La couverture Sécurité Sociale

Pays de destination
illustration

L’essentiel de la protection Sécu en voyage

  • Pour les séjours de 6 mois maximum
  • Vous êtes couvert sur la base du tarif français
  • Il faudra avancer les frais et demander le remboursement
  • Les frais de rapatriement ne sont pas pris en charge
Trait

Séjours de moins de 6 mois

Séjours en Europe

Dans les pays de l’UE, de l’Espace Economique Européen (Islande, Norvège, Liechtenstein) et la Suisse, vous pouvez utiliser votre Carte Européenne d’Assurance Maladie.
Pour plus d’informations sur la CEAM, consultez notre page dédiée.

Si vous n’avez pas de CEAM et que vous devez faire des soins dans un de ces pays, vous paierez vos soins sur place et vous pourrez ensuite demander le remboursement à votre CPAM en transmettant vos factures, une preuve de votre séjour temporaire sur place (billets d’avion, réservations de logements…).

Votre Sécurité Sociale vous remboursera au maximum sur la base du prix français. Ca peut être très insuffisant si vous avez visité un établissement privé, même dans un pays où le coût de la vie est inférieur à la France.

Dans tous les cas, seuls les frais urgents sont remboursés, vous ne pouvez pas profiter d’un séjour à l’étranger pour faire des soins qui peuvent être faits en France.

Séjours hors d’Europe

Si vous devez faire des soins urgents sur place, vous paierez vos soins et vous pourrez ensuite demander le remboursement à votre Sécurité Sociale en envoyant vos factures et une preuve de votre séjour temporaire sur place (billets d’avion, réservations de logements…).

Vous serez remboursé au maximum sur la base du prix français. Ca peut être très insuffisant si vous avez visité un établissement privé.

Si vous devez être hospitalisé sur place, vous devrez avancer l’intégralité des frais d’hospitalisation. La Sécu ne fera pas de « tiers-payant ». Dans de nombreux pays, vous devrez payer une caution au moment de l’admission à l’hôpital ou pouvoir prouver que vous disposez d’une assurance capable de payer.

Dans 115 pays, la Caisse des Français de l’Etranger (la Sécu des expatriés français) estime que les prix des hospitalisations sont au moins 2 fois plus chers qu’en France. Cela peut&espace¶ître étonnant pour des pays comme la Colombie, la Thaïlande, le Congo, etc, où le coût de la vie moyen est très inférieur à la France. Mais il faut comprendre que dans ces pays, vous ne voudrez pas forcément aller dans les établissements « moyens » vous voudrez aller dans des établissements bien équipés, où les médecins parlent au moins anglais. Ces établissements sont fréquentés soit par les CSP++ du pays, soit par les étrangers. Les tarifs y sont donc libres et adaptés à cette population.

Trait

Pour les séjours de plus de 6 mois

La Sécurité sociale estime que vous êtes résident social si vous résidez plus de 3 mois en France et que vous y exercez une activité professionnelle ou, si vous n’exercez pas d’activité professionnelle en France, si vous pouvez justifier de votre résidence en France sur une période de 6 mois.

Pour justifier de cette résidence, vous devez pouvoir transmettre un des documents suivants :
- bail ou contrat de location ;
- quittances de loyer successives couvrant les six derniers mois ;
- factures d’énergie ou de téléphone successives couvrant les six derniers mois ;
- facture d’hôtellerie couvrant les six derniers mois.

Cela signifie que, si vous partez plus de 6 mois, la Sécu ne vous couvre pas forcément les 6 premiers mois, de votre séjour. C’est une erreur que font souvent les gens qui partent pour un tour du monde ou une année sabbatique et qui ne conservent pas une résidence fixe en France.

Sur de nombreux forums de voyageurs on peut lire des posts de gens qui ne comprennent pas la demande de justificatifs de la Sécu ou de leur assureur (certaines assurances voyages fonctionnent uniquement en cas de remboursement de la Sécu) ni leurs refus de remboursements.

Si vous partez dans un pays de l’UE ou dans un pays ayant signé une convention avec la Sécurité Sociale française et que vous vous y installez plus de 6 mois, vous pouvez demander un rattachement à la Sécurité Sociale locale. Pour plus d’informations consultez le site du Cleiss.

Bulle
Picto vidéo

Quelle couverture pour
les sports à risques ?

Trait

Choisir une assurance
voyage adaptée

Si vous partez moins de 6 mois, en UE, EEE ou Suisse et que vous avez une CEAM, une assurance voyage ne sera pas absolument indispensable. La CEAM vous permettra de vous faire soigner en cas d’urgence. L’assurance voyage vous apportera un confort pour accéder aux établissements privés, des services d’assistance ou de rapatriement.

Les assurances voyages se divisent en deux catégories :
- pour les séjours de moins de 90 jours ;
- pour les séjours jusqu'à 12 mois.

Si vous partez pour un séjour de moins de 90 jours mais qui peut éventuellement se prolonger au-delà, souscrivez dès le départ une assurance qui peut être souscrite pour plus de 90 jours. vous pourrez la prendre pour 2 mois seulement et ensuite la prolonger le temps qu'il faudra. Avec une assurance limitée à 90 jours, ça ne sera pas possible.

Dans tous les autres cas, une assurance voyage sera indispensable. Il faudra en prendre une adaptée à votre durée de séjour aux pays visités. Attention, si attendez d’être parti pour souscrire, certains contrats ne pourront plus être souscrits ou certaines garanties d’annulation ne fonctionneront pas forcément.

Bulle
Picto vidéo

Tout savoir sur les
assurances voyages ?

Avis vérifiés 4.9/5 - 545 avis