Assurance santé expatrié Australie
Bulle

Assurance santé expatrié en Australie

Destination Australie
>Le sésame pour votre Visa
>Une couverture pour vos années « non-résident »
>Un niveau de remboursement adapté aux prix élevés
illustration

Un système de santé qui coûte cher aux non-résidents

Le système de santé Australien est excellent mais ils ont choisi de facturer les soins au prix fort aux non-résidents. Si vous ne bénéficiez pas du Medicare local, souscrivez obligatoirement une assurance internationale adaptée. Pour les visas temporaires, des solutions économiques existent pour tous les soins urgents.

Sommaire
Trait

Les chiffres clés de l'assurance santé
en Australie

Les chiffres clés de l'assurance santé en Australie
Dépenses de santé par habitant 4370€
Indexation annuelle des dépenses de santé 3,2%
Taux de remboursement CFE hospitalisation 42%
Nombre d'assureurs présentant des offres 15
Coût garantie hospitalisation à 30 ans /an 792€
Coût garantie hospitalisation à 50 ans /an 1260€
Trait

Les système de santé australien

Un système efficace si on a une bonne assurance privée

En Australie, il n’y pas vraiment à avoir peur en termes de santé car la qualité des soins, que ce soit dans le secteur public ou le secteur privé, est excellente. Si vous ne vous aventurez pas dans certains milieux ruraux, vous pouvez être sûr d’être accueilli dans des conditions sanitaires plus que convenables.

Mais attention, si l'Australie sait bien accueillir les candidats à l'expatriation, elle le fait sur la base du donnant-donnant et il faut lui prouver que l'on vient pour apporter quelque chose au pays. Cela se retrouve dans le système de santé, car pendant les deux premières années vous n'aurez droit à aucune protection sociale locale (Medicare) en tant que français notamment.

Vous devez donc souscrire une assurance santé privée pour être couvert, à moins que votre pays d’origine (comme la Belgique ou l’Italie) ait signé un accord réciproque avec l’Australie.

A savoir, si vous êtes étudiant avec un Student Visa : l’adhésion à l’assurance OSHC (Australie Overseas Student Health cover) est obligatoire. Cette couverture étant réduite, une assurance complémentaire sera importante pour limiter votre reste à charge et pour disposer des options d’assistance rapatriement et responsabilité civile en cas de problème majeur.

Si vous avez obtenu votre visa PVT Australie (Programme Vacances-Travail), vous savez déjà qu’une assurance santé est obligatoire pour la validation de votre dossier. De nombreuses offres sont disponibles, nos conseillers sauront vous orienter.

Situation sanitaire et précautions à prendre

Aucun risque sanitaire spécifique n’est à signaler en Australie. En provenance d’Europe, pratiquement aucun vaccin n’est obligatoire. Néanmoins, il est toujours conseillé de faire attention à ce que l’on consomme et aux différentes variations climatiques (pluie, température, etc.). Les risques infectieux sont similaires à ceux de l’Europe de l’Ouest. L’eau est potable et les maladies transmises par l’eau et les aliments ne sont pas plus fréquentes qu’en Europe Occidentale.

Par contre, si vous avez voyagé dans une région infectée par la fièvre jaune, il faut vous faire vacciner avant d’entrer sur le territoire australien. Il est aussi recommandé d’effectuer ou de mettre à jour certaines vaccinations, en fonction de son âge et de son état de santé. Notamment : le tétanos (DTP), l’hépatite virale B, l’hépatite A et également la rougeole qui est redevenue importantes ces dernières années.

Un risque non négligeable, et auquel on ne pense pas toujours, sera celui lié au soleil. L’Australie est très proche du trou d’ozone et par conséquent les rayons ultra-violets sont forts. Pensez à vous protéger, même en hiver, avec crème solaire, chapeaux et t-shirt (UV).

Compte tenu du prix des soins sur place, nous vous recommandons de faire un check up avant de partir en particulier en dentaire et optique.

Prix des soins sur place

Les prestations médicales en Australie coûtent relativement cher. En secteur privé elles peuvent atteindre des niveaux assez proches de ceux des USA. L’Australie est classée par plusieurs assureurs entre la 5ème et la 15ème position dans le classement des pays les plus chers au monde.

Il est toujours difficile d’établir la moyenne des prix de consultation dans les différents établissements, toutefois pour une consultation de 10-15mn dans un cabinet de médecine générale, il faudra débourser de 30€ à 50€. Une consultation chez un spécialiste vous coutera bien entendu beaucoup plus cher : la première visite peut vous être facturée entre 90€ et 120€ environ, tandis que les suivantes coûteront 60 euros en moyenne.

Même si vous êtes inscrit à l’assurance maladie locale (Medicare), les médicaments demeurent payants et chers. Il faut prévoir, au moins une dizaine d’euros pour un médicament. C'est une des raisons pour lesquelles bon nombre (près de 30%) d’Australiens ne se contentent pas du Medicare.

Les frais liés aux soins dentaires, aux prothèses médicales, ainsi que ceux liés aux soins optiques font partie du lot des frais non remboursés par le Medicare. Sachant que soigner une carie coûte de 60€ à 180€ et qu’il en coûtera de 680€ à 1250€ pour une couronne dentaire, une garantie optique / dentaire sera donc bien utile.

Concernant la maternité, une grossesse peut coûter de 5.500€ à 20.000€ suivant votre lieu de résidence, si l’hôpital est agréé par votre assureur ou pas, et des tarifs pratiqués par les différents praticiens. Le reste à charge moyen est estimé à 4.300€. Il est recommandé de demander un devis avant de choisir un médecin/obstétricien (entre 50€ et 90€ la consultation). A savoir qu’une échographie coûtera environ 120€, et les analyses entre 20€ et 120€ selon les tests à effectuer.

Qualité des soins en secteur public et privé

L’Australie a une très bonne réputation en termes de santé.

Elle dispose d’un grand nombre d’hôpitaux ainsi que d’un personnel abondant et hautement qualifié. Les équipements sont également de qualité et modernes.

Que ce soit dans le public ou le privé : à l’hôpital public, dans une clinique ou cabinet privé, la qualité des soins reste toujours très bonne, voire excellente. Cette excellence impacte directement le niveau des frais santé.

Nous vous recommandons de souscrire à un plan d’assurance avec un bon niveau de remboursement pour éviter trop de reste à charge.

Nos conseillers saurons vous recommander les formules les plus adaptées au niveau de frais de santé du pays en fonction de votre budget.

Comment choisir un médecin

Il est souvent difficile de trouver un médecin français en Australie. En effet, les médecins français voulant s’expatrier en Australie sont soumis à de rigoureux examens d’évaluation de compétences. Mais on ne va pas en Australie pour trouver un médecin français...

Par contre, beaucoup de médecins australiens sont recommandés par l’ambassade, les services consulaires ou les services d’assistance aux expatriés. Certains parmi eux sont même francophones.

Sachez qu’avant de vous rendre chez un spécialiste, il faut généralement passer par le GP ou General Practitioner ; l’équivalent du généraliste. Ce dernier peut fournir au spécialiste une lettre de référence. Il en va de l’éligibilité du remboursement des soins.

Certaines spécialités peuvent être également exercées par un GP à savoir les contrôles de routine en pédiatrie ou en gynécologie.

Bulle
Picto vidéo

Séjour en PVT !
Trouvez une assurance adaptée.

La Sécurité Sociale en Australie

La couverture Sécu française

La Sécurité Sociale française ne couvre que les touristes français, pas les résidents temporaires ou permanents en Australie. Il n’y a pas d’accord de sécurité sociale entre la France et l’Australie, et partir sans assurance santé peut vous coûter très cher.

11 pays ont conclu des accords de ce type avec l’Australie, il s’agit de : la Belgique, le Royaume-Uni, la Finlande, l’Irlande, l’Italie, Malte, la Nouvelle Zélande, la Norvège, les Pays Bas, la Slovénie ou la Suisse. Si vous avez résidé dans un de ces pays, il peut être intéressant de vous renseigner auprès de votre organisme de protection sociale quant au contenu de ces conventions.

Le niveau de couverture sera toutefois réduit aux soins médicaux essentiels et sera inférieure à la couverture médicale dont bénéficient les résidents permanents.

La Caisse des Français de l'Etranger

La CFE couvrira vos frais engagés en Australie, mais elle ne sera qu’une première base de remboursement. Par exemple pour une consultation de médecin, la CFE rembourse une somme forfaitaire de 17.50€, calquée sur le remboursement de la sécurité sociale française.

Le même principe s’appliquera pour tous les soins, y compris les hospitalisations. La CFE remboursera selon les % de remboursements prévus pour la zone 3 (CFE). Dans le cadre d’une hospitalisation, elle prendra 42% de la facture en charge, pour vos factures de pharmacie ce sera 55%, ou 30% de celles de vos analyses de sang. Vous comprenez donc qu’elle ne sera pas suffisante pour vous assurer une prise en charge correcte en cas de coup dur dans un pays où les prix des soins sont bien plus élevés qu'en France.

Calculée par rapport à votre âge (et si vous êtes seuls ou au moins 2 personnes à assurer), la cotisation auprès de la CFE permet aux adhérents d’être couverts en France. La Caisse des Français à l’Etranger est surtout destinée aux résidents temporaires qui n’ont pas accès au Medicare (2 ans de résidence).

Certains expatriés préfèrent aussi à la CFE une assurance privée en France ou en Australie. Il est recommandé de souscrire à une mutuelle complémentaire dans ce cas, pour obtenir l’assurance d’un niveau de remboursement adapté au niveau de frais de santé australien.

Pour les WHV ou Working Holydays Visas ou PVT en français, la meilleure solution n’est pas forcément la CFE. Il existe en France de nombreuses assurances privées spécifiques à un coût bien plus abordable.

La Sécurité Sociale locale

L’Australie a son propre système de sécurité sociale qui assure la couverture : maladie-maternité-invalidité (c’est le MEDICARE), vieillesse-survivants, chômage, accidents du travail et maladies professionnelles, soins de longue durée et prestations familiales.

Seuls les citoyens et résidents permanents y ont accès. En Australie, on appelle résident permanent toute personne ayant résidé aux moins deux années consécutives dans le pays. Il convient de se rendre dans un centre Medicare ou d’appeler le 132 011 pour s’affilier et recevoir sa carte.

Avec les prestations invalidité, chômage vieillesse et survivants, les prestations maladie sont ouvertes sans condition d’emploi et de cotisation (dès lors que l’on est citoyen ou résident permanent). Les prestations maladie sont prises en charge en intégralité ou partiellement, selon une liste de frais standard : Schedules fees.

Si vous vous faites hospitaliser dans un établissement du secteur public en tant que « public patient », les frais médicaux sont couverts en intégralité. Si un médecin pratique des tarifs plus élevés que ceux listés par le Medicare, ce dernier ne remboursera que 85% du tarif pratiqué ; le reste sera de votre poche.
Si le médecin pratique les tarifs Medicare, on dit que vous êtes facturé en « bulk-billing », il suffit alors de passer votre carte Medicare et de signer un formulaire, sans rien avoir à débourser. Les mineurs sont toujours « bulk-billed ». Une consultation au tarif prescrit est aujourd’hui à 36.30 AUD (22.35€).

En secteur privé les soins sont remboursés de manière peu satisfaisante par rapport aux prix facturés. En effet, si vous êtes admis en tant que « private patient » dans un hôpital public ou privé, le Medicare ne prend en charge que 75% des frais. D’où l’intérêt d’une assurance complémentaire si on ne tient pas à régler les 25% restants de la facture.

De manière générale, les frais dentaire, la médecine alternative et les médicaments ne sont pas remboursés par le Medicare (sauf conditions particulières). C’est la raison pour laquelle les résidents comme les expatriés ont souvent recours à une assurance santé privée.

Calcul de la cotisation d’assurance maladie Medicare

La cotisation qui finance le Medicare est directement prélevée par l’employeur, sur votre revenu imposable, avec un taux de 2 % (2019) ; cette taxe c’est le « Medicare Levy ». Elle est prélevée automatiquement, dès lors que vous percevez au moins 28.501 AUD à l’année (17.550€).

Si vous avez un conjoint et/ou enfant à charge, et que vous percevez entre 28.501 AUD et 48.092 AUD à l’année (entre 17.550€ et 29.612€ par an), vous pouvez êtes éligible pour une réduction famille.

Si vous êtes résident temporaire ET salarié, le Medicare Levy sera aussi retenu de manière automatique sur votre salaire, bien que vous ne soyez pas éligible au Medicare ! Toutefois vous pouvez en être exonéré, à condition de le mentionner dans votre « Tax return » / déclaration d’impôts. Vous serez remboursé, en fin de chaque année fiscale, des sommes retenues sur votre salaire durant l’année.

Vous pouvez retrouver les démarches sur le site Australian Taxation Office (ATO) et vous pouvez retrouver plus d’information sur le Medicare Levy sur le site Etax.

Trait

Assurance santé et mutuelle
expatrié en Australie

Pourquoi faut-il souscrire ?

Pendant les 2 premières années de séjour un expatrié sera privé de la couverture de la sécurité sociale de son pays d’origine et ne bénéficiera pas du Medicare australien.
Souscrire à une assurance santé pour expatriés est donc indispensable pour que vos frais de santé soient pris en charge, et pour être en conformité avec les obligations locales d’assurance santé. L’Australie ne rigole pas avec les règles et saura vous renvoyez chez vous au besoin.

Si vous souscrivez à une assurance internationale, vous êtes couvert partout dans le monde, votre couverture sera non seulement valable en Australie mais aussi lors de vos escapades en Nouvelle-Zélande par exemple.

Si nécessaire, votre rapatriement sera facilité par votre assurance, ce qui vous éviterait des complications en cas de maladies graves. Vous êtes également assisté dans toutes vos démarches juridiques et médicales.

Après 2 années de séjour beaucoup d’expatriés gardent leur assurance santé pour accéder facilement aux soins du secteur privé.

Quelles garanties choisir ?

Si votre budget est serré, contentez-vous d’une assurance hospitalisation seule, c’est le minimum indispensable. Choisissez une formule prévoyant un plafond annuel de garantie d’au moins 500.000 EUR.

Si vous pouvez consacrer un peu plus à votre budget santé choisissez une formule qui rembourse également les frais de santé hors hospitalisation. C’est particulièrement utile pour la pharmacie ou les examens.
Enfin, si vous avez des besoins particuliers en optique/dentaire (autre qu’un détartrage annuel), une formule plus complète sera appréciable vis-à-vis des tarifs pratiqués sur place.

Pour plus de détails faites un comparatif mutuelle expatrié en ligne.

L’Australie étant souvent classée en zone chère, n’hésitez pas à utiliser une franchise de remboursement pour baisser votre cotisation. Nos conseillers sauront vous proposer ce service.

Faut-il faire l’avance des frais ?

Affilié Medicare (assurance maladie locale)? vous règlerez de votre poche la différence de prix si le médecin traitant n’est pas conventionné par le Medicare. Dans les cabinets affichant « Direct-Billing » ou « Bulk-Billing », vous ne payez rien si vous vous munissez de votre carte Medicare.

Avec une assurance expatrié : en cas d’hospitalisation de plus de 24 heures l’assureur organise la prise en charge auprès de l’établissement hospitalier / clinique. Les frais médicaux courants et d’optique/dentaire sont à avancer.

La demande de remboursement se fait facilement en ligne (fini le temps du courrier postal) ; Les assureurs proposants tous des espaces clients, et parfois des applications mobiles, pour la gestion de vos remboursements.

De manière générale, les factures jusqu’à 1.000€ peuvent être transmises par voie numérique. Les factures de plus de 1.000€ (plus rares) devront tout de même être envoyées par courrier.

Quand et comment souscrire ?

Les procédures d’adhésion aux garanties expatriés sont plus complexes que pour une mutuelle classique, il convient donc de s’y prendre environ 30 jours avant votre départ.

Notre site vous permet de faire des tarifications en ligne et de comparer les garanties.
Un conseiller peut ensuite vous aider pour toute la procédure d’adhésion.

Assistance rapatriement

La qualité des soins sur place fait qu’il y a peu de risques que vous ayez à être rapatrié pour raisons de santé. L’assistance pourra cependant jouer à l’intérieur même du pays ou à l’étranger en cas d’accident ou de maladie qui surviendrait durant un voyage (l’Australie c’est grand et rural !).

Elle offre également des services que l’on peut qualifier de « confort » mais qui seront bienvenus en cas de coup dur : payer le voyage à un parent qui viendra à votre chevet, organiser la garde ou le transfert des enfants, bénéficier de conseils et d’avis médicaux, etc.

Assurances complémentaires
pour expatriés

Responsabilité civile et protection juridique

Dans un pays où la judiciarisation des préjudices est un business juteux, la souscription d’une assurance de responsabilité civile et une protection juridique est indispensable.

Elle couvre tous les préjudices matériels et immatériels qu'un expatrié ou un membre de sa famille pourrait faire subir à un tiers.

Assurance incapacité et invalidité

En cas d'arrêt de travail ou d'invalidité, ni la Sécurité Sociale locale ni la Sécurité soiale française ne maintiendra vos revenus.

Il est indispensable de souscrire à une assurance privée ou à une des options de la CFE pour être couvert.

Avis vérifiés 4.9/5