International Santé
Téléphone +33 531618450 WhatsApp Contact

Hôpitaux et dérives de facturation à l'étranger

Ces dernières années, les frais de santé ont connu une augmentation fulgurante à travers le monde, et notamment en Thaïlande. Les causes de cette augmentation sont multiples et parfois peu scrupuleuses. En effet, certains établissements de santé, de l’Asie à l’Amérique Latine, profitent de l’occasion pour maximiser leurs profits en ayant recours à des pratiques douteuses telles que la surfacturation, la prescription d’examens médicaux non nécessaires ou des hospitalisations injustifiées. Cela n’est pas nouveau, mais ce n’est pas sans incidence pour l’assuré.

 

Augmentation des pratiques douteuses des hôpitaux à l’étranger

Des témoignages de patients expatriés et de locaux font état des pratiques douteuses de plus en plus fréquentes dans les hôpitaux. Parmi les exemples les plus courants : la recommandation systématique d'examens médicaux onéreux et souvent inutiles, ou l'hospitalisation automatique.

Un expatrié raconte ainsi qu'un hôpital de Bangkok lui avait prescrit une IRM pour une simple entorse de la cheville, facturée à plusieurs milliers de bahts, alors qu'une simple radio aurait suffi. Un autre cas concerne un expatrié à qui un hôpital thaïlandais a vendu un bilan de santé complet à 30 000THB, non pris en charge par son assurance internationale, alors que s’il avait réalisé les examens individuellement, le coût aurait été divisé par 2 et couvert par les garanties de son contrat.

D'autres patients ont également signalé des cas de surfacturation de médicaments, des produits courants comme le paracétamol pouvant être facturés jusqu'à 10 fois leur prix habituel. Les tarifs des consultations et des traitements sont souvent gonflés sans raison apparente. Mais le problème le plus important réside peut-être dans le fait que certains hôpitaux choisissent d'hospitaliser des patients pour de nombreux soins courants qui n’en nécessitent pas. Si les patients sont généralement couverts à 100% par leurs garanties d’hospitalisation, cela alourdit considérablement la factures pour les assureurs.

Ce phénomène de surfacturation n’est pas propre à la Thaïlande et touche de nombreux pays dans le monde. Un autre exemple flagrant est celui d’un hôpital au Costa Rica qui a facturé 400 000 $ pour une hospitalisation qui n’en coûtait pas tant. L’hôpital aurait même confisqué les passeports des patients pour obliger l’assureur à couper net les négociations et à régler la facture exorbitante.

 

Les impacts de ces dérives pour les expatriés

Les conséquences de ces pratiques douteuses ne se limitent pas aux hôpitaux et aux patients individuels. Les compagnies d’assurance santé se voient dans l’obligation de couvrir des frais médicaux de plus en plus élevés, ce qui se répercute inévitablement sur les primes d’assurance des expatriés.

Ainsi, un assureur a récemment révisé ses tarifs, augmentant la prime pour la Thaïlande de 16,5% et jusqu’à 20% de plus sur la région du Surat Thani, en raison de l’explosion des demandes de remboursements et de leur montant. Pour limiter les coûts et encourager à la responsabilisation des assurés, certaines mesures ont été mises en place par cet assureur, en plus de la revalorisations de tarif : remise exceptionnelle pour les assurés n'ayant fait aucune demande de remboursement au cours des deux dernières années, vérification accrue du lieu de résidence par rapport au lieu de soin et des motifs d'hospitalisation, contrôle strict des demandes d'entente préalable et encouragement des clients à recourir à la téléconsultation et au second avis médical.

Face à cette situation, les expatriés, qui comptent sur leurs assurances pour couvrir leurs frais de santé, voient leurs cotisations augmenter de manière significative. Cette hausse des primes met à mal les budgets de nombreux expatriés, d'autant plus que le statut d'expatrié évolue, avec une proportion croissante de contrats locaux et de digital nomades aux revenus souvent moins élevés qu’auparavant. Il est donc important de comprendre l’enjeu de ces pratiques douteuses.

Choisir des hôpitaux réputés pour leur transparence et leur éthique est une étape essentielle. Plusieurs outils sont à disposition des expatriés pour faire son choix, dont les listes d’hôpitaux recommandés par l’assureur ou les réseaux d’expatriés (forums, alliance française…).

En cas de doute, les expatriés peuvent solliciter l’assistance ou le second avis médical. Par ailleurs, la mise en place de contrôles plus stricts par les assureurs, si elle vise à lutter contre les pratiques abusives, peut parfois avoir des impacts négatifs sur les assurés. En effet, ces contrôles peuvent allonger les délais de traitement des demandes de remboursement et complexifier les démarches administratives. De plus, les réseaux de soins négociés par les assureurs, s'ils permettent d'obtenir des tarifs préférentiels, peuvent limiter le choix des expatriés en matière d'établissements de santé.

 

La surfacturation des hôpitaux représente un défi majeur pour les expatriés et les assurances santé, internationales ou locales. Les coûts élevés des soins médicaux, exacerbés par des pratiques douteuses, pèsent lourdement sur les primes d’assurance et les budgets des assurés. Il est essentiel pour les expatriés de rester vigilants, de choisir soigneusement leurs établissements de santé et de collaborer étroitement avec leur assureur pour éviter les mauvaises surprises.

Economisez sur votre assurance expatrié
Economisez sur votre assurance expatrié
300 formules comparées en 2 minutes seulement.
Je compare
  • Partager :
  • Réagir :

Découvrez également

Augmentation des tarifs des généralistes en France et impact sur la CFE

L'augmentation des consultations de médecins généralistes à 30 € en décembre 2025 devrait impacter les remboursements de la CFE. Nous vous expliquons en détail. 

Emeutes en Calédonie : le point sur les évacuations sanitaires et les soins sur Nouméa.

La situation actuelle en Nouvelle Calédonie nous invite à faire un point précis sur les conditions d’évacuations sanitaires et de soins pour nos assurés du Vanuatu.

Quelle différence entre assistance évacuation et rapatriement médical ?

Nous vous expliquons pourquoi ces deux notions sont importantes pour les expatriés, ce qui fait leur différence et comment faire le bon choix.

Nouvelles augmentations tarifaires de la CFE

La CFE annonce de nouvelles revalorisations de tarifs pour le 1er Avril 2024. Quelles sont ces augmentations et pour quelles raisons sont-elles faites ? Nous vous expliquons les nouveautés à venir et comment s'y préparer. 

Mexique et Thaïlande : 2 pays qui attirent les expats français et où le prix de la santé flambe.

Les tarifs des assurances santé expatrié ont connu une hausse significative au Mexique et en Thaïlande ces dernières années, suscitant la surprise des expatriés. Toutes nos explications.

Vos réactions

Poster un commentaire
Avis vérifiés 4.9/5