Assurance santé expatrié Allemagne
Bulle

Assurance santé expatrié en Allemagne

Destination Allemagne
>L’accès à une assurance privée dès votre arrivée
>Une couverture santé applicable en France également
>Des garanties complètes pour les frais d’optique/dentaire
illustration

Mutuelle expatrié en Allemagne : comment ça marche ?

L’affiliation à l’assurance santé est obligatoire en Allemagne. Vous pouvez toutefois avoir le choix entre une affiliation au système public ou privé. Si vous faites partie de ceux qui peuvent adhérer à une assurance maladie privée une assurance santé expatrié, accompagnée de garanties prévoyance, comblera cette obligation ; tout en vous permettant de rester couvert en France et de conserver les garanties dont vous avez l’habitude. Il faudra simplement penser à souscrire à une assurance pension/retraite/dépendance localement pour compléter votre couverture.

Sommaire
Trait

Les chiffres clés de l'assurance santé
en Allemagne

Les chiffres clés de l'assurance santé en Allemagne
Dépenses de santé par habitant 4000.00€
Indexation annuelle des dépenses de santé 2.5%
Taux de remboursement CFE hospitalisation 42%
Nombre d'assureurs présentant des offres 15
Coût garantie hospitalisation à 30 ans /an 789€
Coût garantie hospitalisation à 50 ans /an 1260€
Trait

Le système de santé allemand

Deux systèmes distincts

Deux systèmes de santé se côtoient en Allemagne : le régime légal d’assurance maladie (public) et l’assurance maladie privée. Toute la population est soumise à une obligation générale d'affiliation à l’un des deux systèmes de santé (depuis 2009). Cette affiliation sera grandement déterminée par votre statut.

Vous êtes salarié avec un revenu brut annuel inférieur à 62.550€, étudiant, agriculteur, artiste ou journaliste, pensionné ou handicapé (selon critères), ou vous bénéficiez de l’assurance chômage : vous avez l’obligation de vous rattacher au régime légal de l’assurance maladie publique, dite GKV (Pflichtmitgliedschaft).

Vous êtes salarié avec un revenu brut annuel supérieur à 62.550€ (ou inférieur à 450€/mois), non-salarié, indépendant ou exerçant une profession libérale : vous aurez le choix entre le régime légal public ou une couverture santé privée (dite PKV).

Si vous entrez dans la catégorie des personnes ayant le choix de leur système de santé, il est important de savoir qu’il sera très difficile (voir impossible) de revenir vers l’assurance publique si vous faites le choix de l’assurance privée. Le choix se fait généralement en fonction de son état de santé et consommation médicale, de sa durée de résidence en Allemagne, ainsi que de son projet familial.

Les personnes au salaire dépassant le plafond d’assujettissement et qui souhaitent adhérer au régime public de façon volontaire doivent en faire la demande dans les mois qui suivent la fin d’assurance obligatoire en qualité d’assuré ou d’ayant-droit.

Ces deux régimes de santé peuvent être complétés par des assurances privées complémentaires, notamment pour une meilleure prise en charge de la médecine préventive, du forfait hospitalier et des frais d’optique/dentaire.

Qualité des soins

La réputation du système de santé allemand n’est plus à faire. C’est l’un des meilleurs en Europe avec un accès aux soins facile et sans trop de délais, pour toute la population, avec un large réseau de médecins et d’hôpitaux, et un équipement technologique pointu et en quantité (on se rappellera la mise à disposition d’unités de réanimation durant la période Covid19).

Cette réputation a toutefois un prix, les prestations de santé sont plutôt élevées, et ce malgré la sécurité sociale en place.

La qualité des soins sera très similaire dans les deux réseaux, public ou privé. Simplement être affilié dans le privé permet d’avoir : des meilleurs délais d’attente, des rendez-vous/ d’être traité par les médecins les plus expérimentés, d’accéder à une chambre privée ou semi privée en cas d’hospitalisation, d’avoir un meilleur remboursement de ses soins dentaires, et d’avoir des garanties pour les frais d’optique et de médecine alternative entre autres.

L’hygiène est généralement irréprochable dans tous lieux de soin, et les technologies médicales avancées. L’Allemagne est par ailleurs connue pour avoir les délais les plus courts d’Europe dans le domaine de la chirurgie.

Coûts et fonctionnement des actes médicaux en Allemagne

Avec la couverture santé publique, vous avez le choix de vos médecins et praticiens parmi ceux conventionnés « Alle Kassen » et une avance de frais est faite pour vous ; attention certains praticiens n’acceptent que les « Privat Patienten », pensez à vérifier avant de vous présenter.

Si vous êtes affilié en privé (local ou expatrié) vous consultez le médecin de votre choix, vous recevrez quelques jours plus tard la facture par courrier (ou réglez sur place) et vous demanderez le remboursement à votre assurance. *

Il n’existe pas réellement de tarif fixe pour une consultation de médecin en Allemagne, en moyenne elle coûtera 75€. La facture évolue en fonction des actes réalisés par le praticien au fur et à mesure de la consultation :
- Affilié public, la 1ere consultation de chaque trimestre vous coûtera 10€ sur place. Le reste sera pris en charge directement par l’assurance maladie, sur présentation de votre carte d’assuré.
- Affilié privé, le médecin appliquera un coefficient multiplicateur à la facture. En général le montant est 2 à 3 fois plus élevé que celui demandé à l’assurance maladie publique ; mais vous passerez en priorité.
Si vous optez pour une assurance expatrié, il faudra absolument demander une facture détaillée, avec tous les actes réalisés et leur tarif, pour pouvoir être remboursé correctement. A savoir aussi, il est souvent nécessaire d’avoir une prescription du médecin généraliste pour consulter un spécialiste ou autre praticien (sauf gynécologue, dermatologue ou dentiste).

Pour les médicaments prescrits et dispensés en pharmacie, une prise en charge directe est possible, cependant une participation fixe de 5€ à 10€ reste automatiquement à la charge de l’assuré (suivant le prix du médicament, 10% du prix). Certains médicaments ont un prix fixe, et en cas de dépassement de ce prix, la différence entre le prix de référence et le prix réel sera aussi à la charge de l’assuré. Une assurance privée donne accès à un meilleur remboursement des médicaments vis-à-vis de ce fonctionnement dans le public.

En termes d’hospitalisation, toute admission à l’hôpital nécessite une prescription médicale (sauf urgences). Les frais d’hospitalisation en chambre commune (non privée) sont pris en charge par l’assurance maladie dans les établissements agréés. Une participation forfaitaire de 10€ par jour (maximum 28j/an) est demandée à l’assuré. Si vous tenez à votre intimité, il faudra sortir votre porte-monnaie pour accéder à une chambre particulière.

Par ailleurs, comme frais de chambre particulière en admission privée peuvent être très élevés, renseignez-vous sur ces frais et leur prise en charge par votre assurance privée avant d’arrêter votre choix d’hôpital.

Les frais d’optique (hors montures) sont pris en charge pour les enfants de moins de 18 ans et personnes atteintes gravement uniquement. Quant aux frais dentaires, les prothèses peuvent être couvertes à 50% (voir 60 à 65%) dans la limite des tarifs règlementaires, les dentistes doivent être conventionnés pour être remboursés dans le public (prise en charge directe possible) ; et les traitements d’orthodontie sont pris en charge pour les enfants de moins de 18 ans. Un délai de carence de 8 mois s’applique aux frais dentaires.

Il est à noter que la santé bucco-dentaire est un aspect important en Allemagne. Un système de points permet d’obtenir un meilleur remboursement pour les personnes assidues dans leur suivi dentaire. Aussi, si les actes prophylactiques et conservateurs de routine sont encadrés en termes de tarif, les actes plus onéreux, innovants ou esthétiques (inlay-onlay ou couronne céramique) sont pris en charge selon une nomenclature privée, induisant un reste à-charge pour le patient. Une assurance privée permettra de couvrir correctement ces frais.

Les frais liés à la maternité sont bien couverts en Allemagne. Avec l’assurance publique un accouchement classique vous coûterait entre 0 et 350€ de reste à charge et environ 420€ en cas de césarienne. Sans assurance le coût d’un accouchement se situe entre 1.600 et 7.500€.

Une assurance expatrié vous permettra de couvrir deux des principales carences de la couverture publique : la couverture optique/dentaire et le forfait hospitalier (en plus de la couverture santé hors UE, et des indemnités journalières de plus de 6 semaines).

Bulle
Picto vidéo

Les garanties et les limites de la
Carte Européenne d'Assurance Maladie

La Sécurité Sociale allemande

L'assurance maladie et les autres branches

Les branches d’assurance de la sécurité sociale Allemande sont au nombre de 5 (plus les prestations familiales) : l’assurance maladie/maternité, l’assurance dépendance, l’assurance accidents du travail, l’assurance pension (invalidité, vieillesse, survivants) et l’assurance chômage. Vous trouverez des informations complémentaires sur chacun de ces aspects sur le site du CLEISS en particulier.

Les deux branches principales sont l’assurance maladie et dépendance. Ces dernières sont gérées par des caisses maladie et les caisses d’assurance dépendance qui y sont rattachées. On dénombre 6 types de caisses maladie, qui représentent une centaine de caisses en tout.

Le système de soins de santé allemand est divisé en trois grands domaines : les soins ambulatoires, les soins hospitaliers (secteur hospitalier) et les services de réadaptation.

Pour vous inscrire à l’assurance maladie si ce n’est pas votre employeur qui s’en occupe, il convient de s’enregistrer auprès de la « mairie » (Einwohnermeldeamt) de votre localité en tant que résident. Une fois enregistré comme résident vous obtiendrez un numéro de sécurité sociale (Sozialversicherungsnummer). Et une fois que vous serez en mesure de payer vos impôts, vous pourrez vous enregister auprès de l’assurance maladie.

Les démarches pour être résident nécessitant de pouvoir justifier d’une assurance santé, les expatriés ont donc souvent recours à une assurance privée pour pouvoir finaliser leurs dossiers.

L’ouverture des droits à l’assurance légale maladie/maternité est immédiate, il n’y a pas de délai de carence. Les conjoints sans activité et les enfants sont couverts sans cotisation supplémentaire au titre de l’assurance familiale.

Les cotisations d'assurance publique

L'assurance maladie publique allemande est financée par les cotisations salariales, qui sont réparties à part égale employeur/employé. Elle recouvre totalement (ou partiellement) les frais de santé suivants : soins médicaux, soins dentaires, médicaments, prothèses, examens et dépistages, et soins hospitaliers.

C’est le Fonds de financement pour la santé (Gseundheitsfonds) qui distribue aux caisses d’assurance maladie des montants forfaitaires pour chacun de leurs assurés. Ces montant sont majorés en fonction de l’âge et du risque de l’assuré.

Actuellement, les cotisations de l’assurance maladie légale sont de 7.3% part employeur et employé (total 14.6%), avec un plafond de salaire fixé 4.687,50€/mois. Les salariés percevant moins de 450€/mois et étant affiliés par ailleurs au niveau familial ou via une autre activité sont exonérés (sans droit aux indemnités journalières). Les salariés percevant entre 450€ et 1.300€ par mois ont des remises en fonction de leur niveau de revenus. Enfin, les personnes assurées sans droits aux indemnités journalières bénéficient d’une légère réduction de cotisation (14% au lieu de 14.6%). La cotisation mensuelle maximum de l’assurance maladie légale est fixée à 630€/mois.

En complément les caisses maladie peuvent appliquer une contribution individuelle supplémentaire (Zusatzbeitrag). En 2020, la cotisation supplémentaire moyenne s'élève à 1,1 %. Pour les salariés, l'employeur en finance aussi la moitié.
Toutes les caisses de santé publiques offrent donc les mêmes tarifs. Elles se distinguent parfois par des programmes de prévention et de responsabilisation des assurés. Vous pouvez ainsi obtenir des points à échanger en cadeaux selon votre assiduité à ces programmes de prévention. Ces caisses se nomment Techniker Krankenkasse, AOK, TK, Barmer GEK…

Avantages du système public : les antécédents médicaux ne sont pas pris en compte lors de l’affiliation au système public, les ayants-droit sont gratuit s’ils ne perçoivent pas de revenus au-delà de 450€/mois.

Inconvénients : plus votre salaire est élevé plus votre cotisation est importante, le forfait hospitalier est limité à 28 jours et la chambre particulière n’est pas prise en charge, les indemnités journalières sont limitées à 6 semaines, l’optique n’est pas remboursé pour les adultes tout comme la médecine préventive ou douce.

Les cotisations d'assurance privée

Pour les personnes affiliées à une assurance maladie privée allemande, le montant des primes est déterminé en fonction du risque individuel que représente l'assuré. Il dépend notamment de l'âge de l'assuré ainsi que de son état de santé (et non de ses revenus). En plus de leurs garanties santé généralement plus étendues et donc plus coûteuse que l’assurance maladie publique, les assureurs privés doivent proposer une couverture minimale au tarif de base (Basistarif). Les assurances expatriées fonctionneront de la même manière.

Une couverture santé privée sera souvent plus économique que la couverture santé publique pour les jeunes sans trop de besoins de santé. La cotisation dépendant de l’état de santé de l’assuré, de son âge, et de l’étendue des garanties souscrites ; tandis que le régime public se basera sur le niveau de revenus.

Quelques assurances privées locales ont pris le parti de rembourser leur prime aux assurés qui n’ont demandé aucun remboursement, pour encourager les pratiques responsables.

Attention, si vous venez de vous installer, certains assureurs privés exigeront que vous ayez une période minimale de résidence permanente avant de vous affilier (parfois jusqu’à 2 ans). Il faudra prouver votre installation longue durée. Par ailleurs le choix de l’assurance est fixé pour 18 mois.

Une assurance expatrié peut être souscrite à tout moment, que vous soyez dans les 3 mois de votre départ, tout juste arrivé sur place, ou résident depuis plusieurs années. Le contrat vous permettra de choisir les garanties à couvrir qui sont importantes pour vous et permettra de palier les manques de couverture de l’assurance maladie publique.

Avantages du privé : bon niveau de remboursement, garanties complètes pour tous types de frais de santé dont optique et dentaire, bonne prise en charge du forfait hospitalier et des frais de chambre particulière, et accès aux meilleurs soins.

Inconvénients : plus vous avez de garanties, êtes nombreux dans la famille et avez d’antécédents médicaux, plus la cotisation est élevée. Le retour au système public est particulièrement complexe.

Trait

Choisir une assurance expatrié en Allemagne

Pourquoi souscrire ?

Si votre statut vous permet de choisir une assurance santé privée, pour votre sécurité, pour votre budget et pour la bonne compréhension de votre couverture santé, une mutuelle expatrié fournit un service et des compétences répondant aux standards auxquels vous êtes habitué en France.

Les offres d’assurances internationales sont souvent modulables, vous choisissez uniquement les options qui vous intéressent. Les garanties sont similaires à celles que vous connaissez, cela évite les incertitudes liées au fonctionnement local des remboursements. En termes de budget l’assurance expatrié sera plus avantageuse que certains plans d’assurance santé privés Allemands.

Votre contrat expatrié comporte les 4 avantages suivants : il est applicable en France tout comme en Allemagne, contrairement aux assurances privées locales. Il vous permet d’avoir accès à tout lieu de soins sans contrainte d’agrément ou de réseau imposé. Il vous garantit également une couverture santé d’urgence à l’international dans le cadre de vos déplacements ponctuels personnels ou professionnels. Enfin, il peut vous couvrir pour vos frais d’optique/dentaire, qui sont peu remboursés sur place et pourtant onéreux.

Les assurances expatriés peuvent aussi être complémentaires à la CFE, si vous choisissez d’y adhérer. La couverture santé de la CFE étant seulement une première base de remboursement, avec une complémentaire expatrié, vous obtenez des taux de remboursement alignés aux tarifs appliqués dans votre pays d’accueil.

Quand et comment souscrire ?

Les procédures d’adhésion aux garanties expatriés sont plus complexes que pour une mutuelle classique, il convient donc de s’y prendre au moins 30 jours avant votre départ.

Un questionnaire de santé sera à compléter notamment. Selon vos antécédents médicaux, les échanges avec le service médical peuvent nécessiter un peu de temps : pour réunir les documents complémentaires demandés, pour réfléchir à une proposition spécifique…

Notre site vous permet de faire des tarifications en ligne et de comparer les garanties.

Un conseiller sera ensuite à votre disposition pour affiner les propositions, vous aider à la finalisation de votre choix et vous accompagner durant la procédure d’adhésion.

Votre conseiller pourra enfin vérifier que la formule choisie soit bien acceptée/reconnue par l’administration.

Quelles garanties choisir ?

Vis-à-vis des obligations d’assurance maladie locales, une couverture hospitalisation et médecine courante (et maternité le cas échéant) sera le minimum indispensable.

De préférence optez pour une formule avec chambre particulière incluse.

Choisissez une formule prévoyant un plafond annuel de garantie d’au moins 500.000 EUR, les frais d’hospitalisation pouvant être élevés.

Si vous pouvez consacrer plus à votre budget santé et avez des besoins réguliers pour cela, choisissez une formule qui rembourse également l’optique/dentaire ; car le niveau des frais de santé est particulièrement élevé en Allemagne.

Un contrat prévoyance sera également obligatoire pour couvrir le risque d’invalidité, décès, indemnités journalières et accident du travail.

Assistance rapatriement

La qualité des soins sur place et les équipements sur place font qu’il y a peu de risques que vous ayez à être rapatrié pour raisons de santé. L’assistance rapatriement pourra cependant être utile à l’étranger en cas d’accident ou de maladie qui surviendrait durant un voyage ou déplacement professionnel (selon la fréquence à laquelle vous voyagez et vos durées de voyage).

Elle offre également des services que l’on peut qualifier de « confort » mais qui seront bienvenus en cas de coup dur : payer le voyage à un parent qui viendra à votre chevet, organiser la garde ou le transfert des enfants, bénéficier de conseils et d’avis médicaux, billet retour en cas de décès d’un parent, etc.

Bulle
Picto vidéo

Contactez un conseiller pour savoir si
vous pouvez souscrire une assurance expatrié :

Avis vérifiés 4.9/5