Les assurances voyages des cartes bancaires

Pays de destination
illustration

A savoir

  • Les garanties sont limitées à 90 jours
  • Si vous quittez l’UE plus de 6 mois, les 90 premiers jours ne sont plus couverts
  • Les garanties sont généralement limitées à 150000 €
  • Il faut prévenir l’assureur avant d’engager tous frais

La plupart des voyageurs pensent être correctement couverts par les assurances et services d’assistance inclus dans leur abonnement carte bancaire, du moment qu’ils ont souscrit à une carte de type Gold ou Premier, mais leurs limites sont nombreuses.

Trait

Ce qui est couvert

Ces cartes prévoient généralement deux parties distinctes pour les voyages, avec un volet assurance et un volet assistance.

L'assurance

Cette partie prévoit le paiement d’indemnités en cas de réalisation d’un risque précis. Elle concerne les frais d’annulation de voyage, les frais de retard d’avion, la perte, le vol ou le retard des bagages, le rachat de franchise pour un véhicule de location, les frais de retour anticipé en cas de maladie ou de décès d’un parent.

Elle peut également couvrir votre responsabilité civile sur place et des prestations de protection juridique ou d'avance de caution pénale.

Pour que votre voyage soit couvert, il faut que vous ayez payé l’intégralité du voyage avec la carte.

L'assistance

Cette partie prévoit le rapatriement en cas d’accident ou de pathologie grave, l’avance des frais d’hospitalisation et le remboursement des frais médicaux, dans la limite généralement de 150000 € et après intervention de votre Sécurité Sociale et de votre mutuelle, l’organisation du rapatriement des enfants si un parent seul est hospitalisé ou la visite d’un membre de la famille sur place.

La condition du paiement du voyage ne s’applique par forcément à cette partie, mais c’est un point à vérifier régulièrement, d’autant qu’elle évolue dans le temps car l’émetteur de la carte peut changer d’assureur et d’assisteur chaque année.

Les limites

Si les couvertures sont satisfaisantes dans de nombreux cas, elles révèlent toutefois des limites qu’il est essentiel de connaître, en particulier dans les cas suivants :

- Lorsque la durée du voyage dépasse 90 jours.
- Lorsque l’on voyage ou transite dans un pays à coût médical élevé. Soit une bonne trentaine de pays, dont : Arabie Saoudite, Australie, Bahreïn, Brésil, Canada, Emirats Arabes, Hong Kong, Israël, Italie, Japon, Liban, Qatar, Royaume Uni, Russie, Singapour, Suisse, USA…
- Lorsque l’on voyage dans un pays ou une région où le système de santé n’est pas assez dense pour répondre à une urgence médicale même simple ou ne permet pas d’assurer des soins complexes de qualité (pays pauvres, régions isolées) car il faudra prévoir des frais de rapatriement élevés.
- Lorsque la valeur du voyage est élevée.

Pour la garantie annulation de voyage les conditions de garantie sont très strictes et limitées à des événements grâves ou importants, aléatoires et qui vous touchent directement. Elles sont à lire attentivement.

Elles doivent donc dans ces cas être complétées par des couvertures individuelles adaptées comprenant des plafonds de garanties élevés ou des définitions plus larges.

Bulle
Picto vidéo

Vous partez plus de 6 mois ?

Trait

Ce qui est exclu

Pour les connaître, il faut lire attentivement les exclusions inscrites aux Conditions Générales qui peuvent vous être fournies sur demande par votre banquier. Les exclusions y sont mentionnées en gras. Elles sont donc faciles à trouver, par contre, ces conditions évoluent au fil des années. Il faut donc les consulter régulièrement.

Les principales exclusions sont généralement :
- Les conséquences découlant d’états médicaux antérieurs à la date du voyage. Si vous avez été hospitalisé 1 mois avant votre départ et que vous faites une rechute sur place, vous ne serez pas couvert. Plus généralement, si vous avez eu des soucis de santé dans l’année ou si vous êtes atteint d'une pathologie chronique, vérifiez les exclusions sur les suites de traitements, d’hospitalisation ou simplement de suivi médical.
- Les frais de santé que vous avez engagés sans en faire la demande préalable au service d’assistance. Il faut penser à appeler le numéro disponible H24 avant d’engager tous frais. Sauf bien-sûr cas de force majeure, mais il faudra pouvoir le prouver.
- Les frais médicaux pour lesquels il n'y aurait pas d'intervention de votre régime de Sécurité Sociale.
- Les conséquences des épidémies ou pandémies peuvent être exclues à la fois de l’assurance et de l’assistance.
- Les frais de santé qui n’ont pas un caractère d’urgence.
- Certains sports jugés extrêmes, sans qu’ils le soient vraiment : ski hors-piste, plongée, surf, parapente, rafting...
- Pour les rachats de caution des véhicules de location, certaines marques jugées « de luxe » sont exclues.

Trait

Les garanties sont-elles les mêmes
pour toutes les cartes ?

Chaque type de carte peut contenir des garanties et services différents. La différence se fait principalement sur :
- Les montants maximum garantis ;
- Certaines exclusions liées à l’âge, l’état de santé, la nature de l’événement déclencheur ;
- L’obligation ou non de payer le voyage avec la carte pour le volet assistance ;
- Toutes les garanties annexes : incidents de voyage, perte des bagages, garantie neige, dommages aux biens, assistance juridique, etc.

Si vous avez plusieurs cartes, théoriquement leurs garanties peuvent se cumuler sans dépasser les dépenses réellement engagées. Mais attention : pour intervenir il faut généralement contacter immédiatement le service d'Assistance pour faire une ouverture de dossier. Il faut donc contacter les deux services d'Assistance en commençant par celui qui a les plus fortes garanties.

Faut-il souscrire
une autre assurance ?

Selon la durée du séjour

Pour les voyages de plus de 90 jours : C'est indispensable. Il faut alors choisir une garantie avec des plafonds adaptés au pays, soit pour les frais de santé au moins 150000 EUR pour les pays à coût médical modéré et 200000 ou 500000 EUR pour les autres.

Pour les voyages de moins de 90 jours : Ce n’est pas indispensable, mais par expérience, la gestion des remboursements est plus simple sur les contrats souscrits individuellement que sur les contrats des cartes bancaires où les procédures sont souvent lourdes avec des envois de justificatifs par courrier.

Une formule annuelle : Si vous voyagez plusieurs fois dans l’année, n’hésitez pas à souscrire une garantie annuelle, elle est généralement rentabilisée dès le second voyage. Attention : une formule voyage annuelle ne couvre pas les voyages d’un an, elle vous couvre un an pour plusieurs voyages de 90 jours maximum chacun. Ce n’est pas pareil.

Les séjours spéciaux

Une garantie avec extension neige : Si vous partez au ski, vérifiez si la garantie neige est incluse ou s’il faut la prendre en option. Si vous skiez hors-piste, regardez bien les exclusions à ce sujet.

Pour les sports dits dangereux : Pas besoin d'être un casse-cou pour pratiquer pendant vos vacances un sport jugé dangereux par les assureurs. Ca peut être le cas de la plongée, du surf, de la randonnée en haute montagne. Dans ce cas vous pouvez vous tourner vers des assureurs spécialisés.

Les locations de vacances : Ce type de séjour est en plein essor, des assureurs spécialisés proposent des garanties adaptées, tant pour l'annulation que pour vos responsabilités sur place.

Bulle
Picto vidéo

PVT, stages, études à l'étranger

Avis vérifiés 4.9/5 - 545 avis