 3.000 SGD par personne) + une co-assurance (de 3% à 10%) + des copaiements (somme fixe). Les dépassements d’honoraires sont systématiquement à charge. Le plafond de couverture est fixé à 100.000SGD par an et par personne. Ce système « participatif » vise à responsabiliser les assurés, qui doivent payer s’ils veulent plus de service.

Il est important de noter que le niveau de subvention dépend toujours du niveau de revenus. Ainsi même si vous êtes hospitalisé en « Classe C » (chambre partagée à plusieurs), un revenu modeste sera subventionné à 80%, alors qu’un haut revenu sera subventionné qu’à hauteur de 65%.

  • MediSave

Afin de compléter la base de prise en charge du MediShield Life, les assurés ont un compte épargne individuel financé par les cotisations obligatoires et prélevées sur les salaires (8% à 10%), c’est le MediSave. Ces fonds gérés par le Central Provident Fund (CPF) permettent de couvrir les « out-of-pocket » (restes à charges) et franchises des frais de santé pris en charge par le MediShield Life, de l’assuré et des membres de la famille. Attention, cela ne permet pas de couvrir les frais médicaux courants non plus, mais les frais liés à l’hospitalisation, à la maternité (complications/fertilité), aux maladies chroniques, aux soins de rééducation et aux soins palliatifs. Il y a un paiement direct pour ces factures.

7 factures sur 10 seraient subventionnées sans reste à charge pour l’assuré, via la combinaison MediShield Life et MediSave. Pour les 30% des factures restantes, seul 1/3 nécessiterait une participation de 100 à 500 SGD.

  • Medifund

Fondé en 1993, ce fonds aide à couvrir tous les restants dus dans le secteur public, après déduction des subventions MediShield Life et MediSave. Il s’adresse exclusivement au plus démunis et ne s’applique en aucun cas pour des frais de santé réalisés dans le secteur privé.

Les assurances locales à Singapour

Des assurances locales privées peuvent gérer à la fois le Medishield Life et la part non prise en charge (MediSave), ce sont les Integrated Shield Plans. Ils sont généralement souscrits par les employeurs mais peuvent aussi être souscrits à titre privé, y compris par un expatrié non-résident permanent.

Ils fonctionnent comme des assurances privées. Plus de 75% des Singapouriens sont couverts par ces plans, mais de nombreuses associations leur reprochent leur manque de transparence dans leurs prestations et la forte volatilité de leurs cotisations. Par ailleurs, les garanties se limitent à une couverture (avec franchise etc) pour l’hospitalisations et frais médiaux onéreux couverts par le MediShield Life et MediSave, avec une zone de couverture limitée à Singapour.

Certains assurés font alors appel à des « Riders » qui permettent une prise en charge dans le secteur privé également jusqu’à 95% des frais d’hospitalisation. Avec une prise en charge de la médecine liée à l’hospitalisation dans les 100 jours avant et après l’hospitalisation en général. Ainsi un contrat AIA pour un assuré de 35 ans coûte 1.000$ l’année pour une couverture sans franchise.

Certaines assurance peuvent présenter une couverture médecine, maternité, optique et dentaire. Il est important de se renseigner sur les conditions de couverture et les plafonds annuels.

Une assurance expatrié bien étudiée peut donc se révéler plus facile d’utilisation pour un étranger, elle peut couvrir des garanties « oubliées » des contrats locaux (médecine courante, maternité, optique/dentaire), et même être plus compétitive.

La Caisse des Français de l'Etranger (CFE)

La CFE couvrira vos frais engagés à Singapour, mais elle ne sera qu’une première base de remboursement, qui remboursera selon les % de remboursements prévus pour la zone 4 (CFE).

Dans le cadre d’une hospitalisation, elle prendra 31% de la facture en charge, pour vos factures de pharmacie ce sera 45%, ou 20% de celles de vos analyses de sang. Pour une consultation de médecine, elle remboursera la somme forfaitaire de 17.50€. La CFE ne sera pas suffisante pour vous assurer une prise en charge correcte en cas de coup dur dans un pays où les prix des soins sont élevés, une complémentaire sera essentielle.

Calculée par rapport à votre âge (et si vous êtes seuls ou au moins 2 personnes à assurer), la cotisation auprès de la CFE permet notamment aux adhérents d’être couverts en France, sans questionnaire de santé et sans limite d’âge.

De nombreux expatriés préfèrent une assurance privée au 1er euro (internationale ou locale) à la CFE. Les assureurs expatriés vous proposent toujours leurs formules dans les deux modes de gestion (avec ou sans CFE). Demandez conseil à nos experts.

Bulle
Picto vidéo

Assurance locale ou assurance internationale?

Trait

Choisir une assurance santé expatrié à Singapour

Pourquoi faut-il souscrire ?

Si n’êtes pas résident permanent : Une assurance expatrié est absolument indispensable compte tenu de votre impossibilité à bénéficier du système public. Elle vous évitera de remettre en question votre expatriation au moindre pépin de santé, et surtout elle sera indispensable pour que vous puissiez accéder à des soins en cas d’urgence. Sans elle, pas d’accès possible aux hôpitaux ou cliniques à moins de pouvoir justifier immédiatement d’une caution bancaire capable de payer les soins.

Si vous êtes résident permanent : Une assurance expatrié vous permettra d’accéder librement aux hôpitaux privés ou aux services A-B1 Class des hôpitaux publics. Elle pourra également vous couvrir pour les frais de médecine courante, de maternité, les soins dentaires, ainsi que durant vos séjours à l’étranger, et vous offrir des services d’assistance et de rapatriement. Elle est donc indispensable pour bénéficier de soins de qualité et vous permettre de vous soigner selon vos habitudes.

Quelles garanties choisir ?

Toutes les formules expatriés pour Singapour, qui sont proposées sur notre site, offrent des garanties hospitalisation à 100% des frais facturés. Si votre budget est serré souscrivez uniquement une formule hospitalisation et assistance rapatriement.

Si vous disposez d’un budget plus confortable choisissez une formule incluant la médecine courante sur une formule confort ou renforcée. Des formules avec des franchises de 10% ou 20% sur ces actes vous permettront de faire des économies de cotisation tout en étant correctement couvert.

Si vous prévoyez une grossesse, pensez à vérifier si cette couverture est incluse dans votre formule.

Pour le dentaire et l’optique, vous n’avez pas forcément besoin d’inclure ces prestations comme elles sont généralement assez couteuses ; faites un état des lieux de vos besoins réels.

Singapour étant classé en zone chère, n’hésitez pas à utiliser une franchise de remboursement pour baisser votre cotisation. Parlez-en avec un conseiller.

Faut-il faire l’avance des frais ?

Affilié MediShield Life et MediSave vos cotisations vous permettent d’être pris en charge directement. Resteront à votre charge les franchises, co-assurance, copaiements et dépassements d’honoraires éventuels.

Pour tous les frais non couverts par les « 3M » il faudra faire l’avance des frais et demander le remboursement.

Avec une assurance expatrié : en cas d’hospitalisation de plus de 24 heures l’assureur organise la prise en charge auprès de l’établissement hospitalier / clinique. Les frais médicaux courants et d’optique/dentaire sont à avancer.

La demande de remboursement se fait facilement en ligne (fini le temps du courrier postal). Les assureurs proposent des espaces clients et des applications mobiles en complément, pour la gestion de vos remboursements.

De manière générale, les factures jusqu’à 1.000€ peuvent être transmises par voie numérique. Les factures de plus de 1.000€ (plus rares) devront tout de même être envoyées par courrier.

Quand et comment souscrire ?

Les procédures d’adhésion aux garanties expatriés sont plus complexes que pour une mutuelle classique, il convient donc de s’y prendre environ 30 jours avant votre départ ou date d’effet souhaitée.

Il est possible de souscrire à l’assurance santé expatrié depuis Singapour. Cependant, nous vous conseillons de le faire avant de partir, pour bénéficier de la couverture dès votre arrivée et d’un choix optimum de formules.

Notre site vous permet de faire des tarifications en ligne et de comparer les garanties.

Un conseiller peut ensuite vous aider pour toute la procédure d’adhésion.

Assistance rapatriement

La qualité des soins sur place fait qu’il y a peu de risques que vous ayez à être rapatrié pour raisons de santé. L’assistance pourra cependant jouer à l’étranger en cas d’accident ou de maladie qui surviendrait durant un voyage.

Elle offre également des services que l’on peut qualifier de « confort » mais qui seront bienvenus en cas de coup dur : payer le voyage à un parent qui viendra à votre chevet, organiser la garde ou le transfert des enfants, bénéficier de conseils et d’avis médicaux, etc.

Assurances complémentaires pour expatriés

Responsabilité civile et protection juridique

La responsabilité civile n’est pas obligatoire à Singapour. Elle est parfois incluse avec votre assurance habitation. C’est aussi une option qui peut être proposée par votre assurance expatrié.

Elle couvre tous les préjudices matériels et immatériels que vous, ou un membre de la famille, pourrait faire subir à un tiers.

Assurance incapacité et invalidité

En cas d'arrêt de travail ou d'invalidité, ni la Sécurité Sociale locale ni la Sécurité sociale française ne maintiendra vos revenus.

Il est indispensable de souscrire à une assurance privée ou à une des options de la CFE pour être couvert (à moins qu’un plan de prévoyance soit prévu par votre entreprise).

Retraite

Sauf à bénéficier d'un statut prévoyant le versement de cotisations à un fond de pension par votre employeur, la souscription d'une retraite par capitalisation sera obligatoire.

H3 Assurance décès

Là aussi les garanties sont inexistantes et il faut prendre en main sa couverture pour protéger votre conjoint ou vos enfants.

Bulle
Picto vidéo

200 assurances santé expatriés comparées en 2 minutes.

Avis vérifiés 4.9/5 - 545 avis