International Santé
(33) 5 31 61 84 50
WhatsApp WhatsApp
Contact

Mexique et Thaïlande : 2 pays qui attirent les expats français et où le prix de la santé flambe.

Si les tarifs des assurances santé expatrié évoluent au fil des ans, une évolution significative a touché particulièrement le Mexique et la Thaïlande ces deux dernières années. Les expatriés, qu’ils soient déjà assurés ou en voie de l’être, ont exprimé leur surprise face à ces hausses importantes. Cette tendance suscite des interrogations légitimes et incite les expatriés à la réflexion au moment de souscrire.  Nous vous expliquons les raisons spécifiques de ces augmentations tarifaires et pourquoi il est important de souscrire une assurance santé minimale à destination du Mexique et la Thaïlande.

 

Coûts de santé vs. Coûts de la vie

Le Mexique et la Thaïlande sont deux pays connus pour avoir un coût de la vie inférieur à celui de la France. Les expatriés choisissent ces destinations pour leur climat attrayant, le dépaysement, mais également pour le gain de pouvoir d’achat que cela peut représenter. Toutefois, il faut distinguer le coût de la vie des coûts de santé.

Bien que les expatriés puissent être pris en charge dans le secteur public à moindre coût, par exemple les salariés affiliés à l’IMSS ou les indépendants cotisant à l’ISSSTE au Mexique, les conditions d’accès aux soins et leur qualité dans le public ne sont pas toujours satisfaisantes (délais d’attente, manque de personnel de santé, etc.). En conséquence, les expatriés se tournent généralement vers le secteur privé, non couvert par l’assurance maladie locale. Le Mexique et la Thaïlande disposent de structures et services de santé de qualité dans le secteur privé, mais cela a un prix ! Un prix qui n’a rien à voir avec celui de la France et que les expats français ont beaucoup de mal à imaginer.

Au Mexique, de nombreux frais de santé dans le privé sont plus élevés qu’en France (cf. page Mexique). De même en Thaïlande, si certains soins sont plus abordables qu’en France, les établissements privés rivalisent de services, technologies et de personnel toujours plus pointus, qui mènent inexorablement à des tarifs élevés. Les établissements de santé privés sont gérés comme des centres de profit et cela se ressent au niveau du portefeuille des patients !

Au Mexique ou en Thaïlande, l’augmentation des coûts de santé, en particulier depuis la crise Covid, incite les assureurs expatriés à réviser leurs cotisations pour la pérennité de leurs contrats. Cette révision de tarif passe par l’adaptation des zones de couvertures.

 

Assurance expatrié et zones de couverture

En 2024, plusieurs assureurs ont choisi de reclasser la Thaïlande et le Mexique dans des zones de couverture supérieure, notamment ASFE-MSH, APRIL et la Caisse des Français de l’Etranger (CFE). Toutes les assurances expatriés, y compris la CFE, répartissent les pays d’expatriation en zones de couvertures spécifiques. En général le nombre de zones varie de 3 à 4, regroupant les pays par niveaux de frais de santé, et non par situation géographique.

Dans les zones de couverture « pas chères », sont regroupés par exemple les pays d’Afrique (comme le Maroc, le Sénégal…), certains pays d’Asie du Sud (comme le Laos, les Philippines…) et d’Amérique du Sud (comme l’Argentine, l’Uruguay…). Dans les zones « un peu plus chères », sont regroupés certains pays Européens (comme le Portugal, la Grèce…) auxquels la Thaïlande a été intégrée. Viennent ensuite les pays considérés comme « chers », tels que le Royaume-Uni, les Emirats Arabes Unis, le Brésil, le Canada, que le Mexique a intégrés chez certains assureurs. Très souvent les pays considérés comme « très chers » en termes de frais de santé sont les Etats-Unis, Hong-Kong, Singapour, Suisse, voire le Japon. Certains assureurs choisissent de limiter les zones de couvertures à 2 zones uniques : monde entier avec ou sans les Etats-Unis

Les assurés concernés par ces changements ont tout intérêt à faire le point sur leur contrat d’assurance santé expatrié. En fonction du zonier des assureurs expatriés, des différences peuvent se faire et des solutions peuvent être trouvées pour limiter les hausses de cotisations. Votre conseiller International Santé pourra vous apporter ses meilleures recommandations.

 

L’importance d’une assurance expatrié au Mexique et en Thaïlande

L’augmentation du niveau des frais de santé au Mexique et en Thaïlande a une incidence directe sur le coût de l’assurance santé expatrié (ou locale). Cependant, cela ne doit pas représenter un frein à la souscription d’un contrat santé expatrié. Au contraire, en cas de maladie grave notamment, votre situation financière peut être fortement impactée si vous n’avez pas souscrit d’assurance santé.

L’hospitalisation est le plus gros risque pour un expatrié, il est donc recommandé de souscrire au minimum une garantie hospitalisation, avec une option d’évacuation sanitaire (surtout si vous résidez dans les régions plus reculées du Mexique et de Thaïlande). Cette garantie de base représente une sécurité financière mais également de la tranquillité d’esprit quand on vit à l’autre bout du monde. De nombreuses options sont disponibles pour un budget maîtrisé.

Cette garantie hospitalisation est d’autant plus importante que les établissements de santé exigent souvent une garantie de paiement, voire le règlement anticipé des soins (qui peuvent être très onéreux). En l’absence d’une assurance santé, certains établissements peuvent même refuser de vous prendre en charge. Bien que le refus de soins médicaux puisse sembler extrême, c’est une réalité à l’étranger. Les hôpitaux et cliniques ne veulent plus des impayés des expatriés ! Un exemple flagrant est celui de la Thaïlande, où les impayés des retraités expatriés ont atteint un tel niveau que le gouvernement a instauré une obligation d’assurance santé pour les visas retraités expatriés OX et OA.

De plus, pour les adhérents à la CFE, le passage de la Thaïlande de la zone 2 à la zone 3 implique une réduction des garanties notamment en matière d’hospitalisation. Jusqu’en 2023, la CFE assurait la couverture hospitalisation à hauteur de 80% pour les assurés en Thaïlande qui ne disposaient pas de complémentaire ; cette prise en charge a été réduite à 70% des frais à compter du 1er janvier 2024. Le Mexique n’a pas changé de zone (zone3), mais ne bénéficie pas du tiers-payant hospitalisation comme la Thaïlande et le taux de prise en charge hospitalisation est limité à 42% des frais. Une complémentaire pour la CFE est nécessaire dans les 2 cas, si vous voulez limiter votre reste à charge hospitalisation et bénéficier d’une prise en charge à 100% quel que soit l’établissement de soins.

N’hésitez pas à consulter notre article sur les astuces pour réduire ses cotisations santé et à contacter nos conseillers expatriés pour plus de renseignements sur les meilleures solutions santé au Mexique et en Thaïlande.

 

Economisez sur votre assurance expatrié
Economisez sur votre assurance expatrié
300 formules comparées en 2 minutes seulement.
Je compare
  • Partager :
  • Réagir :

Découvrez également

Quelle différence entre assistance évacuation et rapatriement médical ?

Nous vous expliquons pourquoi ces deux notions sont importantes pour les expatriés, ce qui fait leur différence et comment faire le bon choix.

Nouvelles augmentations tarifaires de la CFE

La CFE annonce de nouvelles revalorisations de tarifs pour le 1er Avril 2024. Quelles sont ces augmentations et pour quelles raisons sont-elles faites ? Nous vous expliquons les nouveautés à venir et comment s'y préparer. 

Qui est Owello ? Pourquoi ça ne fonctionne pas ?

Créé pour améliorer la gestion des assurés expatriés Malakoff-Humanis et Swisslife, les promesses ne sont pas au rendez-vous et les retards s’accumulent auprès d'Owello.

Règles de remboursement des médicaments en assurance expatrié

Face aux maux hivernaux, nous sommes nombreux à opter pour l’automédication et l’achat direct de médicaments. Mais automédication va souvent de pair avec médicaments non remboursés. Voici la definition d'un médicament et les règles de remboursement appliquées par les assurances santé. 

2023 : Une belle année pour l'assurance santé des expatriés

Retour sur les accomplissements d'International Santé et des assureurs expatriés au cours de l'année 2023. Du lancement de HealthForExpats.com aux nouveaux acteurs du marché, voici notre récapitulatif.

Vos réactions

Poster un commentaire
Avis vérifiés 4.9/5