Choisir sa banque quand on s'expatrie

Pays de destination
illustration

L'essentiel pour choisir sa banque

  • Faire le point sur ce qui pourra être fait à distance et ce qui ne le pourra pas
  • Vérifier les coûts des services internationaux de votre banque
  • Garder une banque dans votre pays d’origine
  • S’y prendre au moins 2 mois à l’avance pour avoir le temps de changer de banque si nécessaire

Même à l’heure d’internet, quand on parle de flux financiers internationaux, les choses peuvent vite devenir compliquées. Il convient donc de bien choisir sa ou plutôt ses banques avant de partir. Une fois sur place, ça sera peut-être plus compliqué.

Trait

Les points à vérifier avec
votre banque actuelle

Si aujourd’hui la plupart des tâches courantes peuvent se faire via un site internet sécurisé, ces fonctionnalités sont parfois réservées aux opérations faites en France et dans l’UE.

Les virements :
Ils peuvent généralement être saisis en ligne si le destinataire est situé en France ou dans l’UE. Pour les transactions internationales hors UE, il peut être nécessaire de débloquer un accès particulier.

Les envois de documents :
Peuvent-ils être faits à l’étranger, par exemple pour envoyer une Carte Bancaire ou un chéquier ? Si oui, à quel prix ?

Le contact avec votre conseiller :
Dans de nombreux réseaux bancaires, les postes téléphoniques des conseillers ne peuvent pas appeler à l’étranger. Si vous souhaitez garder un contact avec votre conseiller habituel, c’est un détail à vérifier. A l’inverse, si vous devez l’appeler et que le contact ne se fait que par des numéros en 08 ou des numéros courts, pourrez-vous l’appeler facilement ?

Les codes sms de vérification :
Certaines transactions doivent être confirmées par la saisie d’un code envoyé par SMS. Est-ce que ce code pourra être envoyé sur un numéro de votre pays d’accueil ?

Certains livrets devront être fermés :
Vous pourrez conserver vos Livrets A et B, Plan d’Épargne Populaire PEL et Compte et Plan d’Épargne Logement CEL. Par contre, vous n’aurez plus le droit de garder certains livrets règlementés, tels Livret Jeune, LDD et LEP. Vous devriez donc les fermer avant votre départ en expatriation.

De manière plus basique, les horaires d’ouverture seront-ils compatibles avec les décalages horaires ?

Bulle
Picto vidéo

Vous voulez connaître les avis
sur les assureurs ?

Trait

Comparez les coûts

Les opérations internationales peuvent coûter très cher. Il convient donc de vérifier les coûts au moins 2 mois à l’avance pour éventuellement disposer d’un délai suffisant pour changer de banque.

Ca sera par exemple le cas des virements internationaux (10 à 30 euros, hors frais de change), des opérations de change, des envois de documents, des frais téléphoniques (si votre conseiller est accessible via un numéro hors 08, les appels pourront être gratuits avec des solutions type Skype), etc.

La question des taux de changes est particulièrement importante, surtout si vous avez des transferts importants à faire, pour l’achat d’une voiture ou d’un bien immobilier par exemple ou même juste le paiement des avances et cautions pour une location. Ces coûts de change sont souvent difficiles à évaluer car ils n’apparaissent qu’en faisant la différence entre les cours d’achat et de vente. Ils sont varient de 1.5% à 5% selon les monnaies.

Ils peuvent être négociés, soit dans votre banque d’expatriation, soit dans votre banque d’origine. Dans ce cas il faudra peut-être ouvrir un compte dans la devise voulue pour faire le change avant le transfert.

Ils peuvent descendre à moins de 1%.

Trait

Faut-il changer de banque ?

Pourquoi changer de banque

Si les deux points précédents vous amènent à penser que votre banque ne pourra pas vous donner satisfaction à l’étranger, vous pouvez en changer avant de partir. N’attendez pas d’être parti car certaines banques refuseront l’ouverture d’un compte à distance.

Privilégiez peut-être dans ce cas une banque qui dispose d’un réseau dans votre pays de destination, ou d’un département dédié à la gestion de la clientèle expatriée, l’ouverture du compte sera facilitée.

Plusieurs banques ont créé des départements spécialisés pour les expatriés. Elles offrent ainsi des services particulièrement adaptés à votre situation. C’est le cas par exemple d’HSBC, de la Banque Transatlantique, filiale du CIC, de BNP Paribas.

Elles proposent des services pour vous simplifier la vie : un compte bancaire multidevises ; des virements internationaux gratuits (hors frais de correspondance) ; la possibilité d’ouvrir un compte en ligne ; un site transactionnel donnant accès aux plus grandes places financières.

Gardez une banque dans votre pays d'origine

Même si vous avez décidé de couper tous les ponts avec votre pays d’origine, il sera important d’y garder un compte bancaire au moins pour la première année car les flux financiers ne cesseront pas du jour au lendemain : Les régularisations de votre impôt sur le revenu, la taxe d’habitation, la taxe foncière, les cotisations sociales peuvent vous être transmises plusieurs mois après votre départ.
La caution de votre appartement en location peut mettre 2 mois à vous être rendue.
Un employeur peut avoir à vous faire des paiements plusieurs mois après votre départ (primes d’intéressements ou de participation par exemple).

Si vous n’avez plus de compte dans votre pays d’origine vous devrez faire des virements sur lesquels vous seront facturés des frais et des commissions de change. Vous ne pourrez plus encaisser un chèque libellé à votre nom sans payer des frais élevés.

Dans certains pays, l’ouverture d’un compte en banque peut prendre quelques jours, voire quelques semaines. Votre ancien compte vous permettra de disposer de moyens de paiements pendant cette période de transition.

Choisir des services
alternatifs spécialisés

Plusieurs banques ou startup n’ayant pas le statut de banque mais celui d’intermédiaires financiers ou d’opérateurs de services bancaires proposent des services particulièrement intéressants pour les expatriés. Nous allons voir 3 exemples concrets.

N26

N26 Bank GMBH, comme son nom l’indique, est une banque allemande.

Son statut de banque permet à ses clients de bénéficier d’une garantie financière de 100000 € sur les dépôts. Il permet en outre de proposer des opérations de crédits et donc de pouvoir avoir des découverts bancaires.

Ses services sont 100% en ligne et ses coûts sont censés être très bas avec un compte bancaire sans frais et une carte Mastercard gratuite.

Pour les expatriés, N26 met en avant des frais de retraits gratuit ou très bas et des commissions des changes allégées pour les virements en devises.

Revolut

C’est initialement un opérateur de services financiers. Ils ont cependant obtenu une licence bancaire en 2018, mais pour le moment, les services bancaires sont testés en Lituanie.

Revolut est ce que l’on peut appeler un porte-monnaie électronique permettant d’optimiser ses coûts de transactions. Vous chargez votre compte et ensuite vous utilisez les services Revolut tels que les paiements en devises sans frais, les retraits sans frais, les virements internationaux sans frais, etc.

Pour cela vous bénéficier d’une carte et d’une application. Selon l’option choisie, vous disposez également de services d’assistance et d’assurance.

Currencies direct

C’est un courtier en devises, il offre moins de services que les deux précédents mais peut être utilisé de manière plus ponctuelle sans aucun engagement de durée.

Il fonctionne par virements bancaires. Vous virez à Currencies Direct un montant dans la devise de votre choix et vous le transférez ensuite dans une autre devise.

Il n’y a pas de frais de réception ni d’émission des virements et les taux de changes sont meilleurs que ceux des banques traditionnelles.

Bulle
Picto vidéo

Comment préparer sa retraite
quand on est expatrié ?

Avis vérifiés 4.9/5 - 545 avis