Voyage et sécurité

Prévention santé et sécurité

Pays de destination
illustration

L'essentiel pour votre santé et sécurité

  • Faites un check-up complet avant de partir
  • Pensez aux vaccins
  • L'eau et les moustiques sont les pires dangers des voyageurs
  • Ne vous mettez pas inutilement dans des situations à risques
Trait

Partez en bonne santé

Faites le tour de vos médecins

Un voyage de longue durée ça se prépare, y compris pour les questions de santé.

A la différence d'un voyage de 2 ou 3 semaines dans lequel seuls les risques d'accidents ou de maladies inopinées locales peuvent venir gâcher le plaisir, durant un voyage de plus de 3 mois vous pouvez avoir à faire face à des problèmes de santé beaucoup plus fréquents, tels que :
- une rage de dents,
- une ancienne pathologie qui se réveille,
- les pathologies classiques qui remplissent les cabinets des médecins : grippes, gastro, rhinites, dorsalgies...

Pour éviter qu'elles dégénèrent quelques précautions simples peuvent éviter d’avoir à tester les services de votre assistance médicale.

Quoi de plus désagréable que d'avoir à aller chez le médecin dès les premières semaines de votre voyage. Prenez quelques précautions :
- Renouvelez vos traitements : Vos ordonnances ne seront certainement pas valables dans votre pays de destination. N’hésitez donc pas à renouveler vos traitements pour 3 mois, juste avant votre départ. Prenez soin d’emmener les ordonnances avec vous pour éviter tout souci lors des passages de douanes.
- Faites des bilans de santé : Si vous partez plusieurs mois, n’hésitez pas à faire des bilans sanguins, dentaires et optiques avant de partir. Ils permettront peut-être de mettre en place des traitements préventifs efficaces.

Les vaccins

Certains vaccins demeurent obligatoires pour le passage de certaines frontières.

La plupart peuvent être prescrits et administrés par votre médecin traitant. Mais attention, certains vaccins doivent être administrés au moins 30 jours avant le départ pour être efficace. Il ne faut donc pas attendre le dernier moment pour s'en inquiéter.

Pour les pays où le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire la vaccination doit être inscrite dans un carnet de vaccination international qui ne peut être complété que dans des centres médicaux agréés par le Ministère de la Santé pour être valables.

L'eau

Le développement économique rapide de certaines régions tend à faire oublier le problème de la qualité de l'eau. Logiquement comment penser que l'eau du robinet peut être impropre à la consommation quand tout autour de vous respire le neuf et la technologie.

C'est pourtant souvent le cas, en particulier dans des régions soumises à des situations climatiques extrêmes : périodes de fortes pluies ou à l'inverse de sécheresse. En cas de doute, ne pas hésiter à utiliser de l’eau en bouteille, y compris pour se brosser les dents ou laver des aliments.

Dans une ville, la qualité de l’eau peut varier d’un quartier à l’autre alors n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un médecin local ou du consulat dès votre arrivée. Si nécessaire, vous pouvez avoir recours à des procédés de purification de l’eau. Les principaux sont décrits sur le site du CIMED.

Les moustiques

Le moustique est l’animal le plus dangereux sur la planète et risque d’être votre principal ennemi dans de nombreuses régions du globe.

En dehors des désagréments liés aux piqures elles-mêmes, les moustiques véhiculent de nombreuses maladies et à grande échelle, la principale étant le paludisme ou malaria (terme anglo-saxon).

Si cette maladie n'effraie plus la plupart des touristes, elle reste dangereuse dans de nombreux cas : enfants en bas âge, femmes enceintes, personnes affaiblies par une autre pathologie, personnes touchées dans des régions où les structures de soins peuvent être défaillantes.

Les traitements préventifs varient en fonction des zones visitées et des durées de séjour.

D’autres pathologies véhiculées par les moustiques deviennent de plus en plus fréquentes, d'autant que contrairement au paludisme, il n’existe pas de traitement préventif pour ces maladies: chikungunya ; dengues.

Dans tous les cas, la meilleure protection reste la prévention contre les piqures. A ce niveau, la principale difficulté sera de ne pas baisser la garde sur la durée.

Les épidémies

Il nous est impossible de vous fournir une liste à jour, nous vous invitons à consulter régulièrement les fiches du CIMED. Elles sont très précises et mises à jours en permanence.

Trait

Les risques d'accident

Les dangers de la route

C’est une des premières causes de rapatriement pour les voyageurs.

Même si la règlementation locale vous autorise à conduire avec votre permis, pensez aux risques particuliers de la conduite à l’étranger avant de vous lancer sur les routes :
- problèmes d’orientation, même avec un bon GPS ;
- règles du code de la route différentes de celles que vous connaissez (règles de priorités, reconnaissance des panneaux, taux d’alcoolémie, etc) ;
- réseau routier en mauvais état ;
- taux de mortalité routière élevé dans de nombreux pays.

Le danger existe aussi en tant que piéton et ne comptez pas trop sur la bienveillance des autres conducteurs. S’ils ne sont pas assurés, ils risquent fort de fuir en cas de problème. Aux USA 14% des conducteurs ne sont pas assurés ; 26% en Floride. Imaginez les chiffres ailleurs.

Les activités touristiques

Quads, jet-ski, plongées, randonnées, canyoning, excursions en bateau, VTT, etc. Les normes de sécurité peuvent être « light » pour des activités où la rentabilité du business est directement liée aux investissements de sécurité.

Soyez vigilants dans les choix de vos prestataires et soyez conscients de vos limites et de vos capacités. Pensez aux Bronzés Font du Ski et à la dépose en hélico.

Trait

La sécurité

Les conditions de sécurité des pays visités :

Même si on ne retient souvent que les faits divers qui font la une des journaux, la plupart des voyages se passent bien, surtout si l’on prend quelques précautions et si l’on suit quelques règles de sécurité.

Pour cela il suffit de consulter la rubrique Conseils au Voyageurs du site des affaires étrangères. Les informations sont détaillées par pays et couvrent à la fois les risques terroristes, sanitaires, politiques ou criminels.

Vous pouvez vous inscrire au service Ariane qui vous permettra d’être averti en temps réel de l’évolution de la situation dans les pays que vous visitez et aux dates où vous les visitez. L’information est ciblée et de qualité et il existe maintenant des applications pour smartphone.

La sécurité individuelle

Les vols :
La meilleure façon de limiter les risques de vols est de limiter les tentations :
Voyagez avec le minimum de bijoux et d’objets de valeurs.
Quand vous utilisez des matériels hi-tech susceptibles d’avoir une certaine valeur marchande, essayez d’être le plus discret possible.
Quand vous êtes dans une chambre d’hôtel qui dispose d’un coffre, utilisez-le au maximum même pour y stocker des papiers, un appareil photo ou une tablette.
Essayez de n’avoir sur vous que des choses que vous êtes « disposés » à donner si on vous les demande. C’est un conseil que m’avait donné une Brésilienne en expliquant que celui qui vous agresse n’a souvent rien à perdre, contrairement à vous. Il ne sert donc à rien de résister et de risquer de perdre la vie pour une montre, un smartphone ou un blouson de marque.

Méfiez-vous des situations inhabituelles :
Il s'agit de situations inventées pour vous faire perdre votre vigilance ou vous attirer à part.

Quelques exemples connus :
- La tache : Un passant vous tache avec une glace ou une boisson et s'en va rapidement ; un complice à l'air sympathique vous propose alors de venir un peu à l'écart pour rincer cette affreuse tache ; d'autres complices vous attendent et vous détroussent.
- Le bijou trouvé par terre : Un passant fait semblant de ramasser un bijou que vous auriez fait tomber par terre ; il vous le tend pour vous le rendre et insiste pour que vous le preniez ; pendant que vous essayez de lui expliquer que ce n'est pas à vous, un complice s'occupe du contenu de vos poches, de votre sac à dos ou à main.

Restez raisonnablement vigilants en permanence :
Renseignez-vous auprès de la population sur les quartiers à éviter et sur les quelques consignes locales à respecter. Un quartier qui peut être très sûr la journée peut l’être beaucoup moins la nuit.

Même après quelques semaines ou mois, restez vigilants sur les lieux visités et les personnes rencontrées.

Soyez discrets :
Il faut également vous rappeler en permanence que c’est vous l’étranger et que vous n’avez pas à juger du comportement de vos hôtes au risque de les vexer et d’aiguiser parfois leur colère.

Si une situation s’échauffe il n’est pas évident que les forces de l’ordre locales sauront vous donner raison, évitez donc autant que possible les affrontements.

Gardez le contrôle :
Faites en sorte de ne jamais perdre le contrôle de vous-même. L’alcool ou la drogue peuvent vous mettre en position de faiblesse et attirer des personnes mal intentionnées.

Surveillez vos verres dans les bars ou discothèques, pour éviter de vous faire droguer à votre insu.

Evitez toute incartade avec la Loi :
En acceptant des situations hors la loi vous acceptez implicitement de prendre un risque particulier en entrant en contact avec des personnes qui pourront peut-être en abuser :
- Evitez de chercher à vous procurer des marchandises prohibées : drogues, produits de contrefaçon, etc (risque d’agression ou de chantage)
- Préférez les taxis officiels aux taxis sauvages (risque de vol, d’agression, d’enlèvement) ;
- Evitez les lieux de fêtes clandestins (risque de vol, d’agression, d’enlèvement).

Sécurité financière

Vol de données de cartes bancaires :

Nous pourrions vous conseiller de ne jamais laisser un serveur partir avec votre carte pour payer une addition mais tout le monde sait que dans la pratique, c’est impossible à faire. Il va donc falloir prendre quelques précautions supplémentaires :

Informer votre banquier de votre voyage et des pays visités pour qu’il puisse éventuellement bloquer des transactions hors de cette zone.
Contrôler fréquemment vos relevés de comptes via internet.
Vérifier le montant indiqué avant de signer un ticket de carte bancaire ou faire votre code de validation.

Cybercriminalité :

Accès wifi non sécurisés :
En voyage, le plus simple et de se connecter à internet via les accès wifi gratuits (aéroports, cafés, magasins, hôtels, etc) : c’est très pratique, mais c’est aussi très peu sécurisé et toutes vos connexions peuvent être interceptées.

Nous vous recommandons d’utiliser un outil VPN permettant de masquer vos données personnelles ; d’éviter de vous connecter au site de votre banque ou tout autre site ou application où vous aurez besoin de saisir des mots de passe ; de toujours fermer vos sessions en cours avant de quitter l’application wifi ou le poste utilisé.

Idéalement, nous vous recommandons d’acheter une carte SIM locale qui vous permettra d’utiliser de la data en 4G de manière plus sécurisée. Couplée à un VPN vous obtiendrez un niveau de sécurité tout à fait satisfaisant. Le prix de ces deux options sera dérisoire comparé au coût éventuel d’un hacking.

Achats en ligne :
Ils sont tout à fait possibles si vous privilégiez des sites qui utilisent les doubles ou triples niveaux de vérification d’identité proposés par les banques (numéro de la carte + code de validation par email ou sms + information secrète).

Changez vos de mots de passe :
Pensez à changer vos mots de passe plus fréquemment que d’habitude.

Escroqueries :

Outre les petites escroqueries classiques des voyages telles que les prix à la tête du client pour les taxis, excursions, souvenirs, etc, soyez vigilants sur les escroqueries de plus gros calibre.

De nombreuses destinations peuvent nous paraître idylliques : climat, douceur de vivre, coût de la vie et donner des envies d’investissement dans la pierre, surtout que les prix peuvent paraître ridiculement bas par rapport à ceux que l’on a l’habitude de connaître et que des intermédiaires bien attentionnés peuvent savoir utiliser des arguments qui font mouche : fiscalité, rendements locatifs, boom immobilier dont il faut savoir profiter.

Ne décidez de rien sur un premier voyage. Retournez voir 4 à 6 mois plus tard après avoir pris le temps de vous renseigner et n’oubliez pas qu’un escroc n’a jamais la tête de l’emploi.

Avis vérifiés 4.9/5