CEAM : La carte européenne d'assurance maladie

Pays de destination
illustration

L'essentiel sur la CEAM

  • Elle vous couvre pour les séjours courts
  • Elle fonctionne dans l'UE, l'EEE et en Suisse
  • Vous restez rattachés à votre Sécu d'origine
Trait

Les avantages de la CEAM

La Carte Européenne d’Assurance Maladie peut être un recours temporaire d'assurance santé, pour vous couvrir pour des séjours de courte durée dans certains pays de l'UE; lorsque votre pays d'origine fait partie de l’Union Européenne / Espace économique européen.

La CEAM vous permet d’être couvert localement en cas de problème de santé, mais attention:
- Uniquement dans le cadre de vos séjours de courte de durée(moins de 6 mois).
- Vous bénéficierez de la prise en charge de vos soins médicaux selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour.
- Selon les règles de prise en charge, soit vous n’avez pas à faire l’avance des frais médicaux, soit vous devez faire l’avance et vous faire rembourser sur place par l’organisme de sécurité sociale locale.
- En cas de soins réglés en absence de carte européenne, effectués dans le privé, ou pour lesquels vous avez oublié de demander le remboursement sur place : vous pourrez éventuellement demander le remboursement à votre sécurité sociale d’origine en adressant à votre caisse d’assurance maladie vos factures acquittées accompagnée des justificatifs et du formulaire S3125 «Soins reçus à l’étranger ».
- A noter que le remboursement de vos frais de santé sera effectué en fonction des remboursements prévus par la sécurité sociale française (ou votre sécu locale en Europe). Autant vous prévenir que les factures sont plus élevées qu’en France, et que vous ne serez donc jamais complètement remboursé.


La carte Européenne d’assurance maladie se demande très facilement via votre compte Ameli. Il faut en faire la demande au moins 15 jours avant votre départ, et en cas de départ précipité, vous pouvez obtenir une première attestation provisoire.


Nous vous recommandons le site du CLEISS qui apporte bon nombre de renseignements au sujet de la CEAM.

Trait

La couverture des maladies pré-existantes

L’objectif de la CEAM est de faire en sorte que les ressortissants de l’UE puissent voyager dans les différents pays quelle que soit leur situation de santé. Elle leur permet donc de recevoir des soins médicalement nécessaires dans tous les pays même si ces soins sont liés à une pathologie chronique.

Elle permettra ainsi un renouvellement d’ordonnance sans qu’il y ait besoin de justifier d’une situation d’urgence médicale.

Elle ne fonctionnera par contre pas pour un voyage réalisé dans un but médical. Elle ne peut donc être prise en compte pour des soins programmés à l’étranger.

Trait

Les limites de la carte

Attention au fonctionnement local

Dans de nombreux pays d’Europe tels que l’Irlande, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, la Pologne, etc, la CEAM ne vous donnera accès qu’au système public de santé, aussi bien pour les hôpitaux que pour les médecins. Cela peut poser des problèmes de disponibilité des soins, de compréhension et de financements.
Si vous vous retrouvez volontairement ou involontairement dans le secteur privé, elle ne fonctionnera pas.

De nombreux frais ne sont pas pris en compte, tels que la chambre particulière ou les frais de rapatriement. Une assurance voyage peut vous aider.

La notion de "frais médicaux nécessaires"

Seuls les soins médicalement nécessaires sont couverts.

Cela exclut les consultations et actes de prévention (visite annuelle chez un gynécologue par exemple) mais aussi les soins non « obligatoires ». Par exemple, si votre genou vous fait souffrir lors de vos joggings, la consultation initiale de diagnostic et les anti-douleurs prescrits à ce moment-là seront pris en charge mais les éventuels examens, soins de kiné, pour vous permettre de continuer à courir ne seront pas couverts et ne seront pas assurés par le système public.

Précisions importantes pour les futurs expats

La carte ne fonctionne que pour les courts séjours. Soit généralement 90 jours, mais il faut rester rattaché à votre régime Sécu d’origine et donc conserver sa résidence dans le pays d’émission de la carte. De nombreux expats pensent qu’elle fonctionnera pendant les 90 premiers jours de leur expatriation. C’est faux puisque dès que vous quittez votre résidence pour vous expatrier vous devez être rattaché dans votre pays de destination.

Si vous vous expatriés demandez conseil à nos experts, ils vous expliqueront la situation en fonction de votre pays de destination.

Avis vérifiés 4.9/5 - 545 avis