Bulle
illustration

Assurance Santé Expatrié à l'Ile Maurice

Destination Maurice
>Hospitalisation: prise en charge directe
>Couverture à La Réunion, en France ou à Mayotte
>Assistance Rapatriement H24, second avis médical et téléconsultation

Découvrez notre dossier spécial assurance santé à Maurice

Le système de santé à Maurice, hérité du modèle anglais, présente les mêmes avantages : un accès gratuit aux soins pour les citoyens et résidents Mauriciens. Mais il présente aussi les mêmes lacunes : la saturation et le manque de moyens, accentués par la différence de niveau de vie. Les meilleurs soins et spécialistes se trouvent dans le secteur privé, où toutes les factures seront à votre charge. Avec une assurance santé expatrié à Maurice, évitez les ennuis financiers et bénéficiez d’une couverture en cas de rapatriement à La Réunion, en France ou en Afrique du Sud.

Sommaire
Trait

Les chiffres clés de l'assurance santé
à Maurice

Les chiffres clés de l'assurance santé à Maurice
Dépenses de santé par habitant 758,49€
Indexation annuelle des dépenses de santé Indisponible
Taux de remboursement CFE hospitalisation 67% à 100%
Nombre d'assureurs présentant des offres 15
Garantie hospitalisation à 30 ans /an 696€
Garantie hospitalisation à 50 ans /an 1 188€
Trait

Le système de santé à Maurice

Un secteur de santé en évolution

Le gouvernement mauricien a mis en place un projet d’amélioration du secteur de la Santé pour 2030, le National Health Sector Strategic (HSSP) ; avec une première échéance à 5 ans. Ceci à présent que les objectifs des dernières décennies sont atteints et en amélioration constante (augmentation de l’espérance de vie et réduction de la mortalité infantile et de couche).

Les nouveaux enjeux du pays en termes de santé se portent sur : une population de plus en plus demandeuse de soins de santé de qualité et de spécialités, un vieillissement de la population qui entraine une augmentation naturelle des besoins de santé, et le traitement des maladies longue durée telles que le diabète et l’hypertension (qui touchent particulièrement le pays). Actuellement 3 nouveaux centres de santé sont en développement, le New Cancer Hospital (livré Juin 2021), le New Eye Hospital et le New Training Centre (au Flacq Hospital, financé par le Dubai Found), et un projet de carnet de santé numérique est en cours (E-health).

Le ministre de la santé convient que le besoin d’une couverture santé universelle est légitime pour les résidents mauriciens. Le HSSP vise à répondre à cette demande, dans le respect des recommandations de l’OMS et d’objectifs de développement durable. L’Union Européenne vient de participer à hauteur de 380 millions Rs pour aider au renouvellement de l’équipement hospitalier et la formation du personnel.

Situation sanitaire et précautions à prendre avant le départ

La situation sanitaire générale est bonne, sans risque épidémiologique particulier. Le paludisme est absent de l’île. La dengue ou le chikungunya peuvent être présent par périodes (via importation du virus).

La consommation d’eau du robinet est déconseillée car même si elle a subi des traitements corrects à la source, la qualité de l’eau peut être dégradée par un réseau de distribution défaillant (ou très chlorée).

Aucune précaution particulière n’est à prendre avant le départ. Il n’y a pas de vaccination obligatoire mais les vaccinations suivantes sont conseillées : Hépatite A et B, DTP (Diphtérie, tétanos et poliomyélite), Coqueluche et Rougeole, et Typhoïde.

Nous conseillons toutefois de faire un bilan de santé et un bilan dentaire quelques semaines avant de partir pour réaliser les actes de prévention éventuellement nécessaires.

Prix des soins sur place

Les hôpitaux et dispensaires publics sont accessibles gratuitement à tous les résidents mauriciens. Attention cependant à avoir du temps devant vous si vous êtes éligible, les délais d’attente sont importants, notamment à cause du manque de personnel (seulement 4.000 infirmiers en 2019).

En moyenne une consultation de généraliste coûte de 500 à 600 Rs et de 600 à 900 Rs si le médecin se déplace. Tandis qu’une consultation de spécialiste coûte de 800-900 Rs, et jusqu’à 1.200 Rs s’il se déplace.

Les tarifs sont fixés dans le secteur privé par l’association des cliniques, ce qui harmonise le coût des opérations, mais la facture finale dépendra grandement des services additionnels (qualité de la chambre particulière, repas, etc).

Dans le cadre d’une hospitalisation, le tarif de la chambre varie entre 3.500 et 11.000 RS selon les services proposés (repas, etc.). Les coûts des interventions chirurgicales dépendent de leur « classe » : minor, intermediaries, major ou major plus (ou 5, 6, …). Une extraction de dent de sagesse serait une intervention «intermédiaire » dont les tarifs varient entre 10.000 et 19.000 Rs. L’opération de la cataracte serait une intervention « majeure » de l’ordre de 25.000 Rs à 50.000 Rs. Enfin la pose d’une prothèse serait une intervention « majeure plus » coûtant 70.000 Rs et plus.

Concernant les tarifs des examens, une angiographie coûtera dans les 20.000Rs au Centre cardiologique des Mascareignes par exemple, tandis qu’un scanner coûtera dans les 3.500 à 4.500Rs.

Les tarifs des médecins en hospitalisation varient eux entre 2.325 et 3.487 Rs, et sont dégressifs en fonction du nombre de jours d’hospitalisation, de la pathologie et du nombre de visites nécessaires. A savoir, les consultations sont majorées de +20% après 17h, les dimanches et jours fériés.

Il semblerait que la pratique de « sur-examens » soit courante à Maurice. Les cliniques privées ayant intégré que le nombre d’examens pratiqués permet d’augmenter la note, qui pourra ensuite être réglée par une assurance. Conséquences de cette pratique, les tarifs des assurances locales ont augmenté d’autant qu’elles sont sollicitées, et les patients paient cette sur-médication.

Les frais dentaires sont assez bon marché, on trouve par exemple le DentCare (clinique dentaire Labourdonnais) qui fournit des soins dentaires de qualité, aux normes CE et ISO, pour des tarifs 25% moins chers qu’en France. Si avez des besoins réguliers, une couverture pour le dentaire pourra toutefois être appréciable.

Les frais de maternité à Maurice 

Concernant la maternité, un accouchement naturel coûte entre 45.000 et 60.000 Rs. Tandis qu’une césarienne coûtera entre 65.000 et 100.000 RS (tout compris). Une échographie quant à elle coûte de 1.500 à 2.500 Rs en moyenne.

A savoir, l’OMS a épinglé Maurice pour sa pratique élevée de césarienne. Alors qu’elle recommande un taux de 10% à 15%, en 2019 Maurice était à 56.4% de naissance par césarienne (62.1% en secteur privé et 53.9% en secteur public).

L’OMS estime que 75% des césariennes sont effectuées inutilement à cause : de la jeunesse et de l’inexpérience de certains praticiens pour les accouchements par voie basse, et également à cause des assurances qui remboursent intégralement les césariennes mais pas les accouchements naturels.

Dans un pays aux frais de santé modérés, l’assurance santé expatrié couvrira en premier lieu vos frais en cas d’hospitalisation. Sachant que les établissements hospitaliers peuvent réclamer le paiement intégral des frais médicaux avant la sortie des patients, une mutuelle expatrié vous assure la prise en charge directe de vos frais d’hospitalisation de plus de 24h.

Qualité des soins en secteur public et privé

On compte 5 hôpitaux publics régionaux à Maurice, dont le Sir Seewoosagur Ramgoolam à Pamplemousses, le Victoria Hospital à Candos ou la City Clinic à Port Louis, qui traitent tous types de pathologies. Et chaque localité est équipée d’un dispensaire.

Le système public manque cruellement de moyens et offre une qualité de service insuffisante malgré la présence de professionnels correctement formés (la plupart en Europe). Les traitements sont souvent soumis à des listes d’attente.

En cas d’hospitalisation, il n’y a pas de chambre particulière à disposition, mais des dortoirs de 10 à 20 lits. Avec les délais d’attente, ce sont deux des raisons pour lesquelles les structures privées sont largement sollicitées, en plus de la plus grande disponibilité de spécialistes.

Le secteur privé offre une qualité de soins tout à fait satisfaisante, aux standards européens dans la plupart des établissements.

Les médecins locaux sont formés en Grande Bretagne, en France, en Afrique du Sud ou en Russie. On trouve également de nombreux médecins indiens.

Depuis le début des années 2010, le gouvernement tente de développer le tourisme médical et favorise la création d’établissements de haut niveau, mais cela a tendance à se faire au profit d’une chirurgie essentiellement esthétique.

Plusieurs cliniques sont ainsi spécialisées en injection de botox, liposuccion, implant de prothèses mammaires, greffe de cheveux ou soins dentaires.

Attention : les assurances santé ne couvrent pas les frais de chirurgie esthétique.

Comment choisir un médecin

A Maurice, il y a un manque important de spécialistes dans le secteur public, en particulier dans les domaines de la gynécologie et de l’anesthésie ; Et quasiment aucun n’est disponible de nuit.

On ne compte par exemple que 7 endocrinos, 4 gastroentérologues, 9 chirurgiens cardiaques et aucun chirurgien pédiatre dans les hôpitaux publics (selon le Medical Council).

Il existe des listes de médecins, d’hôpitaux et cliniques de confiance pour les expatriés. Elles sont disponibles auprès de l’ambassade ou consulat de France, et sur les sites et groupes spécialisés pour les expatriés. Ce seront généralement des médecins et établissements du privé, une assurance santé expatrié sera votre partenaire de choix pour couvrir vos frais de santé.

Dans le cas d’une hospitalisation, la clinique Darné à Floréal a un accord avec la CFE notamment. Depuis le 1er Janvier 2020, cette dernière a développé un partenariat 100% hospitalisation avec MSH à Maurice (cf. notre point CFE ci-dessous). La liste des établissements conventionnés sera fournie à l’adhésion.

Autrement, vous avez le choix entre les différentes cliniques privées qui offrent des services de qualité. Les assureurs expatriés proposeront tous une prise en charge directe en cas d’hospitalisation que vous choisissiez un contrat en complément de la CFE ou au 1er Euro (sans CFE).

Quasiment tous proposent également un accès à une plateforme de téléconsultation pour les questions de santé basiques. Ainsi qu’un service de second avis médical.

Pour des interventions complexes un rapatriement sur La Réunion ou l’Afrique du Sud est possible (ou en France). Afin de ne pas avoir de mauvaise surprise, vérifiez la zone de couverture de votre contrat avec votre conseiller.

Bulle
Picto vidéo

200 assurances santé expatriés
comparées en 2 minutes.

La couverture sécurité sociale à Maurice

La couverture Sécurité Sociale française

La Sécurité Sociale française n’est plus valable à Maurice et aucune convention n’a été signée avec le système de santé local.

Elle ne couvre que les touristes français, pour les séjours de courte durée (dans la limite de 90 jours consécutifs), dans le cadre d’une maladie inopinée et dans la limite de la base de remboursement française.

Elle ne couvrira pas les résidents temporaires ou permanents à Maurice. Partir sans assurance santé peut vous coûter cher. L’ambassade de France et le Consulat ne seront pas responsables de vos frais de santé sur place, ni de votre rapatriement.

ATTENTION : beaucoup de retraités français passent une grande partie de l'année à Maurice sans en avertir leur Sécurité Sociale française au prétexte qu'ils conservent une résidence en France. C'est une erreur ! La Sécu française couvrira leurs frais de santé à l'étranger que s'ils surviennent de manière inopinée lors d'un séjour temporaire. Elle pourra donc être amenée à refuser la prise en charge d’une hospitalisation liée à une pathologie déjà existante, ou à demander des justificatifs tels que des billets d'avion.

Par ailleurs, être considéré comme non résident social français présente un avantage financier : celui d'être exonéré de CSG, CRDS et toute cotisation sociale sur la plupart des revenus.

La Sécurité Sociale locale 

Fondé sur le modèle Britannique, le système de santé mauricien prévoit un accès gratuit aux soins en secteur public à tous les citoyens et résidents, mais aucun remboursement en secteur privé.

Est reconnu « résident mauricien » : toute personne ayant son domicile principal, ou ayant résidé au moins 183 jours de l’année, ou 270 jours sur l’année en cours et les 2 précédentes, à Maurice.

La « sécurité sociale locale » ne gère pas directement la santé, elle s’occupe des pensions de vieillesses et d’invalidité, des personnes âgées et handicapés sévères, des mères célibataires, des aides sociales et autres aides spécifiques (du type allocation riz et farine, fauteuil roulant…).

L'Etat finance la santé via l'impôt en grande partie, et grâce à l'aide de fonds et financements privés ou européens.

Une assurance santé expatrié sera nécessaire pour couvrir les frais médicaux en secteur privé, comme les restes à charges qu’il pourrait y avoir en secteur public.

La Caisse des Français de l'Etranger 

L’adhésion à la CFE ou une assurance privée est indispensable pour accéder aux soins du secteur privé. L’assurance maladie de la CFE rembourse tous vos frais : médicaux, chirurgicaux, hospitaliers, dentaires, d’optique, de laboratoire et autres, dans la limite des taux et tarifs appliqués dans la zone 1 de couverture CFE.

La CFE couvrira donc vos frais engagés à Maurice, comme une première base de remboursement. Par exemple, pour vos factures de pharmacie le remboursement est de 65% de la facture, ou 50% de celles de vos analyses de sang.

Particularité de la couverture CFE à Maurice, une prise en charge 100% hospitalisation a été mise en place pour les assurés n’ayant pas souscrit d’assurance complémentaire. Cette prise en charge est effectuée par le biais de MSH, partenaire de la CFE pour l’avance de frais d’hospitalisation sur place. Afin de bénéficier de cette prise en charge à 100%, il faut s’assurer de contacter l’assisteur en premier lieu et de se rendre dans l’hôpital conventionné qui sera désigné par ce dernier. Il n’est pas question ici de choisir son lieu de soin.

A charge pour vous de déterminer quels sont vos besoins et si vous optez pour une couverture CFE seule ou avec complémentaire (ou au 1er euro). L’assurance expatrié en complément de la CFE vous assure une prise en charge hospitalisation à 100% dans l’hôpital de votre choix, et un complément de remboursements pour vos frais courants, notamment pour ceux qui voudront un bon remboursement en optique et dentaire.

Calculée par rapport à votre âge (et si vous êtes seuls ou au moins 2 personnes à assurer), la cotisation auprès de la CFE permet aux adhérents d’être couverts en France et à l’international, et de retrouver rapidement leurs droits CPAM lors du retour définitif en France.

Les assurances locales 

Parmi les 23 compagnies d’assurance que dénombre l’Ile Maurice, 6 d’entre elles proposent des assurances santé. Les mauriciens sont de plus en plus conscients de l’importance de s’assurer pour couvrir leurs frais de santé, notamment en cas de maladie longue durée. Les assureurs ont ainsi enregistré +12% de contrats en 2018 vs. 2017. Et on estime que les dépenses de santé ont plus que doublées entre 2008 et 2017 (+131.9%).

Les assurances santé locales s’appellent Swan Insurance Corporation, ou Jubilee Insurance par exemple. En général elles appliquent un délai de carence d’au moins 3 mois sur leurs garanties principales d’hospitalisation et de médecine courante. Il est fréquent que des pathologies soient soumises à des délais de carence beaucoup plus importants (jusqu’à 24 mois, pour les pathologies liées à la thyroïde par exemple, au dos, à un cancer, au diabète, etc…). Différents plafonds de couverture sont proposés. Attention à sélectionner celui qui sera le plus adapté à vos besoins ; ils sont parfois très réduits.

Une patiente raconte ainsi qu’elle se pensait à l’abri avec un plan de 12.000 RS par an pour ses frais de médecine, et qu’elle ne fut pas sa surprise de voir ce remboursement dépassé en un seul évènement. La clinique privée qu’elle avait consultée lui ayant fait réaliser pour 130.000 Rs d’examens et consultations, la patiente s’est retrouvée avec un reste à charge important, et la mauvaise surprise de voir sa prime réévaluée par l’assurance à l’échéance suivante.

Mauritius Union par exemple, propose une formule avec des plafonds de 10.000 Rs à 25.000Rs pour les frais de médecine courante (out-patient), et des plafonds de 25.000 Rs à 125.000 Rs maximum pour les frais d’hospitalisation, avec un plafond annuel de 3.000.000 Rs. Les assurances expatriés proposent des plafonds plus larges, correspondants aux pratiques tarifaires du secteur privé, et sans risque de reste à charge en cas d’hospitalisation (hors services de chambre particulière).

Participation au frais de santé à Maurice

A Maurice, les particuliers sont imposés sur une base de 15% de leurs revenus globaux, dès lors qu’ils sont reconnus résidents. La taxe s’applique sur les salaires, pensions de retraite, revenus locatifs, dividendes d’entreprise, etc. C’est via le biais de cet impôt que le gouvernement finance en partie la santé publique.

Toutefois, plusieurs dépenses peuvent être déduites des revenus annuels : Exemption Threshold calculé en fonction du nombre de dépendants (célibataire catégorie A, un couple ou foyer mono-parential catégorie B, …) et des dépenses liées à l’éducation des enfants, à une assurance santé ou cotisation à un fond maladie (provident fund), aux frais d’employés de maison, d’énergie solaire, et d’intérêt de prêt immobilier.

Les salariés doivent fournir un document « EDF », pour Employee Declaration Form, à leur employeur avec toutes les déductions à prendre en compte. L’employeur est chargé de la partie PAYE (Pay As You Earn). Il déduit 1/3 des dépenses du salaire, et applique ensuite un taux de cotisation de 10% à 15% en fonction du revenu restant. Les salaires de 50.000 Rs et moins sont assujettis à 10%, et ceux de plus de 50.000 Rs à 15%. Les personnes touchant moins de 23.461 Rs ne sont pas concernées.

Pour plus de détails renseignez-vous auprès de autorités locales. Vous pouvez consulter la page : https://www.mra.mu/

Bulle
Picto vidéo

Consultez notre dossier
spécial Caisse des Français de l'Etranger

Trait

Choisir une assurance santé expatrié à Maurice

Pourquoi faut-il souscrire ?

Le système de santé mauricien permet d’être pris en charge gratuitement dans le secteur public.

Cependant, cette couverture maladie ne sera pas adaptée pour bénéficier d'une prise en charge des soins pratiqués en secteur privé.

Une assurance santé expatrié à Maurice vous permettra de bénéficier des avantages suivants :

  • Prise en charge de vos frais de santé en secteur privé

  • Possibilité de choisir un médecin de confiance et d’un établissement sanitaire référencé

  • Possibilité de vous faire soigner dans d'autres pays (que ce soit pour avoir accès à de meilleures structures, ou dans le cadre d’un déplacement professionnel ou de vacances).

  • Services de téléconsultation et de second avis médical

  • Facilité de rapatriement en cas de besoin

Vous êtes également assisté dans toutes vos démarches juridiques et médicales.

Quelles garanties choisir ?

Compte tenu des prix pratiqués à Maurice, un niveau de garantie économique ou confort est suffisant pour être correctement remboursé dans la plupart des cas.

L’assurance hospitalisation constitue un minimum indispensable, mais le remboursement des soins courants est également utile dès lors que vous fréquentez les établissements privés.

Le niveau des frais dentaires est abordable sans être beaucoup moins cher qu’en France. Si vous avez des besoins réguliers dans ce domaine, une garantie dentaire sera appréciable.

L’assurance est extensible sur d’autres garanties compte tenu de votre situation : assistance rapatriement, assistance juridique, indemnité journalière, capital décès et invalidité qui peuvent être très utiles.

L'assistance rapatriement permettra notamment dans le cas d’interventions importantes, une évacuation sanitaire en France, à La Réunion ou dans un pays voisin.

Demandez conseil à notre équipe.

Faut-il faire l’avance des frais ?

Avec une assurance expatrié : en cas d’hospitalisation de plus de 24 heures l’assureur organise la prise en charge auprès de l’établissement hospitalier / clinique. Les frais médicaux courants et d’optique/dentaire sont à avancer.

La demande de remboursement se fait facilement en ligne (fini le temps du courrier postal) ; Les assureurs proposants tous des espaces clients, et parfois des applications mobiles, pour la gestion de vos remboursements.

De manière générale, les factures jusqu’à 1.000€ peuvent être transmises par voie numérique. Les factures de plus de 1.000€ (plus rares) devront tout de même être envoyées par courrier.

Quand et comment souscrire ?

Les procédures d’adhésion aux garanties expatriés sont plus complexes que pour une mutuelle classique, il convient donc de s’y prendre environ 30 jours avant votre départ ou date d’effet souhaitée.

Il est possible de souscrire à l’assurance santé expatrié depuis Maurice. Cependant, nous vous conseillons de le faire avant de partir, pour bénéficier de la couverture dès votre arrivée et d’un choix optimum de formules, et éviter les délais de carence éventuels.

Notre site vous permet de faire des tarifications en ligne et de comparer les garanties.

Un conseiller peut ensuite vous aider pour toute la procédure d’adhésion.

Assurances complémentaires pour expatriés

L'assistance rapatriement 

L’offre de soins sur place ne permet pas de prendre en charge la totalité des pathologies, une évacuation sanitaire peut-être nécessaire, soit vers la Réunion, la France ou l’Afrique du Sud selon les cas.

Une assistance rapatriement est nécessaire. Elle permet également de bénéficier de prestations de confort, très appréciables en cas de coup dur (présence d'un proche, second avis médical, rapatriement du corps en cas de décès, etc).

Rappelez-vous que ni l’Ambassade ni le Consulat de France ne sont responsables de votre rapatriement ou de vos frais de santé en cas de problème médical sur place.

Responsabilité civile et protection juridique

Elle couvre tous les préjudices matériels et immatériels qu'un expatrié ou un membre de sa famille pourrait faire subir à un tiers.

La responsabilité civile ne s’appliquera pas dans le cadre de la conduite d’un véhicule à moteur, renseignez-vous auprès d’une assurance auto.

Assurance décès/invalidité

Si une base est prévue localement, elle reste minime, il faut prendre en main sa couverture pour protéger votre conjoint ou vos enfants.

Il est recommandé de souscrire à une assurance privée ou à une des options de la CFE pour être couvert.

Avis vérifiés 4.9/5 - 525 avis