Assurance santé expatrié Malaisie
Bulle

Assurance santé expatrié en Malaisie

Destination Malaisie
>200 formules d'assurances santé expatrié comparées
>Meilleurs tarifs garantis
>Tiers-payant hospitalier dans toute la Malaisie
>Des conseillers disponibles de 6h à Minuit, heure locale
illustration

L'assurance santé en Malaisie pour les expatriés

Une assurance expatrié est indispensable en Malaisie car le système public est réservé aux locaux. La bonne qualité des soins dans les grands centres urbains en fait une des destinations médicales favorites en Asie du Sud-Est, ce qui tire les prix vers le haut depuis plusieurs années.

Sommaire
Trait

Les chiffres clés de l'assurance
santé en Malaisie

Les chiffres clés de l'assurance santé en Malaisie
Dépenses de santé par habitant et par an 880,39€
Indexation annuelle des dépenses de santé 12,6%
Taux de remboursement CFE hospitalisation 67%
Nombre d’assureurs présentant des offres 14
Coût garantie hospitalisation à 30 ans /an 660€
Coût garantie hospitalisation à 50 ans /an 1068€
Trait

Une assurance santé pour accéder aux soins

Un système de soins apprécié dans toute l’Asie du Sud-Est

Le système de santé en Malaisie fait partie des meilleurs au monde, avec des installations derniers cris dans les hôpitaux et cliniques publics et privés des villes principales du pays, et des médecins très bien formés (très souvent au Royaume-Uni ou en Australie). Les médecins étrangers peuvent d’ailleurs y exercer sans restriction, surtout s’ils ont de hautes qualifications et diplômes. Il n’est donc pas difficile de trouver un médecin de qualité, anglophone ou parlant d’autres langues.

Cette renommée donne lieu à un tourisme médical important des populations aisées environnantes de toute l’Asie du Sud-Est, comme de la part des expatriés. En effet, la qualité de soins médicaux et leurs tarifs modérés font de la Malaisie une destination médicale très prisée. On recense notamment 800.000 étrangers par an qui fréquentent les hôpitaux de Penang et Kuala Lumpur. Les spécialités médicales les plus sollicitées étant : la cardiologie, la gastro-entérologie, l’orthopédie, l’ophtalmologie et la dentisterie, ainsi que la chirurgie générale et plastique.

De nombreux programmes sont en cours pour la rénovation d’hôpitaux, l’ajout et l’entretien de nouveaux, la construction de polycliniques, ou encore la formation et la diffusion d’informations santé. Des réformes accompagnent ces programmes pour améliorer encore le système de santé et favoriser les investissements (y compris étrangers) dans ce secteur.

Les expatriés et étrangers privilégient le secteur de santé privé, car la Malaisie souffre d’un manque de personnel médical dans le public et que les hôpitaux privés se multiplient dans les grandes villes. Les établissements privés proposent toujours plus de matériel moderne et sophistiqué, ainsi que des praticiens hautement qualifiés. Une assurance santé est alors nécessaire pour couvrir les coûts de santé pratiqués dans le privé. Pour une intervention chirurgicale il faudra pouvoir prouver à priori que vous avez les moyens de payer ou qu’un assureur le fera à votre place.

Les secteurs de santé publics et privés en Malaisie

Le secteur de la santé publique est valorisé au mieux par le gouvernement, avec un plan santé « Plan Malaya » revu au fil des ans, et au moins 5% des fonds publics (impôts sur le revenu) réservés au développement social dans ce secteur.

Les soins dans les hôpitaux publics sont de bonne qualité, complets et abordables, mais plusieurs limites se posent : délais d’attente importants, et tarifs spécifiques pour les personnes non détentrices de la carte d’identité malaisienne ou travailleurs étrangers. Les Malaisiens ont par contre accès aux soins gratuitement, ou pour un coût dérisoire dans les lieux de santé publics.

Les hôpitaux publics sont répartis en 3 catégories :

  • Hôpitaux généraux : les plus plébiscités, avec des soins de qualité mais des délais d’attente ;
  • Hôpitaux de district / quartier ;
  • Instituts médicaux spécialisés et cliniques.

Les nouveaux médecins du pays sont dans l’obligation de servir 3 ans dans le secteur de la santé publique, avant de pouvoir créer leur cabinet ou de travailler pour un hôpital privé ; ce qui garantit un vivier de médecin en permanence, mais ne permet pas d’endiguer le manque de personnel dans les hôpitaux publics. De plus, les zones rurales sont assez peu desservies en structures médicales ; et la qualité des soins peut fortement différer entre zones urbaines et rurales.

En comparaison, les hôpitaux et cliniques privés sont similaires aux structures occidentales, avec des prises de rendez-vous rapides et plusieurs services et spécialités disponibles. Ces structures privées viennent naturellement en complément des hôpitaux et cliniques publiques. Elles y accueillent des médecins qui font partie des praticiens les mieux formés d’Asie du Sud-Est.

Une assurance maladie prend alors tout son sens comme les expatriés et étrangers se retrouveront dans l’obligation de fréquenter les établissements privés pour les consultations à caractère non urgent.

Les coûts de santé en Malaisie

De manière générale, les soins en Malaisie sont abordables mais le cumul des actes peut rapidement faire monter les factures. En effet, les tarifs des hôpitaux malaisiens englobent les frais de consultation + les médicaments prescrits et remis sur place + les examens complémentaires réalisés sur place.

Une première consultation de médecin en hôpital public ou privé pour les expatriés (ou étrangers) coûtera entre 13€ et 57€, et les consultations de suivi entre 10€ et 25€ suivant les prestations dispensées. Il ne sera pas nécessaire d’avoir une prescription pour consulter un spécialiste. Enfin, au moment de régler vos factures, vous passerez à la caisse comme dans un magasin.

Les médicaments remis lors de consultations sont délivrés pour le nombre de jours exact de traitement et dans des pochettes en plastique. Il vaut mieux se renseigner en détail sur les médicaments comme vous n’aurez aucune notice. D’autre part, il existe des cas fréquents de prescriptions abusives pour gonfler les factures finales, il faut être vigilant lors des consultations basiques.

Vous pourrez trouver des pharmacies (farmacie) un peu partout, qui sont ouvertes tous les jours de la semaine. Les médicaments y sont de bonne qualité, mais ne vous seront pas délivrés sans ordonnance.

En cas d’hospitalisation en Malaisie, quel que soit le lieu, il n’est pas rare que l’hôpital vous demande d’avancer une partie des frais médicaux ; ces frais sont de l’ordre 6% et 10% de la facture totale pour l’admission dans un hôpital privé ! Une assurance expatrié peu palier à cela en cas d’hospitalisation programmée, avec une demande d’entente préalable.

En termes de coûts, une chambre particulière dans un hôpital / clinique privé coûte en moyenne entre 50€ et 180€ par jour. Pour exemple complémentaire, une angioplastie simple coûterait de 10€ à 43€ en hôpital public (tarif pour détenteur de carte d’identité malaisienne) contre 3.230€ à 9.700€ en hôpital privé. Le coût d’un IRM dans le public est de 148€ +, alors qu’il sera de 258€+ dans le privé.

Dans le cadre de la maternité, un accouchement standard coûte entre 650€ et 2.100€ dans le privé. Il faudra compter entre 1.300€ et 3.250€ pour une césarienne.

Pour ce qui est du dentaire, les tarifs restent abordables. Il vous en coûtera 10€ pour un simple check-up, environ 22€ pour un nettoyage et 355€ pour une couronne en céramique. Une assurance santé expatrié sera donc utile en cas de soins fréquents et techniques chez le dentiste. Si vous avez peu de besoins, il est envisageable de prendre les frais de base à sa charge. Les assurances expatriés proposent toujours différents plans modulables, parlez-en à votre conseiller.

Bulle
Picto vidéo

200 assurances santé expatriés
comparées en 2 minutes

Comprendre la sécurité sociale Malaisienne

Un régime universel

Le régime de santé universel en Malaisie, régit par le ministère de la santé et financé par les impôts sur le revenu, permet aux Malaisiens de profiter d’un système de soins efficace et complet, en particulier dans les grandes villes.

Toutefois, afin de bénéficier des soins à moindre coût ou gratuitement dans les hôpitaux publics malaisiens, il faut pouvoir présenter une carte d’identité malaisienne. Les expatriés sont tenus de prendre une assurance maladie et de fréquenter le privé.

Les hôpitaux publics acceptent toute la population en cas d’urgence ; avec des tarifs adaptés aux expatriés et voyageurs. Les travailleurs étrangers auront toutefois accès à un certain nombre de prestations avec des tarifs négociés. Ceci grâce au plan d’hospitalisation et d’assurance chirurgicale pour les travailleurs étrangers (SKHPPA).

Le plan d’hospitalisation pour les travailleurs étrangers permet de couvrir ces derniers pour les frais d’hospitalisation en hôpital public (autorisation spécifique). C’est un régime obligatoire pour les employeurs, qui doivent s’acquitter d’une prime annuelle pour tous les salariés étrangers. Le plan obligatoire reste une couverture limitée avec des plafonds bas.

Les assurances locales Malaisiennes

Vous pouvez choisir une assurance locale en tant qu’expatrié. Tout en vous assurant que les garanties proposées vous conviennent. Les couvertures locales sont souvent limitées par des plafonds. On peut les classer en 2 gammes de produits :

- Les produits ciblés pour la population moyenne locale, avec des plafonds de 20.000 € à 60.000 €, et des limitations encore plus basses sur la médecine courante ;

- Les produits ciblés sur la population locale CSP++ et les expatriés, avec des plafonds entre 500.000 € et 1.000.000 €.


Les premières sont économiques mais les plafonds ne suffiront pas en cas de problème grave. Les secondes ont des tarifs équivalents ou supérieurs à ceux des contrats expatriés.
Dans tous les cas, le réseau de soins est imposé. D’autre part, les formules locales couvrent pas ou très peu les frais de maternité. Assurez-vous de connaître tous les tenants et aboutissants du contrat qui vous sera proposé. Car si les frais restent raisonnables, les factures dans le privé peuvent représenter un coût substantiel en fonction de vos besoins.

Trait

Choisir une assurance santé expatrié

Pourquoi choisir une mutuelle expatrié ?

Le niveau de soins étant élevé et le coût des prestations modéré, le pays est devenu une des destinations préférées de tourisme médical en Asie du Sud-Est.

Cette sur-sollicitation médicale donne lieu à une inflation des prix années après années, et les factures de santé s’alourdissent. Il est donc important d’avoir une assurance santé pour pouvoir obtenir de bons remboursements, d’autant plus qu’en tant qu’expatrié l’accès au secteur public est très restreint.

L’assurance santé expatrié en Malaisie vous garantit un bon niveau de remboursement, mais vous permet aussi d’être couvert en France, dans les pays de la même zone géographique pour vos séjours temporaires, et par extension dans le monde entier en cas d’urgence. Elles sont généralement plus compétitives que les assurances santé locales équivalentes.

Les formules expatriées peuvent être souscrites au 1er€ ou en complément de la CFE. Quel que soit le mode de gestion choisi auprès de l’assureur expatrié, la couverture hospitalisation vous couvre à 100% des frais ; vous pouvez ensuite adapter le reste du contrat à la carte : avec des garanties de médecine courante, de maternité et éventuellement d’optiques et dentaires.

Quelles garanties choisir ?

Compte tenu des prix de santé en Malaisie, une formule basique ou moyenne peut convenir pour être correctement remboursé pour les hospitalisations, les consultations et la plupart des soins.

Ces garanties donneront accès aux meilleurs établissements du pays. Des garanties haut de gamme permettront d’avoir des services supplémentaires tels que la chambre particulière ou les remboursements optiques et dentaires mais elles ne sont pas nécessaires pour les soins. En expatrié qui cherchera une couverture très haut de gamme devra plutôt faire attention à la zone de couverture qu’au niveau de garantie, pour éventuellement pouvoir choisir d’aller se faire soigner à Singapour.


Pour les budgets restreints, nous conseillons :

- une garantie économique comprenant l’hospitalisation et les frais courants avec une franchise soit forfaitaire, soit de 10% sur certains frais et pas d’optique ni de dentaire ; elle remboursera intégralement l’hospitalisation et très convenablement les examens et la pharmacie ;

- et pour les petits budgets, une garantie hospitalisation seule car c’est la base indispensable pour ne pas se retrouver en grande difficulté.

Quand et comment souscrire ?

Les procédures d’adhésion aux garanties expatriés sont plus complexes que pour une mutuelle classique. Il convient donc de s’y prendre au moins 30 jours avant votre départ.

Notre site vous permet de demander une tarification en ligne et de comparer les garanties. Un conseiller peut ensuite vous aider pour toute la procédure d’adhésion.

L’évacuation sanitaire et
l'assistance rapatriement

L’assistance rapatriement est une option qui peut vous être utile en Malaisie car en dehors des grands centres urbains, la qualité des équipements baisse énormément et en cas d’accident ou d’urgence vous risquez de vous retrouver dans un établissement qui n’aura pas les équipements nécessaires pour intervenir correctement. Rappelons que la dépense de santé par habitant est ici 10x inférieure à la France.

Il faut donc bénéficier d’un service d’assistance et d’évacuation :

- si vous ne résidez pas dans les grandes villes du pays
- si vous vous déplacez régulièrement dans la zone Asie, et Monde en général
- si vous voulez pouvoir être rapatrié en France en cas de gros problème de santé

Les assureurs expatriés proposent tous l’assistance rapatriement en option des formules santé. Pour les tarifs, interrogez votre conseiller lors de votre demande devis.

Dans le cas où vous devriez avoir recours à une ambulance, des ambulances publiques peuvent être dépêchées sur place. Toutefois, les délais des ambulances publiques laissent à désirer, et il vaudra mieux avoir recours à un taxi si c’est envisageable, ou appeler une ambulance privée. Les hôpitaux privés ont chacun leur propre service d’ambulance et peuvent intervenir rapidement.

Le numéro d’urgence en Malaisie est le 999 ou 112 depuis un portable.

Bulle
Picto vidéo

S'assurer avec une
condition médicale pré-existante

Avis vérifiés 4.9/5