Foire aux questions : Les assurances temporaires sont moins chers que les mutuelles expatriés. Pourquoi ?

Questions réponses assurances internationales

Les réponses à vos questions

On me parle de contrats temporaires. Ils sont moins chers que les contrats expatriés. Quelles sont les différences entre ces deux types d'assurances pour expatriés ?

Comme leur nom l’indique, les assurances temporaires conviennent normalement à des séjours temporaires. Ils peuvent généralement être souscrits pour des périodes allant de 1 mois à 12 mois. Des renouvellements sont possibles dans des conditions prévues par chaque assureur.

L’écart de prix entre les deux types d’assurances s’explique par plusieurs points essentiels, qu’il faut connaître avant de souscrire :

- La nature des frais couverts est différente :

Les contrats temporaires se limitent aux dépenses liées à des accidents ou des maladies inopinées survenues après la date d’effet. Les définitions varient légèrement d’un contrat à l’autre, mais dans l’esprit, elles sont identiques dans tous les contrats : elles couvrent les frais qui ne peuvent absolument pas attendre d’être réalisés dans le pays d’origine.

- La durée fixe du contrat :

Même s’ils peuvent généralement être renouvelés, la durée de l’engagement de l’assureur est fixe pour chaque contrat. Cela veut dire qu’au moment du renouvellement l’assuré doit recommencer les formalités médicales et l’assureur peut à ce moment-là refuser de l’assurer ou limiter sa garantie sans avoir à se justifier.


Quelques exemples sont nécessaires pour mieux comprendre les limites des contrats temporaires :

- Ils rembourseront des frais liés à une gastroentérite d’un enfant ; soit la consultation, le traitement, l’hospitalisation éventuelle en cas de déshydratation importante, etc. Par contre les visites de contrôle et de vaccination d’un nourrisson chez le pédiatre ne seront pas remboursées.

- Ils rembourseront une consultation de gynécologie motivée par une grosseur suspecte décelée sous un sein, ainsi que les examens complémentaires qui seront éventuellement réalisés, par contre ils ne rembourseront pas une visite annuelle de contrôle chez ce même gynécologue.

- Pour une fracture ouverte de la jambe, ils rembourseront l’hospitalisation d’urgence et l’intervention permettant de réduire la fracture. Par contre les frais de rééducation ne seront certainement pas ou peu couverts et surtout si d’autres interventions sont nécessaires pour que vous puissiez retrouver toutes les capacités de votre jambe, ces interventions ne seront pas couvertes, le principe étant qu’elles devraient alors être effectuées dans votre pays d’origine.

- Un cancer est décelé un mois avant la fin de votre contrat. Une intervention est prescrite en urgence et elle devra être suivie de rayons puis de chimiothérapie. Les frais de dépistage et l’intervention seront pris en charge, par contre pour les autres frais, le remboursement cessera à la date de fin du contrat. A cette date, si vous demandez un renouvellement du contrat, il vous sera refusé. Le principe est qu’à la date de fin initialement prévue, vous rentriez dans votre pays d’origine. Là où le problème se corse, c’est qu’une fois rentré, comment serez-vous couvert ? Pour un français qui revient en France, la Sécurité Sociale ne le couvrira qu’après 3 mois. Pourrez-vous attendre 3 mois pour faire votre traitement ?


Le choix d’une formule temporaire doit donc toujours être fait pour un séjour temporaire de moins d’un an. Pour un séjour plus long, elles peuvent rendre des services dans de nombreux cas, mais elles présentent également des limites qui peuvent être très dangereuses. Une mutuelle expatrié sans limite de durée est donc plus sécurisante.

Bulle

Toujours pas de réponses

Posez votre question

* Rédigez votre question en la détaillant au maximum :

0 caractère(s) restant(s)
Avis vérifiés 4.9/5