Assurance santé expatrié en Chine
Bulle
illustration

Assurance santé expatrié en Chine

Destination Chine
>Paiement direct en cas d'hospitalisation
>Accès libre aux services foreign-run, VIP, privés
>Couverture en France et à l'international
>Meilleurs tarifs garantis

L'essentiel de l'assurance expatrié en Chine

Les standards de santé moyens en Chine sont encore très éloignés des standards Européens. certaines structures ne prendront même pas le risque de vous soigner en tant qu’étranger. Vous serez dirigés automatiquement vers les établissements avec salles VIP ou « foreign-run » ou privés. Les médecins et les équipements sont alors au top mais les factures également. Les assureurs internationaux classent la Chine dans le top10 des pays les plus chers du monde.

Sommaire
Trait

Les chiffres clés de l'assurance santé
en Chine

Les chiffres clés de l'assurance santé en Chine
Dépenses de santé par habitant 652€
Indexation annuelle des dépenses de santé 9,8%
Taux de remboursement CFE hospitalisation 31%
Nombre d'assureurs présentant des offres 15
Coût garantie hospitalisation à 30 ans /an 789€
Coût garantie hospitalisation à 50 ans /an 1264€
Trait

Le système de santé
en Chine

Une évolution permanente

Le système sanitaire chinois est en réforme continuelle. Une couverture santé universelle a été initiée dans les années 2000. Elle a été révisée régulièrement (2009, 2011 et 2016 notamment), avec de nouveaux objectifs fixés pour 2020, puis 2030. Si elle est porteuse d'améliorations pour un nombre important de chinois, elle ne concerne pas vraiment les expatriés qui ont des niveaux d'exigences totalement différents.

Aujourd'hui il est possible de se faire correctement soigner en Chine mais a des prix élevés et en constante augmentation, comme le système de santé est fortement privatisé ou fonctionne comme tel. L'accès aux soins reste tout de même complexe dans de nombreux cas et une assistance efficace sera souvent utile pour éviter qu'une situation bénigne dégénère.

Vous qui projetez de vous installer dans l’Empire du Milieu, voici quelques points importants concernant le système de santé du pays. Vous y trouverez également le fonctionnement de l’assurance santé expatrié en Chine que vous pourriez contracter en complément de la sécurité sociale locale pour passer un séjour en toute sérénité.

Situation sanitaire et précautions avant départ

Dans les grandes villes chinoises, la situation sanitaire est satisfaisante. On note toutefois des risques liés à la pollution de l’air, en particulier pour les personnes fragiles et les enfants.

Les risques de maladie varient d’une région à l’autre. Dans le Yunnan et le Hainan, le risque de paludisme est très élevé, se protéger contre les piqûres de moustiques constitue un impératif.

Malgré l’existence de quelques maladies infectieuses, la Chine ne présente pas de risque sanitaire important. Toutefois, avant de partir nous vous conseillons d’effectuer un vaccin contre la rage, car les animaux errants sont un véritable problème de santé publique et pas seulement dans les campagnes.

Si vous planifiez des séjours en milieu rural, une vaccination contre l’encéphalite japonaise est recommandée.

Apportez avec vous vos médicaments habituels, car les médicaments équivalents sur le marché chinois ne sont pas toujours fiables. Les contrefaçons sont nombreuses.

Qualité des soins en secteur public et privé

Dans le secteur public, les soins sont abordables, mais de qualité médiocre, voire déplorable, dans certaines localités. Vous pourrez faire face à de longues files d’attente permanente du fait de l’insuffisance d’établissements et du fonctionnement local.

La barrière de langue pourrait aussi être un problème, mais notez qu’il y a un service pour étranger dans les grands hôpitaux. Sinon, il vaut mieux recourir aux services d’un interprète si vous ne maitrisez pas la langue.

Les soins en secteur privé sont quant à eux d’une excellente qualité, mais très chers. Les expatriés français en Chine ont souvent recours aux hôpitaux internationaux et cliniques privés puisqu’ils répondent mieux à leurs attentes. Ils sont équipés de matériels médicaux dernier cri et dotés de personnel bilingue compétent. Ils sont contrôlés régulièrement et appliquent des règles et normes d’hygiène très strictes.

Compte tenu des prix pratiqués leur accès peut être limité aux personnes pouvant justifier d’une assurance santé privée suffisante.

L'équipement étant variable d'une ville à l'autre, dans certains cas il faut envisager des déplacements à l'intérieur du pays, à Hong Kong ou en France.

Comment se soigner
en Chine ?

Comment choisir un médecin ?

En Chine, le manque de médecins étant tellement marqué et le principe de médecin généraliste/de famille étant inexistant, même les plus simples consultations sont réalisées à l’hôpital. L’hôpital est le lieu de traitement de la bobologie comme celui des interventions cruciales. Selon l’OCDE, on dénombrait en 2017 un peu moins de 2 médecins pour 1.000 habitants en Chine (en comparaison il y en avait 3.4 pour 1.000 habitants en France).

La majorité des consultations médicales ont donc lieu à l’hôpital, où un médecin peut avoir de 60 à 100 consultations par jour dans le secteur public. Les patients engorgent les hôpitaux, quitte à faire plusieurs heures de file d’attente, pour bénéficier en même temps du check-up complet de l’assurance maladie et des meilleurs soins ; les rares médecins de cantons n’ayant pas bonne réputation. En 2017, ils étaient encore que 10% à avoir une formation médicale de 5 ans de médecine en milieu rural.

Il n’y a pas de prise de rendez-vous avec les médecins du public, c’est au premier arrivé, premier servi. Le système de ticket en place a conduit certains à en faire un business « coupe-file », attisant les tensions dans les salles d’attente. Il n’est pas rare que les hôpitaux soient équipés d’un service de sécurité interne conséquent.
En tant qu’expatrié, vous serez orienté sur les services VIP des hôpitaux publics, les tarifs peuvent êtes jusqu’à 10 fois plus élevés qu’en accès local. Cependant cela vous épargnera la consultation 2mn, réalisée dans la salle même où attendent tous les patients (adieu confidentialité).

Attention à la surconsommation de soins de santé des médecins. Dans le public, si le salaire de base est fixé par l’Etat, le salaire variable dépend lui des actes et prescriptions réalisés. Avec la sur sollicitation dont ils sont victimes, et la question d’enrichissement personnel, vient aussi la tentation des pots de vins. Le corps médical est l’un des plus corrompus avec celui de l’enseignement en Chine.
Une mutuelle expatrié vous garantira l’accès aux hôpitaux privés et aux médecins compétents.

Les consulats de France à Pékin, Shanghai, Canton et Wuhan disposent de listes de notoriété médicale où vous trouverez les médecins, spécialistes, cliniques et hôpitaux de confiance pour les Français. Les assureurs donnent également accès à des listes du même type.

Par ailleurs, vous avez aussi la possibilité de contacter le réseau d’expatriés français dans votre localité afin d’avoir plus de précisions.

La barrière de langue pourrait être un problème suivant où vous vous trouvez. La plupart du temps, si les professionnels de santé parlent anglais dans les structures privées, peu d’entre eux utilisent le français.

La CFE a un accord de prise en charge avec un hôpital de Shanghai. Ce type d'accords est toutefois très variable et la CFE les modifie souvent. Autrement, vous avez le choix entre les différentes cliniques privées et hôpitaux internationaux qui offrent des services de qualité avec des professionnels internationaux.

Pour des interventions lourdes, un séjour à Hong Kong peut être envisagé ou même une évacuation en France. D’où l’importance d’une assurance expatrié qui couvrira ces frais, là où une assurance locale ne le pourra pas.

Prix des soins sur place

Les prix pratiqués varient selon l’établissement de soins que vous approcherez. En tant qu’expatrié, préparez-vous à payer le prix fort.

En général, une consultation chez un généraliste dans un hôpital public 15 CNY pour un local, contre 200 CNY en service VIP (à l’Occidental). Dans le privé il vous en coûtera entre 200 CNY et 1.200CNY en fonction de l’urgence et de votre état, et la consultation d’un spécialiste sera elle entre 600 et 2.100 CNY.

Dans le cadre d’une hospitalisation dans le public, le tarif de la consultation varie entre 180 et 1.500 CNY en fonction du type de chambre. Selon la gravité et le type de la pathologie, le reste à charge du patient peut atteindre les 40%. Une nuit d’hospitalisation en chambre individuelle dans le privé coûtera quant à elle 5.500 CNY en moyenne. Le recours à une assurance santé est de ce fait recommandé, que vous vous fassiez soigner dans le public ou le privé.

Le marché des médicaments occidentaux n’est pas très développé en Chine ; il sera courant que l’on vous propose d’avoir recours à la médecine chinoise et à la version traditionnelle du médicament plutôt que celle Occidentale. Les médicaments sont plus chers qu’en Europe du fait des frais de transport et droits de douane engagés par les importateurs ; sans compter les ententes que peuvent avoir les médecins avec certains laboratoires. Toutefois, le gouvernement a récemment travaillé à réduire le coût de plusieurs médicaments importants (comme pour l’hépatite C), baissant les tarifs jusqu’à 60%.

Certains médicaments courants pourraient tout simplement ne pas exister là-bas. Enfin, méfiez-vous des contrefaçons de façon générale.

Les soins dentaires et optiques sont de meilleures qualités dans les établissements privés, où le personnel parle d’autres langues que le chinois. Les soins peuvent être très chers, il est donc préférable d’inclure des garanties en rapport avec ces frais. Il faut compter entre 240 et 260 CNY pour un soins classique, et 6.300 à 7.200 CNY pour une couronne.

Bulle
Picto vidéo

Découvrez notre expérience
en quelques chiffres

Trait

L'assurance maladie
en Chine

Dès que vous résidez en Chine, la Sécurité Sociale française n’est plus valable. Quand vous exercez en territoire chinois, vous êtes régis par la loi chinoise. Pour plus d'informations, lisez notre dossier sur la Sécurité Sociale et les expatriés.

La couverture Sécurité Sociale locale

D’une manière générale, la couverture de sécurité sociale chinoise est très limitée par rapport au régime auquel les Français sont habitués. Elle couvre les risques de retraites, frais médicaux, maternités, accidents de travail et chômages, mais sur des bases qui ne correspondent pas aux standards recherchés par les expatriés.

Pour plus de détails, la page du CLEISS les répertories et les décrits parfaitement.

La loi chinoise sur l’assurance sociale entrée en vigueur le 1er juillet 2011 est la première loi qui traite d’une protection sociale au niveau national. Parallèlement, depuis le 15 octobre 2011, l’affiliation au régime national chinois est obligatoire pour tout étranger travaillant en Chine.

Les cotisations varient selon la municipalité (Pékin, Shanghai, Guangzhou). Elles sont en moyenne de 32 % pour les employeurs et de 10% pour les employés.

La couverture CFE 

Elle permet un maintien de votre protection sociale similaire à ce qui se fait en France. Et propose des prestations maladie, maternité, incapacité-invalidité, décès et vieillesse.

Pour la santé, les remboursements CFE sont ceux de la zone 4. Soit la 2ème zone la plus chère en matière de frais de santé.

Les garanties CFE seule ne seront pas suffisantes, il est indispensable de disposer d’une assurance complémentaire.

En effet, le % de remboursement CFE d’une facture d’hospitalisation en Chine est de 31%, ce qui laisse 69% de la facture à votre charge.

Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans notre rubrique dédiée à la CFE.

Attention : compte tenu de la convention bilatérale vous devrez adhérer également à une Sécurité Sociale locale.

Fonctionnement de l’assurance maladie universelle

La couverture santé universelle voulue par la Chine est en évolution constante, notamment depuis 2011.

Initialement clivante et déséquilibrée, la couverture maladie a évolué en 2016 vers un système unifié d’assurance, pour une couverture à la fois urbaine et rurale. L’objectif secondaire de la réforme de 2016 était de convertir tous les hôpitaux publics en structures à but non lucratif d’ici 2020. Ces derniers étaient jusqu’alors orientés vers la réalisation de profit, tels des entreprises privées, ce qui encourageaient de nombreuses dérives (tarifs pratiqués, favoritisme…).

En 2015, il avait été constaté que 66% des ressources des hôpitaux étaient constituées des activités de dépistage, d’actes de prévention, et de ventes complémentaires de médicaments et d’examens.

Actuellement, le régime d’assurance maladie-maternité est constitué de 3 régimes :
- L’Assurance Médicale pour les travailleurs salariés (Urban Employee Basis Medical Insurance) et les travailleurs indépendants volontaires.
- L’Assurance Médicale pour les Résidents Urbains sans activité professionnelle (Urban Resident Basis Medical Insurance).
- La New Cooperative Medical Scheme pour les Résidents Ruraux.

Les 3 assurances maladie ouvrent droit au panier de soins gratuits de 41 services (dont ceux liés à la grossesse) qui proposés dans les structures publiques et financés par l’Etat.

Pratiquement toutes les femmes salariées, femmes sans emploi d’un conjoint salarié ou indépendant cotisant volontairement, ou femmes exerçant une activité indépendante, ont le droit aux prestations maternité sans délai de carence.

Les agents de l’Etat ont, eux, droit à une couverture santé spécifique, avec des garanties sans franchise ni plafond annuel, et une cotisation limitée.

Pour les autres la couverture maladie est financée à la fois par les assurés, l’employeur, le gouvernement central et les gouvernements locaux. Les cotisations dépendent de votre localisation et de votre statut.

Choisir une assurance
expatrié en Chine

Pourquoi faut-il souscrire ?

L’assurance maladie locale est inadaptée aux habitudes de soins des expatriés et les prix de la médecine privée rendent indispensable la souscription d’une assurance santé expatrié en Chine.

En complément, votre contrat expatrié sera applicable en France lors de vos retours ponctuels et vous garantit au minimum une couverture en cas d’urgence à l’international. Contrairement aux assurances privées locale, aucun réseau ou lieu de soin vous est imposé sur place. Vous avez la liberté de choisir vos médecins et établissements de santé.

Les assurances expatriés françaises peuvent aussi sont aussi complémentaires à la CFE, si vous choisissez d’y adhérer. La couverture santé de la CFE étant une première base de remboursement seulement, insuffisante pour les prix pratiqués localement. Avec une complémentaire expatrié, vous obtenez des taux de remboursement alignés aux tarifs appliqués dans votre pays d’accueil.

Enfin, les assurances voyages ne fonctionneront pas : beaucoup d’expatriés pensent pouvoir faire l’économie d’une mutuelle expatrié pendant quelques semaines grâce à leur assurance voyage. Mais en cas de pépin, l’assureur vous demandera de justifier de vos conditions de voyage, billet retour, type d’hébergement, remboursement Sécurité Sociale. S’il constate qu’il s’agit d’un séjour stable de plus de 90 jours, et non pas d’un voyage de courte durée, il refusera la garantie.

Quand et comment souscrire ?

Il est possible de souscrire à une assurance santé depuis la Chine si vous êtes déjà sur place. Cependant, nous vous recommandons toujours de le faire avant votre départ pour que ce soit plus avantageux : absence de délais de carence, choix plus important de formules, vos documents sont à portée de main, démarches en toute sérénité (et non dans l’urgence) …

Les procédures d’adhésion aux garanties expatriés sont plus complexes que pour une mutuelle classique, il convient donc de s’y prendre au moins 30 jours avant votre départ ou date de début de contrat souhaitée.

L'adhésion à une assurance expatrié ne vous exonère pas des obligations d'adhésion aux assurances maladie locales.

Notre site vous permet de faire des tarifications en ligne et de comparer les garanties. Un conseiller peut ensuite vous aider pour toute la procédure d’adhésion.

Quelles garanties choisir ?

Si votre budget est serré, une assurance hospitalisation seule sera le minimum indispensable pour éviter qu’une situation banale dégénère rapidement.

Le remboursement des soins courants est également utile, en particulier pour accéder à des traitements pharmaceutiques occidentaux. Cela couvrira les tarifs plus élevés des médecins du secteur privé ou spécialisés en patientèle étrangère.

Les niveaux de couverture Confort ou Renforcé sont adaptés au niveau de frais de santé en Chine, et une franchise de 10% ou 20% peut permettre de limiter les coûts sans risque financier majeur.

Faut-il faire l’avance des frais ?

D’une manière générale, les établissements de santé demandent le règlement des factures à la consultation et à l’achat de médicaments. Charge ensuite à l’assuré d’effectuer les démarches de remboursements.

Avec une assurance expatrié : en cas d’hospitalisation de plus de 24 heures, l’assureur organise la prise en charge auprès de l’établissement hospitalier / clinique. Les frais médicaux courants et optique/dentaire sont à avancer. La demande de remboursement se fait facilement en ligne à présent. Les assureurs proposants tous des espaces clients, et souvent des applications mobiles, pour la gestion de vos remboursements.

De manière générales, les factures jusqu’à 1.000€ peuvent être transmises par voie numérique. Les factures de plus de 1.000€ (plus rares) devront être envoyées par courrier.

Assistance rapatriement

L’assistance rapatriement est indispensable en Chine compte tenu de l’inégalité de soins à l’intérieur du pays.

Elle est également utile pour les cas d’interventions importantes pour lesquelles une évacuation vers Hong Kong ou la France serait judicieuse. Toutes les pathologies peuvent être traitées à Hong Kong, mais à des tarifs exorbitants, l’assisteur préférera peut-être vous rapatrier vers la France.

L’assurance rapatriement offre également des services que l’on peut qualifier de « confort » mais qui seront bienvenus en cas de coup dur : payer le voyage à un parent qui viendra à votre chevet, organiser la garde ou le transfert des enfants, bénéficier de conseils et d’avis médicaux, billet retour en cas de décès d’un parent, etc.

Avis vérifiés 4.9/5 - 545 avis
..f