International Santé
(33) 5 31 61 84 50 On vous rappelle

Les propositions des candidats pour les expatriés

Publié le17/04/2017 par interadmin

Que ce soit en matière de fiscalité, d’éducation, de services aux expatriés, de santé, de culture, les onze candidats ont tous des idées différentes. L’heure du choix approche pour les Français des Etats-Unis et du Canada qui voteront le samedi 22 avril 2017 et le 6 mai 2017, soit un jour avant la France. Découvrez les propositions des candidats pour les expatriés.

Expatriés : que proposent les candidats en matière de fiscalité ?

Alors que Marine Le Pen propose d’abroger l’imposition CSG / CRDS des revenus du patrimoine des Français résidant en dehors de l’Union Européenne, Jean-Luc Mélenchon émet une idée bien différente. Le candidat de la France insoumise explique qu’il souhaite créer un impôt universel basé sur la nationalité, comme le système américain. Selon lui, les citoyens devront déclarer dans tous les pays ce qu’ils payent comme impôt à la nation qui les accueille.

Emmanuel Macron quant à lui, souhaite réexaminer le régime concernant l’assujettissement des Français de l’étranger à la CSG (Cotisation sociale généralisée) et à la CRDS (Contribution au remboursement de la dette sociale) sur les revenus du capital. Il propose également de diminuer le coût d’adhésion à la Caisse des Français de l’étranger (CFE) pour en simplifier l’accès. Les mesures proposées par François Fillon sont plus radicales. Le candidat envisage d’exempter définitivement de CSG et de CRDS les revenus du patrimoine des non-résidents fiscaux. Il propose d’étendre le droit à déductibilité des charges sur les revenus français aux expatriés et de créer un cadre fiscal favorable et incitatif pour les entrepreneurs français. Les autres candidats n’ont pas fait de proposition sur ce sujet.

Des propositions radicalement différentes en matière d’éducation

Emmanuel Macron, le candidat d’En Marche !, a énoncé de nombreuses propositions en matière d’éducation pour les expatriés. Il souhaite redéfinir les critères d’accès concernant les bourses scolaires, pour que les familles aux revenus les plus modestes puissent en bénéficier davantage. Il indique vouloir développer et accompagner les établissements labellisés FrancEducation, abaisser les frais de scolarité et augmenter le nombre d’enseignants. Jean-Luc Mélenchon de son côté, n’a fait qu’une seule proposition : développer les classes bilingues dans les écoles publiques. Son idée est partagée par Jean Lassalle, le candidat du mouvement Résistons !, qui propose de financer des classes bilingues dans les lycées des pays non-francophones. Marine Le Pen est en faveur de la gratuité de la scolarité et de l’éducation à distance pour l’ensemble des élèves français.

Le candidat Benoît Hamon fait lui aussi de nombreuses propositions sur ce thème. Il dit vouloir plafonner les frais de scolarité au montant maximum des bourses scolaires, dans les établissements gérés par l’Etat Français. Il souhaite également développer les classes bilingues, tout comme les autres candidats, et créer un support Erasmus francophone.

Nicolas Dupont-Aignan et François Fillon souhaitent tous deux améliorer le fonctionnement de l’AEFE et des établissements scolaires, soutenir le développement d’établissements bilingues en France. Nicolas Dupont-Aignan affirme sa volonté de renforcer les moyens éducatifs privés, alors que François Fillon propose de développer le label FrancEducation et le programme FLAM (français langue maternelle). Les autres candidats n’ont fait aucune proposition sur ce thème.

Que proposent les candidats concernant le service aux expatriés ?

Globalement, les candidats souhaitent faciliter la participation des Français de l’étranger aux élections. Emmanuel Macron, François Fillon et Benoît Hamon envisagent de poursuivre la dématérialisation des formalités administratives. Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon souhaitent faciliter l’accès aux allocations et au chômage aux Français qui rentrent de l’étranger. Enfin, Nicolas Dupont-Aignan et François Fillon ambitionnent d’améliorer la représentativité des expatriés.

Peu de propositions en matière de santé et de culture

Benoît Hamon et François Fillon souhaitent supprimer le délai de carence pour favoriser l’accès à la couverture sociale des Français de retour en France. Emmanuel Macron propose de mettre en place un accès à l’assurance vieillesse à taux réduit alors que Jean-Luc Mélenchon propose de nationaliser la Caisse des Français de l’étranger (CFE) pour que ces derniers puissent être correctement remboursés tout en payant des cotisations abordables. Marine Le Pen quant à elle, souhaite que les retenues CSG / CRDS donnent droit à la sécurité sociale, tout comme les produits d’épargne et taxes assimilées sur les retraites, peu importe le lieu de résidence de l’assujetti.

En matière de culture, Emmanuel Macron ambitionne de financer des actions culturelles à l’étranger en utilisant des dispositifs de crowdfunding auprès des Français de l’étranger, il souhaite renouer avec une politique de la francophonie. Benoit Hamon soutient l’entreprenariat culturel et l’export de la culture française. François Fillon et Jean Lassalle se disent favorables à l’ouverture de nouveaux centres culturels français à l’étranger alors que Marine Le Pen souhaite défendre l’identité française et ses traditions et renforcer les liens entre les peuples qui partage la langue française.

Si les Français de l’étranger ne sont pas au cœur du programme des candidats à l’élection présidentielle 2017, ceux-ci devront pourtant faire un choix. Les expatriés sont appelés à s’exprimer par le vote les 22 avril et 6 mai prochain.

Economisez sur votre assurance expatrié
Economisez sur votre assurance expatrié
200 formules comparées en 2 minutes seulement.
Je compare
  • Partager :
  • Réagir :

Découvrez également

CFE : La réforme des remboursements met les assureurs à l’épreuve.

La réforme de la CFE a obligé les assureurs complémentaires à s’adapter. Certains ont préféré jeter l’éponge alors que d’autres ont dû faire de profondes modifications.

Les évacuations sanitaires pendant la crise Covid

Les restrictions de voyages en place dans la plupart des pays compliquent énormément les évacuations sanitaires.

Dans certains cas, elles sont même impossibles. Le point complet. 

Différences entre Emergency Room et Urgent Care

Pas évident pour un étranger de comprendre spontanément la différence entre ces deux termes, car au-delà de la nuance de langage, dans la plupart des pays, il n’y a pas de différence.

Expatriés de retour en France : l’abrogation des délais de carence de la Sécurité Sociale prend fin le 30 septembre

Pour faire face à la pandémie de Covid-19, les expatriés de retour en France ont accès à la Sécurité Sociale sans délais de carence depuis le 1er mars et jusqu'au 30 septembre 2020.

La CFE au temps du covid

Face à cette situation sanitaire inédite dûe à la pandémie de Covid-19, la CFE a mis en place des mesures spéciales pour les expatriés.

Vos réactions

Poster un commentaire
Avis vérifiés 4.9/5 -545 avis