(33) 5 31 61 84 50

Comparez en 2mn les assurances expatriés, étudiants, voyages

ASSURANCE EXPATRIE en MEXIQUE

ASSURANCE EXPATRIE en MEXIQUE

Assurance santé : le prix de la sécurité

Une assurance expatrié sera requise au Mexique pour être admis dans un hôpital privé, à moins de pouvoir régler comptant à l’arrivée. Sans ce sésame, vous serez refusé par ces hôpitaux de qualité et la situation pourra vite dégénérer tant le manque de moyens des services publics de santé est criant. Des assurances internationales économiques existent pour les expatriés à petits budgets.
Bouton tarif

Le Système de Santé Mexicain

Le système de santé Mexicain est assez proche de celui de la France, en théorie. On retrouve en effet un organisme de sécurité sociale, IMSS, et le principe de mutuelle complémentaire. La sécurité sociale Mexicaine est obligatoire pour tous les salariés du privé, et c’est généralement l’employeur qui se charge de l’affiliation (il est possible de le faire individuellement sur le site de l’IMSS en ligne pour obtenir son attestation et numéro d’assuré). Il faudra avoir cotisé au moins 4 semaines avant de pouvoir prétendre à des prises en charge.
Le niveau de qualification des médecins est satisfaisant, d’autant plus que bon nombre de médecins vont se former aux USA ; bien que la formation Mexicaine n’ait que peu à leur envier, accueillant elle-même des médecins américains. Il n’est donc pas difficile de trouver un médecin anglophone et de qualité dans les grandes villes et notamment les plus touristiques.
Dans les grandes villes Mexicaines les structures de santé sont de renommée internationale. Les hôpitaux de Mexico, Monterrey ou Guadalaraja par exemple sont très modernes et n’ont rien à envier à des hôpitaux internationaux. Cependant, de nombreux autres établissements seront pour leur part limités en matériel ou très loin des normes de sécurité que l’on attend d’un hôpital ; notamment dans les zones rurales.
Les expatriés (environ 30.000 français sur place) et salariés percevant un salaire moyen ou élevé font le plus souvent le choix de cotiser auprès d’un assureur privé. Ce dernier permet un choix plus libre du médecin et du lieu de soin. Par contre, dans le cas d’une assurance privée locale, il faudra penser à se renseigner sur le réseau de soin de l’assureur, et vérifier si l’hôpital ou le médecin souhaités font partie de sa liste ; Alors qu’une assurance expatrié n’imposera aucun réseau ou médecin.

Le coût de santé au Mexique

Les tarifs des soins en secteur privé au Mexique sont souvent équivalents à ceux pratiqués dans certains pays d’Europe, moins chers qu’aux Etats-Unis, mais nettement plus chers qu’en France. Ils ont beaucoup augmenté sur les dix dernières années, amenant les assureurs expatriés à classer le Mexique dans le Top 20 des pays les plus chers du monde en matière d’assurance santé. Le niveau de qualification d’un médecin spécialiste, et les standards d’accueil d’un hôpital ou clinique privés, pourront participer à une facture très élevée (par exemple en cas de choix d’hôpital « 5 étoiles »).
Lorsque l’on est hospitalisé, il faudra s’assurer de pouvoir être en capacité de s’acquitter de la facture, les hôpitaux vérifiant ce point avant de vous admettre ; il est possible de se voir refusé si l’on n’a pas de garantie financière. Il y aura des frais d’admission, et la facture doit souvent être payée d’avance.
A titre d’exemple, une journée d’hospitalisation coûte environ 1.000€ sans compter les soins, la chirurgie, l’anesthésie, les examens qui sont facturés en plus. Même si vous avez souscrit une assurance privée, il n’est pas rare que l’hôpital fasse une demande de préautorisation sur carte bancaire. Il est important d’avoir les numéros d’urgence de votre assureur à portée de main, surtout lorsque l’on sait qu’un rapatriement en France coûte au minimum 10.000€. La souscription d’une assurance rapatriement est d’ailleurs conseillée pour cette raison.
Pour ce qui concerne les consultations de généraliste, le tarif varie entre 16€ et 23€. Une visite chez le dentiste vous coûtera environ 18€ à 47€, et une couronne 234€ à 468€.
Les pharmacies (primera clase et segunda clase) proposent souvent les services d’un médecin dans une partie du local. En cas de petite pathologie, il est possible de se référer au médecin qui est sur place pour une prescription de médicament.
De façon générale les médicaments coûtent assez cher. Bien que les médicaments fabriqués au Mexique puissent parfois être moins onéreux qu’en Europe ou aux USA, il est conseillé de partir avec 3 mois de traitement si vous en avez un en particulier.

La Sécurité Sociale Mexicaine

L’Organisme obligatoire de Sécurité Sociale Mexicain, IMSS (Insituto Mexicano del Seguro Social), ouvre droit à une couverture maladie, une assistance médicale, une protection sociale et aux services sociaux pour tous les salariés (du privé) et indépendants.
Pour les plus démunis, l’IMSS Solidaridad offre des soins médicaux gratuits dans les cliniques et instituto « de solidaridad ». Il est complété par le plan de médecine sociale : Seguro Popular.
La protection sociale de l’IMSS couvre l’assuré, son conjoint, ses enfants (de moins de 16 ans, ou jusqu’à 25 ans s’ils sont étudiants) et éventuellement ses parents s’ils sont hébergés sous le même toit. Cette sécurité sociale mexicaine couvre les prestations préventives et curatives : frais d’hospitalisation, soins médicaux, opération chirurgicale et médicaments ; mais pourra également reverser une partie du salaire pendant 52 semaine maximum en cas d’arrêt de travail pour maladie ou accident.
Il existe deux régimes distincts :

  • Régime Obligatoire IMSS : pour les travailleurs salariés méxicain et étrangers résidents. Les travailleurs mexicains sont exonérés s’ils ne perçoivent que le salaire minimum ; C’est l’employeur qui prend alors la cotisation en charge. Si le salarié perçoit plus que le salaire minimum, sa cotisation mensuelle est d’environ 10% de son salaire.
  • Régime Volontaire ISSSTE : (Instituto de Seguridad y Servicios sociales de los Trabajadores del Estado) pour les travailleurs indépendants et du service public, et pour les expatriés titulaires d’un visa FM3 (résident temporaire) ou FM2 (résident permanent)

L’IMSS est financé par les cotisations patronales, salariales et par une contribution de l’Etat. Les soins sont gratuits et sans ticket modérateur. Par contre, le médecin traitant est attribué lors de l’affiliation (pas de choix ou de changement possible, sauf cas particulier), et on devra se rendre dans les cliniques de quartier dédiées et non dans le lieu de soin de son choix.
Pour finir, l’IMSS ne couvrira pas certains antécédents médicaux et appliqueras des délais de carence à d’autres. Une liste est disponible sur le site de l’IMSS (lien : http://www.imss.gob.mx/derechoH/enfermedad-seguros-familia)
Sur le papier, tout cela semble très bien, mais sur le terrain, le manque de moyens limite énormément l’accès aux soins, et les standards ne peuvent être comparés à ceux que les expatriés peuvent attendre.

Le Public et le Privé

Il existe de grandes disparités dans l’accès aux soins au Mexique suivant que l’on se trouve en zone urbaine ou rurale.
Les hôpitaux publics en zone rurale souffrent d’un manque de matériel, de médicaments ou de médecins, qui poussent ces centres de soins à renvoyer les patients sur les structures publiques des grandes villes. Les hôpitaux publics se retrouvent alors saturés, avec des délais d’attente considérables.
D’une façon générale, les hôpitaux publics souffrent d’une mauvaise réputation en termes de normes sanitaires et de sécurité, comme par exemple pour ce qui concerne les transfusions sanguines.
Afin d’être sûr de trouver un hôpital ou une clinique qui corresponde à vos critères occidentaux de qualité de soin, il est recommandé de souscrire une assurance privée et de se rendre dans les hôpitaux et cliniques privés.
On recense un grand nombre d’hôpitaux et de cliniques privés au Mexique. Ils représentent deux tiers des structures existantes et proposent des services de bonne qualité avec du matériel moderne, et des médecins au profil international, souvent formés aux USA ou en Europe. Ces structures privées sont généralement onéreuses et le coût des soins est très supérieur aux couts de santé en France, mais ils sont la meilleure alternative pour des soins de qualité.

Que proposent les Assurances locales Mexicaines

Les tarifs d’assurance sont libres au Mexique. Ce qui encourage la recherche de rentabilité chez les assureurs. Vous trouverez donc des contrats locaux privés avec bon nombre de franchises et de co-paiement. La franchise étant une somme restant à votre charge avant de pouvoir commencer à être remboursé, et le co-paiement une somme toujours à votre charge en fonction de l’acte médical. Les plafonds proposés par ces assurances sont aussi à prendre en compte lorsque l’on se souvient qu’une journée d’hospitalisation peut coûter 1.000€ hors soins. Enfin, le réseau de soin est généralement imposé par l’assureur qui aura négocié des partenariats avec certains hôpitaux, pharmacies et médecins. Il faut donc vérifier avant de souscrire quels sont les hôpitaux autorisés par votre contrat.

Assurance Expatrié au Mexique

Quels sont les avantages ?

Le niveau des prix des frais de santé rend indispensable la souscription d’une assurance santé expatrié au Mexique, que l’on ait souscrit à la CFE ou pas.
Le premier avantage d’une assurance expatrié au Mexique, sera celui d’être couvert sur place, mais également en France et par extension dans d’autres pays du monde lors de vos séjours de courte durée. Ainsi vous êtes sûr de pouvoir être pris en charge lors de vos retour ponctuels en France par exemple, sachant que l’on perd ses droits à la sécurité sociale française lors d’une expatriation de longue durée.
D’autre part, il sera plus facile d’appréhender les garanties d’une mutuelle expatrié, que celles d’un assureur local. En effet les garanties des assureurs expatriés de droit français calquent leurs garanties sur le même principe que celles des mutuelles françaises. Il n’y aura pas de franchise ou de co-paiement obligatoire, et les garanties hospitalisations sont toujours prévues pour couvrir 100% des frais. La couverture des pathologies lourdes et/ou longues sera assurée sans limitation particulière, alors que ce n’est pas le cas dans les contrats locaux où les limitations sont souvent strictes et très difficiles à appréhender si l’on n’est pas un expert.
L’avantage supplémentaire d’une assurance expatrié est qu’il n’y a pas de réseau de soin imposé. Vous pouvez consulter dans l’hôpital / clinique qui vous convient et choisir vos médecins.

Quand et comment souscrire ?

Les procédures d’adhésion aux garanties expatriés sont plus complexes que pour une mutuelle classique. Il convient donc de s’y prendre environ 30 jours avant votre départ.
Notre site vous permet de demander une tarification en ligne et de comparer les garanties.
Un conseiller peut ensuite vous aider pour toute la procédure d’adhésion.

Quelles garanties choisir ?

Compte tenu des prix de santé, il faut dans l’idéal, choisir une formule moyenne ou renforcée pour être correctement remboursé pour les consultations.
Pour les budgets plus serrés nous conseillons ;
- une garantie économique comprenant l’hospitalisation et les frais courant avec une franchise soit forfaitaire, soit de 10% sur certains frais et pas d’optique ni de dentaire ; elle remboursera intégralement l’hospitalisation et très convenablement les examens et la pharmacie ;
- pour les petits budgets, une garantie hospitalisation seule, car c’est la base indispensable pour ne pas se retrouver en grande difficulté.

Faut-il faire l’avance des frais ?

En cas d’hospitalisation de plus de 24 heures l’assureur peut généralement payer directement et fournir la caution demandée par l’hôpital.
Dans tous les autres cas, il faudra faire l’avance des frais. Aujourd’hui les assureurs vous proposent de transmettre vos demandes de remboursement de montants modérés (généralement moins de 500€ par facture) soit directement via une application mobile, soit via votre espace client, ou parfois par email. Il n’est plus nécessaire de transmettre les originaux de facture pour les soins classiques et la transmission par voie numérique garantie l’optimisation des délais de traitement en général.

Assistance rapatriement

Au Mexique, bien que la qualité des soins soit de bonne qualité, une hospitalisation peut vite coûter cher et un rapatriement peut être préférable ; D’autant plus si vous ne vous trouvez dans une des grandes villes du pays disposant des meilleurs hôpitaux. L’option doit être sérieusement envisagée lorsque l’on ne souscrit pas d’assurance privée ou lors de voyages temporaires, surtout quand on sait que le coût d’un rapatriement vers la France est au minimum de 10.000€.
Les services d’un assisteur pourront également vous aider à trouver un médecin ou un centre de santé.

Ces infos vous ont été utiles. Partagez-les !
 
image background comparatif block right

PAYS DE DESTINATION

  • AFGHANISTAN
  • AFRIQUE DU SUD
  • ALAND, ILES
  • ALBANIE
  • ALGERIE
  • ALLEMAGNE
  • ANDORRE
  • ANGOLA
  • ANGUILLA
  • ANTARCTIQUE
  • ANTIGUA-ET-BARBUDA
  • ARABIE SAOUDITE
  • ARGENTINE
  • ARMENIE
  • ARUBA
  • AUSTRALIE
  • AUTRICHE
  • AZERBAIDJAN
  • BAHAMAS
  • BAHREIN
  • BANGLADESH
  • BARBADE
  • BELARUS
  • BELGIQUE
  • BELIZE
  • BENIN
  • BERMUDES
  • BHOUTAN
  • BOLIVIE, l'ETAT PLURINATIONAL DE
  • BONAIRE, SAINT-EUSTACHE ET SABA
  • BOSNIE-HERZEGOVINE
  • BOTSWANA
  • BOUVET, ILE
  • BRESIL
  • BRUNEI DARUSSALAM
  • BULGARIE
  • BURKINA FASO
  • BURUNDI
  • CAIMANS, ILES
  • CAMBODGE
  • CAMEROUN
  • CANADA
  • CAP-VERT
  • CENTRAFRICAINE, REPUBLIQUE
  • CHILI
  • CHINE
  • CHRISTMAS, ILE
  • CHYPRE
  • COCOS (KEELING), ILES
  • COLOMBIE
  • COMORES
  • CONGO
  • CONGO, LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU
  • COOK, ILES
  • COREE, REPUBLIQUE DE
  • COREE, REPUBLIQUE POPULAIRE DEMOCRATIQUE DE
  • COSTA RICA
  • COTE D'IVOIRE
  • CROATIE
  • CUBA
  • CURAÇAO
  • DANEMARK
  • DJIBOUTI
  • DOMINICAINE, REPUBLIQUE
  • DOMINIQUE
  • EGYPTE
  • EL SALVADOR
  • EMIRATS ARABES UNIS
  • EQUATEUR
  • ERYTHREE
  • ESPAGNE
  • ESTONIE
  • ETATS-UNIS
  • ETHIOPIE
  • FALKLAND, ILES (MALVINAS)
  • FEROE, ILES
  • FIDJI
  • FINLANDE
  • FRANCE
  • GABON
  • GAMBIE
  • GEORGIE
  • GEORGIE DU SUD-ET-LES ILES SANDWICH DU SUD
  • GHANA
  • GIBRALTAR
  • GRECE
  • GRENADE
  • GROENLAND
  • GUADELOUPE
  • GUAM
  • GUATEMALA
  • GUERNESEY
  • GUINEE
  • GUINEE EQUATORIALE
  • GUINEE-BISSAU
  • GUYANA
  • GUYANE FRANÇAISE
  • HAITI
  • HEARD-ET-ILES MACDONALD, ILE
  • HONDURAS
  • HONG KONG
  • HONGRIE
  • ILE DE MAN
  • ILES MINEURES ELOIGNEES DES ETATS-UNIS
  • ILES VIERGES BRITANNIQUES
  • ILES VIERGES DES ETATS-UNIS
  • INDE
  • INDONESIE
  • IRAN, REPUBLIQUE ISLAMIQUE D
  • IRAQ
  • IRLANDE
  • ISLANDE
  • ISRAEL
  • ITALIE
  • JAMAIQUE
  • JAPON
  • JERSEY
  • JORDANIE
  • KAZAKHSTAN
  • KENYA
  • KIRGHIZISTAN
  • KIRIBATI
  • KOWEIT
  • LAO, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE POPULAIRE
  • LESOTHO
  • LETTONIE
  • LIBAN
  • LIBERIA
  • LIBYE
  • LIECHTENSTEIN
  • LITUANIE
  • LUXEMBOURG
  • MACAO
  • MACEDOINE, L'EX-REPUBLIQUE YOUGOSLAVE DE
  • MADAGASCAR
  • MALAISIE
  • MALAWI
  • MALDIVES
  • MALI
  • MALTE
  • MARIANNES DU NORD, ILES
  • MAROC
  • MARSHALL, ILES
  • MARTINIQUE
  • MAURICE
  • MAURITANIE
  • MAYOTTE
  • MEXIQUE
  • MICRONESIE, ETATS FEDERES DE
  • MOLDOVA, REPUBLIQUE DE
  • MONACO
  • MONGOLIE
  • MONTENEGRO
  • MONTSERRAT
  • MOZAMBIQUE
  • MYANMAR
  • NAMIBIE
  • NAURU
  • NEPAL
  • NICARAGUA
  • NIGER
  • NIGERIA
  • NIUE
  • NORFOLK, ILE
  • NORVEGE
  • NOUVELLE-CALEDONIE
  • NOUVELLE-ZELANDE
  • OCEAN INDIEN, TERRITOIRE BRITANNIQUE DE L
  • OMAN
  • OUGANDA
  • OUZBEKISTAN
  • PAKISTAN
  • PALAOS
  • PALESTINE, ETAT DE
  • PANAMA
  • PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINEE
  • PARAGUAY
  • PAYS-BAS
  • PEROU
  • PHILIPPINES
  • PITCAIRN
  • POLOGNE
  • POLYNESIE FRANÇAISE
  • PORTO RICO
  • PORTUGAL
  • QATAR
  • REUNION
  • ROUMANIE
  • ROYAUME-UNI
  • RUSSIE, FEDERATION DE
  • RWANDA
  • SAHARA OCCIDENTAL
  • Saint Pierre et Miquelon
  • SAINT-BARTHELEMY
  • SAINT-KITTS-ET-NEVIS
  • SAINT-MARIN
  • SAINT-MARTIN (PARTIE NEERLANDAISE)
  • SAINT-MARTIN(PARTIE FRANÇAISE)
  • SAINT-SIEGE (ETAT DE LA CITE DU VATICAN)
  • SAINT-VINCENT-ET-LES GRENADINES
  • SAINTE-HELENE, ASCENSION ET TRISTAN DA CUNHA
  • SAINTE-LUCIE
  • SALOMON, ILES
  • SAMOA
  • SAMOA AMERICAINES
  • SAO TOME-ET-PRINCIPE
  • SENEGAL
  • SEYCHELLES
  • SIERRA LEONE
  • Singapour
  • SLOVAQUIE
  • SLOVENIE
  • SOMALIE
  • SOUDAN
  • SOUDAN DU SUD
  • SRI LANKA
  • SUEDE
  • SUISSE
  • SURINAME
  • SVALBARD ET ILE JAN MAYEN
  • SWAZILAND
  • SYRIENNE, REPUBLIQUE ARABE
  • TADJIKISTAN
  • TAIWAN, PROVINCE DE CHINE
  • TANZANIE, REPUBLIQUE-UNIE DE
  • TCHAD
  • TCHEQUE, REPUBLIQUE
  • TERRES AUSTRALES FRANÇAISES
  • THAILANDE
  • TIMOR-LESTE
  • TOGO
  • TOKELAU
  • TONGA
  • TRINITE-ET-TOBAGO
  • TUNISIE
  • TURKMENISTAN
  • TURKS-ET-CAICOS, ILES
  • TURQUIE
  • TUVALU
  • UKRAINE
  • URUGUAY
  • VANUATU
  • VENEZUELA, REPUBLIQUE BOLIVARIENNE DU
  • VIET NAM
  • WALLIS ET FUTUNA
  • YEMEN
  • ZAMBIE
  • ZIMBABWE
 
12 assureurs déjà présents 40 formules comparées en ligne
LES AVIS SUR LES ASSURANCES EXPATRIES Notes d’International Santé
4.7 sur 5 pour 119 avis
Compliqué de se soigner en Chine le 08/10/2014
J'ai trouvé la solution ! le 08/09/2016

Voir les avis >Déposer un avis >

International santé